LINC n°10 – Lettre d’information, No Corrida – 1er novembre 2017

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit

Lettre d’information mensuelle de l’association No Corrida – N°10 – 1er novembre 2017

No Corrida est une association 1901, membre de la Fédération des Luttes pour l’Abolition des Corridas (FLAC), du Réseau International Antitauromachie (RIA), du Collectif Animal Politique, du collectif Tauromaquia Es Violencia et de Convergences Animaux Politique.

Trois sujets peuvent être mis en avant dans l’actualité du mois écoulé.

  • La situation en Catalogne ne peut nous laisser indifférents, du fait de son positionnement de longue date en faveur des animaux. Pour autant, il ne nous appartient pas, en tant qu’association, d’émettre un avis pour ou contre son indépendance. Une tribune de Pierre Lortic souligne les aspects essentiels qui nous concernent.
  • Nous avons rencontré Eric Baratay, historien des animaux, qui nous a apporté son soutien enthousiaste. Son nouveau livre fait l’objet sur notre site d’une chronique passionnante (voir plus bas).
  • Enfin, nous saluons avec enthousiasme le Guide du Routard consacré à l’Andalousie qui décrit la corrida telle qu’elle est : une torture barbare que rien ne justifie. Le sujet que nous y avons consacré a rencontré un impact majeur sur les réseaux sociaux.

Quant au mois à venir, il sera marqué par le festival ANYMAL organisé par Rémi Gaillard en faveur de la cause animale pendant trois jours à Montpellier et la Grande-Motte (17-19 novembre 2017). Nous faisons partie avec la FLAC des organisations invitées le 18 novembre au Zénith de Montpellier.

anymal-wtf-remi-gaillard

_______________________________________

A la une

Rencontre avec Eric Baratay, l’historien des animaux (un article de Catherine Martin et Gisèle Souchon)

Eric Baratay, professeur à l’Université de Lyon, est historien spécialiste des relations hommes-animaux à travers l’Histoire. Pour notre plus grand bonheur, il était présent à la fête du Livre de Saint-Etienne (6-8 octobre 2017) et a animé plusieurs conférences. Eric Baratay n’est pas un romancier. C’est donc l’historien, par un travail minutieux de collecte de documents et de données scientifiques qui a, à travers le langage humain, donné la parole à plusieurs animaux qui ont marqué leur temps.

192411b

Les biographies animales, qu’Eric Baratay nous livre dans son ouvrage éponyme, sont le fruit d’un travail minutieux qui s’appuie, certes sur des données scientifiques, mais également sur des documents historiques remplis d’indices jusqu’alors non relevés. Des cartes postales, des films, des tableaux, des documents écrits peuvent désormais se traduire, à la lumière de l’éthologie, par des faits historiques souvent mal interprétés à l’époque, faute des connaissances suffisantes.

Il s’agit d’un travail avant tout scientifique qui cherche à rendre une vision de l’Histoire telle que l’animal l’a vécue. Bien que nous ne soyons pas si éloignés que cela de beaucoup d’espèces animales, l’anthropomorphisme peut se révéler néfaste. Tout autant que l’anthropocentrisme.

Catalogne et pouvoir central espagnol, une opposition aux racines profondes (une tribune de Pierre Lortic)

« Est-il possible de parler d’humanisme au milieu d’un débat aussi violent que celui dont nous sommes témoins entre le gouvernement espagnol et les indépendantistes catalans ? Il ne m’appartient pas d’arbitrer et seulement d’espérer qu’un dialogue réel puisse avoir lieu. En tant que protecteur animalier je remarque qu’une question historique, et cela encore récemment, demeure non résolue entre Madrid et Barcelone : la corrida. »

corrida franco

Le texte intégral de la tribune peut être lu en cliquant ici.

_______________________________________

Actions en France

No Corrida agit en partenariat avec d’autres structures anticorrida, soit en tant que co-organisateur, soit en relayant des actions de collectifs ou associations qui se mobilisent dans leurs régions. Ces informations sont rassemblées dans la section nommée Actions, qui est accessible directement sur la page d’accueil ou en allant dans le menu Agir.

Calendrier et comptes-rendus des actions annoncées sur le site

 ecole buissonnière

Appel au boycott du film « L’école buissonière » de Nicolas Vanier

La sortie le 11 octobre du film « L’École buissonnière » fait l’objet d’une promotion sans précédent de la Fédération Nationale des Chasseurs, avec la complicité de son réalisateur Nicolas Vanier. La FNC entend utiliser ce film pour réhabiliter la chasse de loisir, notamment auprès des enfants. L’appel à son boycott a été lancé par Jean-Paul Richier. No Corrida fait partie des structures qui le soutiennent.

 arles 33 4

33e stand anticorrida à Arles le 14 octobre 2017, compte-rendu

Qu’ils soient touristes ou locaux, tous étaient surpris d’apprendre que cette soi-disant tradition ne subsistait que par des subventions publiques, européennes (Politique Agricole Commune) et locales, le tout financé par nos impôts, que nous résidions dans cette région ou à l’autre bout de la France. À ceci s’ajoute un bon accueil, comme à chaque fois, des commerçants et des autorités. Action organisée par No Corrida et Alliance Ethique Montpellier.

anymal annonce

Festival Anymal, 17-19 novembre 2017, Montpellier

Rémi Gaillard organise le premier festival français en faveur de la protection des animaux, avec de nombreux artistes et personnalités tels que Tryo, Cali, Giedré, Guillaume Meurice, etc. La FLAC et No Corrida tiendront un stand lors de la soirée du 18 novembre au Zénith de Montpellier. Stand d’information et de sensibilisation au sort des taureaux utilisés dans les corridas, en particulier en France. Signatures de pétitions, tracts en libre distribution. Vente de stickers, tee-shirts et badges pour soutenir la cause.

La corrida vue par le Guide du Routard

Il est réjouissant de lire dans le guide de voyages le plus connu de France (45 millions d’exemplaires vendus) une telle description de la corrida, surtout dans ses éditions consacrées à l’Andalousie et Séville, et probablement d’autres régions d’Espagne.

Un extrait : « Comment croire un instant qu’un animal capable de déceler une mouche sur sa croupe et de la chasser d’un coup de queue ne ressente rien lorsqu’on lui enfonce 5 cm de métal dans l’échine, qui plus est à plusieurs reprises ? »

La pratique atroce de l’afeitado et la dénonciation d’autres tricheries honteuses figurent également dans ces quelques lignes sans concession.

Guide-du-Routard-Andalousie

Un très grand merci à la personne qui a rédigé ce passage et au comité éditorial du Guide du Routard pour l’avoir validé !

Le soutien d’Eric Baratay

Nous en parlions au début de cette lettre d’information, Eric Baratay a pu exprimer son chaleureux soutien à notre combat en général et notre association en particulier, lors d’une rencontre avec l’une de nos administratrices et d’autres militants de la cause animales.

baratay dédicace

De ce grand historien, il faut lire ou relire sur notre site un superbe article : La corrida en France, histoire de la construction d’un mythe.

« Si en plus ça fait plaisir à ceux qui n’aiment pas voir souffrir les bêtes » (un article de Catherine Martin)

Lors de notre dernière lettre d’information, nous informions de l’arrêt des corridas à Palavas. La municipalité qui a décidé de ne plus programmer ces « spectacles » a justifié sa décision par un coût trop élevé et une désaffection du public. En toute logique, le premier motif invoqué est la conséquence du second. L’édile de Palavas, Monsieur Christian Jeanjean, s’est ensuite empressé de communiquer avec un révélateur « si en plus ça fait plaisir à ceux qui n’aiment pas voir souffrir les bêtes » qui mérite qu’on s’y attarde.

si en plus

Explicitement, le maire nie toute motivation qui prendrait en compte le taureau. Il confirme pourtant bel et bien que lors d’une corrida, le taureau souffre. Mieux que cela, il existe des gens qui n’aimeraient pas ça.

Nouveau vote européen contre les subventions à la tauromachie, pourquoi c’est important

Comme chaque année depuis 2014 à cette période de l’année, les eurodéputés ont voté en large majorité contre les subventions à la tauromachie. Et comme chaque année, leur vote ne sera pas suivi d’effet en raison des règles de la PAC (politique agricole commune) qui ne font pas de distinction entre un élevage de bovins standard et un élevage dont une partie des animaux seront envoyés dans les arènes.

subventions euro 2017

Alors, pourquoi est-il utile et important qu’il continue à être largement en faveur de l’arrêt des subventions à la tauromachie ? Pour deux raisons au moins, à lire en cliquant ici.

Tous nos articles sur la PAC : PAC

_______________________________________

Actions internationales

Le PSOE des Asturies veut abolir la corrida

Le nouveau Parti socialiste des Asturies, qui a émergé d’un congrès tenu au tout début du mois à Oviedo (Espagne), a considérablement durci sa position sur les divertissements avec animaux en général et la corrida en particulier. Une série d’amendements figure dans un document politique qui montre « un rejet clair » des socialistes pour les corridas, qu’ils considèrent comme « dégradante » pour les animaux et que leur organisation doit œuvrer à abolir partout dans leur région autonome.

