LINC n°9 – Lettre d’information, No Corrida – 1er octobre 2017

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit

Lettre d’information mensuelle de l’association No Corrida – N°9 – 1er octobre 2017

No Corrida est une association 1901, membre de la Fédération des Luttes pour l’Abolition des Corridas (FLAC), du Réseau International Antitauromachie (RIA), du Collectif Animal Politique, du collectif Tauromaquia Es Violencia et de Convergences Animaux Politique.

L’alcaponisation se poursuit chez les principaux organisateurs de corridas en France : Casas, Jalabert, Margé sont rattrapés inexorablement par leurs dettes abyssales au fur et à mesure que le fisc les redresse pour leurs fraudes répétées à la TVA. Les liquidations inévitables qui en découleront auront un effet certain, même si insuffisant, sur leurs activités à venir. Deux vidéos-choc ont marqué également le mois de septembre. Elles ont été tournées par Jaime Alekos, un vidéaste espagnol, et montrent comme rarement la cruauté épouvantable de la corrida.

A la une

Torture de bébés veaux par des adolescents

Une première vidéo de Jaime Akelos a révélé à ceux qui l’ignorent la réalité ignoble des becerradas. Un becerro, c’est un bébé veau, à peine capable de se tenir debout, aux mouvements mal coordonnés. Il est affolé dès le départ. Lors d’une becerrada – corrida avec un becerro – il va être transpercé par des banderilles qui le font hurler de douleur.

becerrada 3

Malgré les coups de puntilla (poignard) qui, théoriquement, permettent de l’achever, on voit clairement sur les images qu’il est encore vivant lorsqu’il est enchaîné pour être traîné hors de l’arène. Les personnes qui le torturent jusqu’à la mort sont, de plus, maladroites et inexpérimentées. Très souvent, ce sont des mineurs. Vont-ils oser prétendre que cette séance de supplice interminable est un « combat noble » contre « un fauve » ?

En France, de telles pratiques existent, tout comme en Espagne. Non seulement cela est abominable pour les animaux concernés, mais de plus, elles sont imposées à des enfants inscrits par leurs parents dans des « écoles taurines ». Ces enfants y apprennent comment martyriser un bébé bovin suivant le rituel de la corrida, mais aussi à s’endurcir pour ne plus ressentir aucune émotion devant l’animal dont ils vont consciencieusement conduire l’agonie, jusqu’à la mort.

Le sang, la peur, la mort : la corrida du point de vue du taureau

La seconde vidéo, un film intitulé Tauromaquia, montre pendant 28 minutes des scènes qui ont toutes été tournées pendant des corridas. Elles sont accompagnées de citations littéraires, sans aucun témoignage ni opinion de militants du bien-être animal ou d’experts de la corrida. Il n’y a pas de caméra cachée, rien qui ne peut être vu directement lors d’une corrida ordinaire.

Tauromaquia2

Le réalisateur, Jaime Alekos, explique : « Les images ne sont pas celles que vous voyez à la télé et pourtant elles sont réelles. Tout dépend vers quoi vous pointez la caméra. » Le but a été de « faire un portrait du taureau en tant qu’être sensible. ». Dans sa nouvelle vidéo, il montre que le taureau n’est pas un monstre d’une demi-tonne présentant un risque de mort, mais « une créature qui ne comprend pas ce qui lui arrive, qui se sent piégée à l’instant où elle pénètre dans l’arène et dont la seule envie est d’échapper à la douleur et à la peur » . Le film rappelle par bien des aspects Alinea 3, de Jérôme Lescure.

_______________________________________

Actions en France

No Corrida agit en partenariat avec d’autres structures anticorrida, soit en tant que co-organisateur, soit en relayant des actions de collectifs ou associations qui se mobilisent dans leurs régions. Ces informations sont rassemblées dans la section nommée Actions, qui est accessible directement sur la page d’accueil ou en allant dans le menu Agir.

Calendrier et comptes-rendus des actions annoncées sur le site

 DSC04904p

Arles sans répit, 9 septembre 2017

Le 9 septembre 2017 s’est tenu le 32e stand mensuel d’information anticorrida à Arles, en pleine féria, donc en plein massacre de bovins puisque dans cette ville, comme dans d’autres de la zone infectée par la tauromachie, les férias sont systématiquement accompagnées de cette plaie honteuse qu’est la corrida. Une action organisée par No Corrida et Alliance Ethique Montpellier.

 arles 32

33e stand anticorrida à Arles le 14 octobre 2017

Action organisée par No Corrida et Alliance Ethique Montpellier. Continuons à sensibiliser et informer les Arlésiens, de plus en plus détachés de ces pratiques barbares sur les animaux.

Chronique des petites tambouilles arlésiennes (un article de David Joly)

Sa dette fiscale et ses pertes devenant intenables, la SAS Jalabert Frères s’est officiellement retrouvée en cessation de paiement, puis mise en liquidation en novembre 2016. Qu’à cela ne tienne : Jalabert fils a pris la suite en créant Ludi Arles Organisation. Le fils en question est Jean-Baptiste, également connu sous le sobriquet de Juan Bautista quant il trucide des bovins. Moitié tortionnaire, moitié homme d’affaires…

jalabert biz

Son premier exercice montre une baisse de 23% du chiffre d’affaire par rapport à son papa. Pour obtenir un résultat positif alors que les corridas généraient moins de recettes, il a réduit les charges de personnel.

Plus troublant : alors que son bénéfice affiché a augmenté, sa redevance a diminué. Moins de redevance à payer lorsqu’il y a plus de bénéfice ? Mais oui, tout est possible quand il faut aider les Jalabert. Merci, Monsieur le Maire.

Robert Margé, rien ne va plus ! (un article de David Joly)

Nous vous disions le 7 août dernier que Robert Margé était totalement acculé financièrement. Le 13 septembre, il a saisi le Président du tribunal de commerce dont sa société dépend afin de solliciter la mise en place d’une procédure de sauvegarde. Il s’agit d’un dispositif où le dirigeant qui a pris conscience des difficultés financières de son entreprise fait reconnaître officiellement celles-ci par le tribunal de commerce.

margé inquiet

La procédure de sauvegarde est une sorte de sursis accordé à une entreprise en très grande difficulté. Le principe est que s’ouvre une période d’observation, d’une durée maximale de 6 mois, renouvelable une fois. Durant cette période, toutes les dettes qui sont nées antérieurement sont « gelées », afin que l’entreprise se refasse une santé financière, si du moins son activité le lui permet. Le juge a estimé nécessaire de nommer un mandataire judiciaire. C’est dire le peu de confiance qu’il a placée dans les compétences et l’aptitude de Robert Margé pour gérer cette période d’observation.

Le 28 septembre, le Midi Libre a repris les principaux éléments de l’enquête menée par David Joly et a crédité explicitement No Corrida pour ce travail à plusieurs reprises, dans un article d’une page qui figure sur notre site à la suite de celui de David.

Eric Dupont-Moretti, l’avocat de la tauromachie sanglante (un article de Jean-Paul Richier)

Jean-Paul Richier a dressé sur Mediapart un compte-rendu détaillé de l’intervention de l’avocat Éric Dupond-Moretti le 15 septembre 2017 pour la Féria des Vendanges de Nîmes. EDM a consacré le plus clair de sa prestation à déverser des flots de rage contre les opposants à la corrida, rage qu’il tente vainement de faire passer pour du mépris. Dorénavant, lorsque les aficionadeaux font des interventions publiques, leur discours consiste immanquablement à attaquer leurs opposants, tant ils n’ont rien d’autre à dire. Preuve s’il en était besoin que c’est le mouvement anticorrida qui a le vent en poupe, et ça va s’amplifier.

 edm2

Fin des corridas à Palavas

C’est France Bleu Hérault qui l’a annoncé le 29 septembre : il n’y aura plus de corridas à Palavas. Trois causes principales sont mises en avant : large désaffection du public, déficit chronique et pression croissante des militants anticorrida. A la place seront organisées des spectacles de courses camarguaises.

palavas arène vide

_______________________________________

Actions internationales

Vers l’abolition de la corrida en Colombie

Une grande marche aura lieu à Bogota le 1er octobre, pour soutenir le projet de loi de bien-être animal – toujours en discussion à l’Assemblée.

cst marche 1 oct 17

Tous nos articles sur la Colombie : COLOMBIE

Papa, ça suffit !

En très large majorité, ce sont les pères qui forcent leurs enfants à assister à des corridas dès leur plus jeune âge. Ils endossent ainsi la lourde responsabilité de déformer psychologiquement leurs enfants et, dans de nombreux cas, de les traumatiser à vie.

enfants antico mex

Carlos Campaña Gallard, militant anticorrida mexicain membre du Réseau International Antitauromachie, nous a fait parvenir une photo illustrant une nouvelle campagne en ce sens au Mexique. Le texte peut se traduire par : « Papa je ne serai pas cruel à cause d’une tradition, ça suffit !  »

Portugal : initiative législative demandant la fin des subventions à la tauromachie

Le processus législatif que vient de lancer ANIMAL ne demande pas l’interdiction de la tauromachie, mais la fin du versement d’argent public à cette activité. En effet, sans ce soutien apporté par des subventions publiques, la corrida s’effondrerait au Portugal, comme le montrent les rapports annuels de l’IGAC (Inspection générale des Activités Culturelles).

dinheiros_une

La base de données complète des subventions publiques versées à la tauromachie depuis 2016 a été rendue publique dans un document qui peut être téléchargé sur un site dédié à cette campagne par ANIMAL (format PDF, 35 pages, en portugais).

A lire sur notre site en complément : Corrida au Portugal : « Choquons les gens en leur montrant où va leur argent »

_______________________________________

Autres événements marquants

Plusieurs autres sujets ont également été mis en avant sur notre site dans le mois qui vient de s’écouler :

  • De nombreux cabinets vétérinaires mexicains ont fait savoir qu’ils soignent gratuitement tous les animaux non humains victimes des séismes qui viennent de frapper la vile de Mexico et ses environs. Leur liste est diffusée et régulièrement mise à jour sur les réseaux sociaux.
  • AnimaNaturalis a déposé plainte auprès du Ministère de l’Agriculture contre la commune de Muro (Baléares) pour financement illégal de corrida le 19 juin dernier. Les 400 places qui ont été achetées par la municipalité ont coûté 10 000 euros d’argent public.

_______________________________________

Tous nos articles

Vous pouvez retrouver tous nos articles, rassemblés par thèmes, en suivant les liens ci-dessous :

Merci pour vos dons et adhésions, ainsi que pour les achats faits dans notre boutique, vous êtes notre seule source de financement et c’est ce qui nous permettra de poursuivre et de déployer de nouvelles actions dans les mois qui viennent.

L’équipe de No Corrida

Pour recevoir LINC par mail tous les mois, envoyer vos prénom/nom/email à contact@nocorrida.com

Facebook : No Corrida
Twitter : @no_corrida
Site officiel : http://nocorrida.com

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit