LINC n°65 – Lettre d’information No Corrida – 1er juin 2022

Lettre d’information mensuelle de l’association No Corrida – N°65 – 1er juin 2022

No Corrida est une association 1901, membre de la Fédération des Luttes pour l’Abolition des Corridas (FLAC), du Réseau International Antitauromachie (RIA), du Collectif Animal Politique, de la Fédération Mondiale pour les Animaux (WFA), du collectif Tauromaquia Es Violencia et de Convergence Animaux Politique

Pour recevoir LINC par mail tous les mois, envoyer vos prénom/nom/email à : contact@nocorrida.com

_______________________________________

===> Pour retrouver tous nos articles en lien avec le Covid19, cliquer ici : Covid19 <===

A la une

Investiture d’un candidat procorrida aux législatives, la trahison éthique du Bureau d’EELV

L’actualité du mois écoulé a été largement dominée par un coup de tonnerre qui a ébranlé la cause anticorrida : un candidat ouvertement procorrida, Nicolas Cadène, a été investi par le Bureau national d’EELV, parti qui pourtant porte l’abolition des corridas dans sa charte. Circonstance aggravante : Cadène se présenterait dans la principale ville tauromachique de France, Nîmes. Notre indignation s’est concrétisée par une dizaine d’articles sur notre site, dont une tribune dans le JDD (nous en sommes cosignataires, ainsi que la FLAC, aux côtés de plus de trente personnalités d’EELV).

Trois de ces articles concernent plus largement les rapports entretenus par la classe politique française avec le sujet de la corrida, nous y reviendrons plus bas.

_______________________________________

France

No Corrida agit en partenariat avec d’autres structures anticorrida, soit en tant que co-organisateur, soit en relayant des actions de collectifs ou associations qui se mobilisent dans leurs régions. Ces informations sont rassemblées dans la section nommée Actions, qui est accessible directement sur la page d’accueil ou en allant dans le menu Agir.

Calendrier et comptes-rendus des actions annoncées sur le site

Lorsqu’ils sont disponibles, les comptes-rendus des actions qui se sont déroulées dans le mois écoulé peuvent être lus en cliquant sur les liens indiqués dans le tableau ci-dessous.

Compte-rendu happening anticorrida, Arles, 14/5/22

Notre action mensuelle à Arles le 14 mai nous a valu des remarques d’un aficionado énervé mais très esseulé, dont nous vous proposons un florilège dans notre compte-rendu à lire en cliquant ici.

Happening anticorrida à Arles le 18/6/22

Happening anticorrida en plein marché, au niveau du 10 boulevard des Lices. Distribution de tracts informatifs, signature de pétitions, discussions avec les passants.

Evénement Facebook : https://www.facebook.com/events/580096060034374

L’affaire Cadène / EELV

Comme nous vous le disions à la une de cette lettre d’informations, l’actualité du mois écoulé a été dominée par l’investiture surprise d’un candidat procorrida aux législatives par EELV, un parti jusqu’ici engagé pour l’abolition de cette pratique barbare. Voici la chronologie des articles qui ont été consacrés à cette décision révoltante :

  • Première annonce dans les médias locaux de l’investiture potentielle de Cadène.
  • La FLAC interpelle Julien Bayou, principal responsable de la candidature de Nicolas Cadène, par voie de communiqué de presse. Face à son absence de réaction, article intitulé “La trahison éthique de Julien Bayou“, largement diffusé, entre autres au sein d’EELV, mais aussi sur le site Politique & Animaux animé par L214. Il apparaît que Cadène est un ami de Bayou, ce qui a favorisé ce rapprochement improbable. Les militants et élus d’EELV sont très largement aussi ulcérés que nous par ce scandale venu de leur direction.

  • Tribune sur le JDD. “Législatives : Un candidat écolo de l’union de la gauche procorrida ? C’est non !”. Nous sommes bien sûr cosignataires de cette tribune avec la FLAC, aux côtés de nombreuses personnalités d’EELV qui partagent notre indignation et de quelques autres responsables associatifs anticorrida.
  • Rien n’y fait : la nouvelle tombe en fin de journée le 17 mai 2022 : Nicolas Cadène, candidat procorrida aux législatives sous les couleurs d’EELV, a bien été investi par ce parti qui porte dans sa charte l’abolition de la corrida. Nous apprenons assez vite qui a voté quoi parmi les quinze membres du bureau. Résultat : 9 voix pour l’investiture (dont Julien Bayou et Sandra Regol), 5 contre et 1 abstention. Pendant tout ce processus, Cadène n’a jamais, à aucun moment, déclaré publiquement qu’il était désormais en faveur de l’abolition des corridas, pas même en faveur de l’interdiction d’accès pour les mineurs. Tout juste a-t-il répété en boucles une vague promesse de voter comme le ferait le groupe, sans jamais mentionner le mot “corrida”. Reste encore à ce qu’il soit élu, après s’être fait autant d’ennemis au sein du parti supposé le soutenir et de ses soutiens anticorrida historiques dont la confiance en EELV a été pulvérisée par cette faute majeure commise par Bayou et son Bureau.

Corrida et politique en France (un article du COVAC)

Dans la droite ligne des turbulences causées par le Bureau d’EELV, pourtant membre de la NUPES fondée par LFI, également anticorrida déclarée, le COVAC a dressé un tableau détaillé très intéressant des relations compliquées entre les partis politiques et le sujet de la corrida en France depuis une vingtaine d’années.

L’article analyse les tentatives de PPL sous diverses législatures depuis le début des années 2000, la création du collectif Animal Politique en 2017 malheureusement sans effet sur les législatives qui ont suivi, la fondation du Parti Animaliste en 2016 et sa mise en lumière médiatique grâce à son score de 2,16% aux élections européennes en 2019, l’élection présidentielle de 2022 avec plusieurs partis aux positions tranchées sur la corrida (pour ou contre, voire les deux à la fois dans le cas de EELV) et quelques projections sur l’avenir. A lire dans tous ses détails en cliquant ici

L’union sacrée des politiques pour sauvegarder la corrida

La remontée en puissance de poussées procorrida se généralise dans les rangs des politiques à l’approche des législatives et avec la nomination du nouveau gouvernement. Tour d’horizon des positions théoriques et réelles des principaux partis, en particulier ceux membres de la NUPES qui a mentionné en toutes lettres l’abolition de la corrida dans sa charte.

Le cas EELV est à nouveau analysé en détails après la trahison éthique de l’investiture d’un candidat procorrida sur la 6e circonscription de Nîmes.

Vient ensuite la prise de position d’un arriérisme hallucinant du PS et du PCF au sujet de l’engagement pour les membres de la NUPES de demander l’abolition de la corrida. Les responsables de ces deux partis ont précisé par écrit : “Le Parti socialiste et le Parti communiste français ne soutiendront pas les propositions relatives à la chasse et à la corrida.”  Pas de surprise venant du PCF, certainement le parti le plus rétrograde quant à la condition animale en général. On espérait un peu mieux du PS, certes naïvement, surtout quand on regarde vers l’Espagne avec la magnifique évolution du PS espagnol (PSOE) depuis quelques années, devenu résolument engagé contre la corrida. De toute évidence, le mot “évolution” ne semble pas faire partie du vocabulaire du PS français dès lors qu’il s’agit de la pire des cruautés habillée en spectacle, la corrida.

Côté nouveau gouvernement, ce n’est pas mieux, avec la nomination de plusieurs ministres procorrida, sous un président notoirement engagé pour le développement de la chasse.

Article détaillé en cliquant ici.

Le PS a été interpellé directement par Thierry Hély président de la FLAC, dans un article publié par le site Savoir Animal : “L’étrange soutien du Parti Socialiste Français à la corrida“. L’article a été envoyé par Thierry Hély à un certain nombre de responsables du PS, dont Olivier Faure.

Nouvelles signatures du manifeste de la FLAC

Artistes :

  • Louis BERTIGNAC (Guitariste et chanteur rock)
  • Shaka PONK (Groupe rock)
  • ANGGUN (Chanteuse)
  • CORNEILLE (Chanteur)
  • Jocelyne BEROARD (Chanteuse du groupe Kassav)
  • Julie PIETRI (Chanteuse)
  • VEGEDREAM (Rappeur)
  • Grégory GUILLOTIN (Comédien)
  • Florent PEYRE (Humoriste)

Politiques :

  • Benjamin JOYEUX (Conseiller régional)
  • Jacques HULEUX (Conseiller régional)
  • Ghislaine SENEE (Conseillère régionale)
  • François DAMERVAL (Conseiller régional)
  • Emilie MARCHE (Conseillère régionale)

Merci à eux et bravo aux militants qui ont obtenu ces signatures !

Liste de toutes les personnalités médiatiques signataires du manifeste : cliquer ici
Liste de toutes les personnalités politiques signataires du manifeste : cliquer ici

_______________________________________

International

Nouvelle offensive d’AnimaNaturalis contre les taureaux embolados et encordés en Catalogne

Des représentants d’AnimaNaturalis sont revenus dans les Terres de l’Ebre (Catalogne) pour documenter avec des images irréfutables la tenue de taureaux embolados et de taureaux encordés, des divertissements barbares qui viennent d’être mis en cause au Parlement de Catalogne.

Cette année, un total de cent taureaux seront utilisés sous forme d’embolados (cornes enflammées) et cinquante taureaux encordés, une pratique qui consiste à attacher la tête du taureau avec deux cordes pour le faire courir dans les rues de la ville. Bien que cela soit illégal, des mineurs participent à ces pratiques et même des garçons et des filles de moins de dix ans.

L’objectif d’AnimaNaturalis et de CAS International est de rendre publiques des images très difficiles d’accès. “Une grande partie de la population catalane ne sait toujours pas que ces spectacles sont autorisés en Catalogne“, explique Aïda Gascón, directrice d’AnimaNaturalis.

Analyse détaillée en cliquant ici.

Corridas interdites provisoirement par un juge dans les arènes de Mexico

Jonathan Bass Herrera, premier juge de district en matière administrative, a décidé de la suspension provisoire des corridas dans les arènes de Mexico. Il a déclaré : “La suspension provisoire est accordée, dans l’attente d’une décision de suspension définitive, afin que les autorités responsables s’abstiennent d’exécuter les actes contestés, pour lesquels elles doivent suspendre immédiatement les spectacles de tauromachie, ainsi que que l’octroi de permis pour exécuter de tels spectacles.”

La décision définitive sera prise le 2 juin, lorsque le juge décidera d’accorder ou non une suspension définitive. En question, un procès en cours qui conteste les autorisations d’organiser les corridas. Cette procédure pourrait prendre de six mois à un an.

Notre partenaire du RIA à Mexico, Arturo Berlinga (directeur d’AnimaNaturalis au Mexique) nous a informés que de nombreuses autres demandes de suspension définitive ont été déposées par leurs avocats.

Article détaillé en cliquant ici.

Rejet de l’inscription au patrimoine culturel des corridas dans l’Etat de Nuevo Leon (Mexique)

Le 4 avril, le Congrès de l’État de Nuevo León, au Mexique, a approuvé la réforme de la loi sur le patrimoine culturel de l’État considérant les corridas et les combats de coqs comme patrimoine culturel immatériel de l’État, mais les députés n’avaient pas encore l’opinion ou l’avis technique des services culturels du gouvernement de l’État, ni pris en compte les critères de l’UNESCO.

AnimaNaturalis México a envoyé une lettre à Samuel García Sepúlveda, gouverneur de l’État de Nuevo León, pour argumenter de façon détaillée contre cette inscription. Le gouverneur vient d’opposer son veto à la loi déclarant les corridas comme patrimoine culturel.

AnimaNaturalis à Madrid contre les corridas de la San Isidro le 9 mai 2022

Le 9 mai 2022, AnimaNaturalis et CAS International ont montré le vrai visage de la tauromachie à Madrid, où 240 taureaux ont été torturés à mort lors de la Féria de San Isidro.

Nous exigeons des fêtes sans sang et sans maltraitance animale ! Merci beaucoup à toutes les personnes qui ont élevé la voix pour les 240 créatures dont la vie a été prise pour le plaisir.

Plus de photos en cliquant ici.

_______________________________________

Autres événements marquants

Plusieurs autres sujets ont également été traités sur notre site ou nos pages sur les réseaux sociaux dans le mois qui vient de s’écouler :

  • Heureuse nouvelle : Carcassonne Aficion a déclaré s’être dissoute depuis le mois de novembre 2021, avec une importante dette aux impôts en raison d’impayés de TVA, peu de capital, cependant que la mairie n’est plus disposée à les soutenir. Conséquence immédiate, pas de corridas en 2022 à Carcassonne.
  • Pour la première fois, pas de corrida à Mauguio en 2022 sur décision de la mairie et des organisateurs. Notons qu’il n’y avait pas eu de corrida non plus lors des deux années de crise sanitaire.
  • Le maire de Pampelune, Enrique Maya, a reconnu dans une interview sur Cadena Ser que trouver un groupe ou une figure internationale de haut niveau pour donner un concert lors des festivités de San Fermín est devenu difficile en rapport à la nature des festivités : les corridas.
  • Le 5 juillet, deux jours seulement avant la première corrida de la San Fermín, AnimaNaturalis et Peta organiseront à nouveau une grande manifestation contre la tauromachie à Pampelune.

Pour retrouver tous nos articles en lien avec le Covid19, cliquer ici : Covid19

_______________________________________

Tous nos articles

Vous pouvez retrouver tous nos articles, rassemblés par thèmes, en suivant les liens ci-dessous :

Merci pour vos dons et adhésions, ainsi que pour les achats faits dans notre boutique, vous êtes notre seule source de financement et c’est ce qui nous permettra de poursuivre et de déployer de nouvelles actions dans les mois qui viennent.

L’équipe de No Corrida

Pour recevoir LINC par mail tous les mois, envoyer vos prénom/nom/email à contact@nocorrida.com

Facebook : No Corrida
Twitter : @no_corrida
Site officiel : https://nocorrida.com