Le Ministère Public du Venezuela demande de protéger les taureaux dits de combat et les personnes atteintes de nanisme à Tachira

Ce jeudi, le Ministère Public du Venezuela a demandé une mesure de précaution en faveur des soi-disant taureaux de combat exposés lors de corridas sanglantes et dégradantes dans l’État de Táchira. Cela a été rapporté par son directeur, le procureur Tarek William Saab, via son compte Twitter.

Saab a assuré que la mesure protègera également les personnes atteintes d’achondroplasie (dysplasie osseuse causée par une maladie génétique qui provoque le nanisme). La raison en est que les personnes atteintes de cette condition physique sont exhibées comme une moquerie lors des corridas, “à la manière des cirques romains pour être ridiculisés en public“.

Saab précise que les objectifs de la requête sont au nombre de deux. Premièrement, préserver l’intégrité physique des taureaux de combat et éviter le sacrifice de ces animaux dans les spectacles dits taurins. Deuxièmement, interdire l’accès des mineurs et des adolescents aux activités de cette nature.

Il a également pointé du doigt Juan José Guerrero, qui se définit comme un “homme d’affaires taurin”. Saab a déclaré qu’il agit en tant qu’organisateur de cet “embarras public” et il l’a également accusé de promouvoir des activités antidémocratiques contre la société vénézuélienne à Táchira.

Au passage, le procureur a annoncé pour la première fois que prochainement, lors de la présentation de son rapport et compte rendu devant l’Assemblée nationale, il présentera un projet de loi qui interdira la mise à mort des taureaux dans le pays. “C’est un spectacle d’un caractère néocolonial exécré dans le monde“, a expliqué Saab.

Défense de la vie

En réponse aux messages du procureur publiés dans son fil Twitter, plusieurs utilisateurs ont exprimé leur accord avec l’annonce. Ils souhaitent interdire les corridas en raison des mauvais traitements infligés aux animaux sans scrupules ni nécessité.

En novembre dernier, Saab avait obtenu l’interdiction de festivités taurines qui devaient se tenir dans un hôtel de la ville de Maracay, dans l’État d’Aragua.

Depuis qu’il a pris la direction du Ministère Public en 2017, Saab s’est montré un ardent défenseur du droit à la vie de la faune sauvage et domestique. Dans cet esprit, il a créé un poste spécial de procureur avec cette compétence pour traiter des centaines d’affaires à travers le Venezuela.

Source (en espagnol) : Venezuela News
Adaptation en français : RL