Les socialistes asturians ont pris en exemple la loi promulguée par le gouvernement des Baléares qui empêche la mise à mort des taureaux lors de corridas, et ont mentionné de façon intentionnelle que le Partido Popular (droite) s’y était opposé et avait fait appel. Ils soutiennent ce processus et, aussi longtemps que la législation nationale n’aura pas changée, ils insistent sur la nécessité de montrer un rejet clair des corridas par le PSOE. Ils insistent également pour l’adoption de mesures à même d’empêcher les corridas et pour toute proposition ou initiative qui conduirait à leur abolition. Un autre amendement demande instamment que la législation « veille à ce que les animaux ne soient pas utilisés dans des spectacles pouvant conduire à la cruauté, à la mort, à la souffrance ou à un traitement anormal ou de harcèlement ».

Marathon de tweets pour activer le processus législatif abolitionniste en Colombie

Le projet de loi 271 qui demande l’abolition de la corrida en Colombie attend d’être mis à l’ordre du jour du second débat lors d’une Assemblée plénière. Le 5 septembre dernier, la présentation de ce second débat a été faite. Le document a été adressé au Dr Esperanza Jimenez de Pinzón, Vice-présidente de la 7e Commission de la Chambre des Députés, en accord avec les provisions prévues par la Constitution. Les rapporteurs Oscar de Jesús Hurtado Perez, Mauricio Salazar Peláez, Guillermina Bravo Montaño et Rafael Eduardo Palau Salazar ont fait connaître leur rapport concernant ce second débat du projet de loi « qui élimine les pratiques de corrida sur le Territoire National. »

colombie 2e débat

Afin de favoriser la mise à l’ordre du jour du second débat en séance plénière, les avocats des animaux ont appelé à un Twitterathon (un marathon de tweets) le 11 octobre à 18 h heure locale, avec le hashtag #DebateYaLeyAntitaurina (débattez la loi antitaurine).

Tous nos articles sur la Colombie : COLOMBIE

_______________________________________

Autres événements marquants

Plusieurs autres sujets ont également été mis en avant sur notre site ou notre page Facebook dans le mois qui vient de s’écouler :

  • Peu de gens le savaient, mais Danielle Darrieux, dernier monstre sacré du cinéma français, avait rallié la cause anticorrida en intégrant la FLAC. Au nom de notre Fédération et de l’éthique, encore un grand merci à elle.
  • Lors d’une exposition taurine, des dessins zoophiles et pornographiques avilissant l’image des femmes ont été présentées en présence de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat et ex-maire de Mont-de-Marsan. Une pétition lancée par la FLAC dénonce cet événement.
  • Nous avons la joie d’annoncer qu’Audrey Pulvar et Frédéric Lenoir ont rejoint le Comité d’honneur de la FLAC.
  • No Corrida participera à une conférence d’une journée sur la corrida, organisée par le COLBAC à Béziers le 4 novembre.
  • La Cour du Contentieux Administratif de Valladolid a rejeté le recours interjeté par la Ville de Tordesillas contre le décret de la Junte de Castilla y León qui a interdit en 2016 la célébration du Toro de la Vega de Tordesillas avec mise à mort en public.
  • Les anticorrida colombiens ont formé une chaîne humaine autour de l’arène de la Macarena (Medellin, Colombie) à l’occasion de la célébration de la Journée de l’Animal. Parmi eux, le vétérinaire Juan David Uribe a déclaré aux journalistes que les taureaux ont un seuil de la douleur et ressentent également l’anxiété et le stress avant de « mourir dans l’arène d’une façon indigne ». Le but de cette action était aussi de soutenir le projet de loi 271, qui vient d’entrer en second débat à l’Assemblée et vise à abolir la corrida en Colombie.

_______________________________________

Tous nos articles

Vous pouvez retrouver tous nos articles, rassemblés par thèmes, en suivant les liens ci-dessous :

Merci pour vos dons et adhésions, ainsi que pour les achats faits dans notre boutique, vous êtes notre seule source de financement et c’est ce qui nous permettra de poursuivre et de déployer de nouvelles actions dans les mois qui viennent.

L’équipe de No Corrida

Pour recevoir LINC par mail tous les mois, envoyer vos prénom/nom/email à contact@nocorrida.com

Facebook : No Corrida
Twitter : @no_corrida
Site officiel : http://nocorrida.com

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit