LINC n°61 – Lettre d’information No Corrida – 1er février 2022

Lettre d’information mensuelle de l’association No Corrida – N°61 – 1er février 2022

No Corrida est une association 1901, membre de la Fédération des Luttes pour l’Abolition des Corridas (FLAC), du Réseau International Antitauromachie (RIA), du Collectif Animal Politique, de la Fédération Mondiale pour les Animaux (WFA), du collectif Tauromaquia Es Violencia et de Convergence Animaux Politique

Pour recevoir LINC par mail tous les mois, envoyer vos prénom/nom/email à : contact@nocorrida.com

_______________________________________

===> Pour retrouver tous nos articles en lien avec le Covid19, cliquer ici : Covid19 <===

A la une

Mercedes cesse tout soutien financier à la tauromachie

De nos amis du collectif Cazarrata – Une nouvelle victoire, et pas des moindres : Mercedes Benz refuse d’être liée à la corrida et aux actes de cruauté sur les animaux qui en découlent !

Une agence du sud de la France sponsorisait des novilladas, notamment sur les communes de Bouillargues et de Béziers. Logos, voiture et banderole étaient exposés au public lors de ces événements.

Après de longs mois d’échanges, la marque mondialement connue a fait le nécessaire auprès de ses agences pour que cela ne se reproduise plus en France et a pris conscience de l’effet négatif que de tels partenariats pouvaient engendrer.

Nous les remercions pour leur écoute et leur compréhension.

L’inéluctable érosion de la tauromachie en Espagne

Ce nouvel article de Roger Lahana a été publié dans le magazine n°6 de Savoir Animal (voir plus bas). En voici un extrait :

Selon les statistiques sur les corridas publiées fin mai 2020 par le ministère de la Culture et des Sports, les corridas ont baissé en Espagne en 2019 de 63,4% par rapport à 2007. Il est évident que les chiffres pour 2020 et 2021, bien que réjouissants en terme de fréquentation quasi nulle, ne sont pas significatifs d’une tendance puisqu’ils sont la conséquence directe de la pandémie, mais cette dernière a eu un impact économique majeur, nous y reviendrons un peu plus bas.

Depuis 2008, coïncidant avec le début de la crise économique, il y a eu une baisse progressive nette de ces spectacles. La Communauté de Madrid a été pour la première fois la région qui a reçu le plus de corridas (70 en 2019), après avoir dépassé l’Andalousie (65), qui occupait cette place continuellement entre 2003 et 2018. Suivent Castilla-La Mancha (53) et Castilla y León (48).

À l’opposé, les îles Canaries n’ont accueilli aucune corrida depuis 1984, comme Ceuta, qui n’a pas d’arène taurine, et la Catalogne, où depuis 2012 il n’y a plus eu aucun type de corrida dans les arènes suite à un vote populaire.

Nombre de corridas en Espagne (2007-2016). La baisse s’est poursuivie les années suivantes
Source : Ministère de de la Culture et des Sports

En parallèle de la baisse du nombre de corridas, une baisse encore plus marquée a été observée sur le nombre de spectateurs.

Pourcentage de la population espagnole allant voir des corridas, dans des arènes ou à la télévision (2006-2018)
Source : Ministère de la Culture et des Sports

_____________

L’article complet peut être lu en cliquant ici.

_______________________________________

France

No Corrida agit en partenariat avec d’autres structures anticorrida, soit en tant que co-organisateur, soit en relayant des actions de collectifs ou associations qui se mobilisent dans leurs régions. Ces informations sont rassemblées dans la section nommée Actions, qui est accessible directement sur la page d’accueil ou en allant dans le menu Agir.

Calendrier et comptes-rendus des actions annoncées sur le site

Lorsqu’ils sont disponibles, les comptes-rendus des actions qui se sont déroulées dans le mois écoulé peuvent être lus en cliquant sur les liens indiqués dans le tableau ci-dessous.

Happening anticorrida à Arles le 15/1/22

Nous avons tenu un happening anticorrida à Arles le 15 janvier 2022, en plein marché, au niveau du 10 boulevard des Lices de 9h30 à 12h30. Distribution de tracts d’information, signatures de pétitions, discussions ouvertes avec les passants sur la réalité barbare des corridas. Et un florilège d’inepties par les aficionados de passage.

Manif Rond-Point Béziers (Colbac), 22/1/22

Le Colbac a organisé un rassemblement sur le rond-point Youri Gagarine à Béziers pour protester contre la tenue de corridas dans cette ville. Compte-rendu détaillé en cliquant ici.

Happening anticorrida à Arles le 5/3/22

Nouveau happening anticorrida à Arles le 5 mars 2022, en plein marché, au niveau du 10 boulevard des Lices de 9h30 à 12h30. Distribution de tracts d’information, signatures de pétitions, discussions ouvertes avec les passants sur la réalité barbare des corridas.

Rassemblement et happening anticorrida, Arles, 16/4/22

Le weekend de Pâques à Arles, 36 taureaux seront suppliciés et mis à mort. No Corrida organise le 16 avril 2022 un rassemblement sous forme de happening et haie de déshonneur, possible scénographie dont les détails seront donnés sur place.

Trois articles dans le mag n°6 de Savoir animal

Notre cause a encore une fois été fortement représentée dans le nouveau numéro du magazine de Savoir Animal, avec un article de Roger Lahana (président de No Corrida), une interview de Yolaine de la Bigne par Thierry Hély (président de la FLAC) et un de Sophie Maffre-Baugé (présidente du Colbac).Merci à Lalia Andasmas pour sa confiance et son soutien.

  • Article de Roger Lahana : “L’inéluctable érosion de la tauromachie en Espagne”, à lire dans son intégralité en cliquant ici.
  • Interview de Yolaine de la Bigne, journaliste, militante écolo et auteure, spécialisée dans les intelligences animales (plus d’infos sur l’animaletlhomme.com) et membre du Comité d’honneur de la FLAC, à lire dans son intégralité en cliquant ici.
  • Article de Sophie Maffre-Baugé : « Un animal ne devrait jamais être torturé », à lire dans son intégralité  en cliquant ici.

Les éleveurs français de taureaux destinés aux corridas en pleine déconfiture

D‌ans un article du 8 janvier 2022, La Provence nous confirme que les ganaderos français sont “toujours dans l’expectative“, ou plus précisément dans une “infernale descente comme on le découvre dans la bouche de l’un des éleveurs. Cet éleveur, c’est Virgile Alexandre, président de l’Association des Éleveurs Français de Taureaux de Combat (AEFTC). L’aspect principal est que le secteur qu’il représente est “très durement touché par le Covid“, la crise sanitaire ayant accentué les problèmes récurrents de cette filière qui s’enfonce de plus en plus dans les pertes financières avec la désaffection chronique du public.

Nous sommes peut-être à un point de non-retour“, ne sachant comment “mettre tout en œuvre pour trouver des solutions afin de stopper cette spirale, cette infernale descente“. Vivement que le fond soit atteint !

Maître Jean-Robert Nguyen Phung rejoint le Comité d’honneur de la FLAC

Inscrit au Barreau de Montpellier depuis 1975, Maître Jean-Robert Nguyen Phung intervient depuis plus de 40 ans devant les Tribunaux correctionnels et les Cours d’assises de l’ensemble du territoire. C’est un fervent défenseur de la cause animale, avec en particulier des convictions anticorrida profondes. C’est ainsi que nous avons eu le plaisir et l’honneur de le voir plaider pour notre cause à bien des occasions, en particulier lorsque des militants anticorrida se retrouvaient assignés en justice par le lobby taurin.

Parmi ses faits d’armes les plus notables, rappelons qu’il a été l’avocat d’un certain nombre de parties civiles lors du procès fleuve du lynchage de militants anticorrida dans les arènes de Rodilhan survenu en 2011, procès qui s’est tenu en 2016 et a abouti à la condamnation de 17 aficionados ayant participé au lynchage, avec des peines allant de la simple amende à la prison ferme.

Maître Phung a accepté avec enthousiasme de rejoindre le Comité d’honneur de la FLAC, ce dont nous le remercions chaleureusement.

Nouvelles signatures au manifeste de la FLAC

Les personnalités qui ont signé le manifeste de la FLAC dans le mois écoulé sont Bernard CAMPAN (Auteur, acteur), Michel BOUJENAH (Acteur), Alain CHAMFORD (Chanteur), Jacques PRADEL (Journaliste), Philippe LACHEAU (Acteur) et Olivier LEJEUNE (Comédien).

Vous pouvez retrouver les noms de tous les signataires en suivant les deux liens suivants :

  • Liste des personnalités politiques signataires du manifeste de la FLAC : cliquer ici
  • Liste des personnalités médiatiques signataires du manifeste de la FLAC : cliquer ici

A l’école taurine d’Arles, on recrute dès l’âge de 4 ans

Dans un article de La Provence daté du 29 janvier 2022, on découvre ce qui nous est présenté comme « une véritable école de vie », à Gimeaux (Arles). Les élèves les professeurs et les équipes techniques s’y sont retrouvés par une « superbe journée ensoleillée », afin de passer des cours théoriques auxquels ils étaient jusque-là cantonnés à des cours pratiques, qu’on imagine autrement plus motivants. Le plus jeune de ces élèves a à peine 4 ans.

Et le journaliste de s’en réjouir. Et les principaux concernés de rayonner de bonheur, parents en tête.

Quel est donc ce lieu qui semble aussi harmonieux et mirifique ? Une école de tauromachie, celle d’Arles. Autrement dit, une école où on apprend à des enfants et des ados à torturer des animaux jusqu’à leur mort en suivant un rituel bien précis, celui des corridas espagnoles. Et ils appellent ça “une véritable école de vie”…

Plus de détails en cliquant ici.

Jean-Baptiste Jalabert poursuivi pour violences conjugales après avoir été mis en garde à vue

Jean Baptiste Jalabert dit Juan Bautista, ex tueur de taureaux (en espagnol, matador) et directeur des arènes d’Arles et de Mont de Marsan, a été placé en garde à vue le 21 janvier pour violences conjugales. Il dément pour le moment les accusations à son encontre et il bénéficie bien entendu d’une présomption d’innocence comme n’importe quel citoyen. Cependant, des indices graves et concordants semblent avoir été établis lors de sa garde à vue puisqu’il a été déféré au parquet de Nîmes et qu’il passera en jugement correctionnel en mai.

On ne peut s’empêcher cependant de faire un parallèle entre la brutalité inhérente à son parcours depuis son enfance puis à titre professionnel et les violences conjugales dont il est soupçonné. Selon le Midi Libre, il aurait giflé sa compagne, mais il semble peu vraisemblable qu’il soit déféré devant un tribunal pour une simple gifle et que, pour ce seul motif, il lui soit interdit d’entrer en contact avec son épouse, voire de faire l’objet d’une demande d’éloignement jusqu’au jour du verdict. Ce sera à la justice d’établir la réalité des faits en mai prochain. En attendant, il est placé sous contrôle judiciaire.

Plus de détails en cliquant ici.

_______________________________________

International

Etat des subventions à la tauromachie en Espagne, janvier 2022

Les informations qui figurent dans cet article de fond proviennent du site Estolopagastu.info animé par La Marea Antitaurina. Les données ont été rassemblées par Marta Esteban et, pour la partie relative à la PAC, par Jose Enrique Zaldivar, président d’AVATMA (association des vétérinaires anti tauromachie et contre les maltraitances animales). Les subventions publiques à la tauromachie en Espagne totalisent environ 500 millions d’euros par an, en additionnant celles provenant d’Europe et d’Espagne.

D’où viennent ces chiffres ?

Le nombre total de subventions publiques est très difficile à connaître car elles proviennent de nombreuses sources, à la fois directement et indirectement, via le paiement des services qui entourent les festivités (vétérinaire, médical, infrastructure), la réduction des frais administratifs, la promotion dans les médias publics , billets gratuits, tarifs des arènes réduits ou inexistants… Et dans la plupart des cas, l’information la concernant est opaque, malgré l’insistance du public pour qu’elle soit révélée.

Ces subventions proviennent principalement des organismes suivants :

  • Les programmes PAC et CREA de la Politique Agricole Commune Européenne
  • Le ministère de la Culture espagnol
  • Le ministère de l’Agriculture espagnol
  • Les Communautés autonomes d’Espagne
  • Les Conseils provinciaux espagnols

Il existe des études qui estiment les subventions publiques à la tauromachie à environ 500 millions d’euros par an au total, en additionnant celles provenant d’Europe et d’Espagne.

Voici les principales aides reçues par des élevages espagnols au titre de la PAC :

Article détaillé en cliquant ici.

Les animaux sont des êtres sensibles en Espagne depuis le 5 janvier 2022 (un article de CAS International)

Depuis le mercredi 5 janvier, les animaux sont considérés comme des êtres sensibles par la loi espagnole. La nouvelle loi s’applique à tous les animaux. Qu’est-ce que cela signifie concrètement pour les taureaux destinés aux corridas et pour les chiens de chasse tels que les galgos et les podencos ?

Cependant, la nouvelle loi n’affecte directement les taureaux destinés aux corridas et les chiens de chasse qu’en matière de propriété. En pratique, cela signifie qu’ils ne seront plus confisqués ou utilisés comme garantie. Mais la loi n’interdit pas la corrida ou la chasse elle-même. Cependant, la loi fournit un nouveau cadre juridique qui, à long terme, crée des opportunités pour développer une nouvelle législation.

Plus de détails en cliquant ici.

Pas de corrida à Bogota en 2022

L’Institut régional des loisirs et des sports (IDRD) de Bogota (Colombie) a annoncé qu’aucun candidat ne s’était présenté à l’appel d’offres pour réaliser la saison taurine 2022 dans la ville, raison pour laquelle celle-ci est annulée. Rappelons que les corridas avaient déjà été annulées en 2021.

Apparemment, le projet de décourager la tauromachie approuvé par le Conseil de Bogotá aurait été la raison pour laquelle personne ne s’est présenté à cet appel. La mesure qui a été approuvée il y a des mois n’élimine pas la saison des corridas, mais elle restreint l’utilisation des ressources publiques pour son développement et interdit la mort des taureaux dans les arènes. En outre, elle élimine l’utilisation d’éléments tels que l’épée, la pique et les banderilles, et divise par deux les dates de la saison annuelle qui a lieu entre février et mars.

Plus de détails en cliquant ici.

_______________________________________

Autres événements marquants

Plusieurs autres sujets ont également été traités sur notre site ou nos pages sur les réseaux sociaux dans le mois qui vient de s’écouler :

  •  Mise en hibernation de la rubrique taurine dans Sud Ouest Landes. il ne s’agit pas d’un arrêt total mais saisonnier, ce qui est déjà un grand pas dans la bonne direction, celle de la suppression définitive.
  • Lors de la première semaine de janvier 2022, une série d’actions anticorrida a été organisée par le collectif Colombia Sin Toreo à Manizales (Colombie) pour protester contre la féria qui se tient dans cette ville.
  • Le 5 janvier 2022, la proposition de la Commission du bien-être animal du Congrès de Mexico d’interdire la corrida dans la capitale du pays a été mise au débat. Aucune conclusion n’en est connue à la date de distribution de cette lettre d’information.
  • Le Ministère Public du Venezuela, représenté par Tarik William Saab, demande de protéger les taureaux dits de combat et les personnes atteintes de nanisme à Tachira.

Pour retrouver tous nos articles en lien avec le Covid19, cliquer ici : Covid19

_______________________________________

Tous nos articles

Vous pouvez retrouver tous nos articles, rassemblés par thèmes, en suivant les liens ci-dessous :

Merci pour vos dons et adhésions, ainsi que pour les achats faits dans notre boutique, vous êtes notre seule source de financement et c’est ce qui nous permettra de poursuivre et de déployer de nouvelles actions dans les mois qui viennent.

L’équipe de No Corrida

Pour recevoir LINC par mail tous les mois, envoyer vos prénom/nom/email à contact@nocorrida.com

Facebook : No Corrida
Twitter : @no_corrida
Site officiel : https://nocorrida.com