Nouvelle offensive d’AnimaNaturalis contre les taureaux embolados et encordés en Catalogne

Des représentants d’AnimaNaturalis sont revenus dans les Terres de l’Ebre (Catalogne) pour documenter avec des images irréfutables la tenue de taureaux embolados (cornes enflammées) et de taureaux encordés, des pratiques barbares qui viennent d’être mises en cause au Parlement de Catalogne.

La commune d’Aldover a inauguré fin avril 2022 la saison taurine de cette année en Catalogne, qui prévoit la réalisation d’environ 450 spectacles taurins. AnimaNaturalis et CAS International révèlent qu’en 2019, la dernière année normale avant la pandémie, les conseils municipaux d’une trentaine de villes, la majorité concentrées dans les régions du Montsià et du Baix Ebre, ont alloué un total de 850 000 euros à l’organisation de spectacles avec taureaux de toutes sortes, y compris des taureaux embolados et des taureaux encordés, deux pratiques particulièrement agressives et dangereuses pour les animaux, contre lesquelles une proposition de loi a été déposée au Parlement de Catalogne en vue de leur interdiction.

Selon nos calculs, cette année, un total de cent taureaux seront utilisés sous forme d’embolados (cornes enflammées) et cinquante taureaux encordés, une pratique qui consiste à attacher la tête du taureau avec deux cordes pour le faire courir dans les rues de la ville. Bien que cela soit illégal, des mineurs participent à ces pratiques et même des garçons et des filles de moins de dix ans.

L’objectif d’AnimaNaturalis et de CAS International est de rendre publiques des images très difficiles d’accès. “Une grande partie de la population catalane ne sait toujours pas que ces spectacles sont autorisés en Catalogne“, explique Aïda Gascón, directrice d’AnimaNaturalis. “Il ne peut y avoir de débat en continuant à autoriser des pratiques aberrantes et abusives telles que les taureaux embolados et les taureaux ensogados, nous espérons que les groupes au Parlement arrêtent de penser à une poignée de voix pour obtenir certaines mairies et réfléchissent au sentiment général de tous. La Catalogne rejette en grande majorité ces spectacles, dont beaucoup de gens des Terres de l’Èbre“.

Le conseil municipal qui alloue le plus d’argent à ces actes est Amposta, avec 123 912 € qui, en 2019, ont été alloués à un total de 42 courses de taureaux dans les différentes festivités et quartiers, dont 17 taureaux embolados, 7 taureaux encordés, 13 spectacles de taureaux dans des arènes et 5 de taureaux dans la rue. D’autre part, AnimaNaturalis et CAS International se concentrent sur la commune où les correbous sont les plus chers : Mont Roig del Camp a alloué la somme de 20 396 € pour seulement deux spectacles. La deuxième municipalité qui dépense le plus pour les événements taurins est Sant Carles de la Ràpita, qui a alloué 68 658 € pour organiser 26 spectacles avec des taureaux, suivie d’Alcanar, qui a alloué 62 848 €.

Source : AnimaNaturalis (en espagnol)
Adaptation en français: RL