Nouveau succès pour l’expo itinérante de la FLAC à Villeneuve-lès-Avignon

Alors que l’exposition “L’autre réalité de la corrida” de la FLAC se termine à Villeneuve-lès-Avignon (Gard), la soirée de vernissage qui s’est tenue le 8 février 2020 a rencontré un vif succès, comme cela a déjà été le cas à Bordeaux et à Béziers. En effet, une centaine de personnes sont venues à cette occasion, avec un grand nombre de personnalités de premier plan, en particulier de divers partis politiques. Rappelons que la FLAC ne soutient aucun courant politique en particulier en raison de son statut associatif, mais salue volontiers les représentants de tous les partis sans exception qui affichent leurs convictions anticorrida.

Le 8 février à Villeneuve, le premier d’entre eux à s’être présenté dans la magnifique salle Fernand Martin était le maire Jean-Marc Roubaud (LR), qui s’est publiquement déclaré anticorrida depuis de nombreuses années à l’époque où il était député. Il apporte ainsi la preuve, s’il en est besoin, qu’on peut très bien être élu et ré-élu à de multiples reprises tout en étant anticorrida dans le Gard, département taurin de premier plan pour le mundillo. Deux de ses adjoints ont également assisté à la soirée et aux débats, Xavier Belleville (Premier adjoint) et Nathalie Le Goff (adjointe).

Jean Marc Roubaud, maire de Villeneuve-lès-Avignon, en compagnie de Roger Lahana

Une forte délégation d’EELV était parmi nous. On a pu assister depuis déjà longtemps et plus particulièrement depuis l’été dernier à une montée en puissance de la cause animale en général et de l’anticorrida en particulier chez les militants, élus et cadres de ce parti, dont certaines et certains sont venus de très loin pour être avec nous à Villeneuve-lès-Avignon. Nous avons accueilli avec plaisir Sandra Régol, secrétaire nationale adjointe d’EELV, Annie Lahmer, conseillère régionale Île-de-France, Sylvie Fare, conseillère départementale du Vaucluse, Jean-Pierre Cervantès, tête de liste écologiste à Avignon, Pauline Couvent, responsable de la Condition animale EELV, et Anne Daniel, tête de liste EELV à Villeneuve-lès-Avignon.

Le Parti Animaliste était représenté entre autres par Eddine Ariztegui (Montpellier) et Denis Schmidt (Avignon). Des militants de la France Insoumise étaient également venus, ainsi que le candidat LREM aux municipales de Villeneuve-lès-Avignon, Florent Lemont.

Toutes ces personnalités ont pu prendre la parole, après la projection d’autres messages de soutien en vidéo : Xavier Bigot pour la liste Carcassonne autrement, Magali Croziers (LFI Béziers), Thierry Antoine (EELV Béziers), Aurélien Grimaud (Archipel Citoyen, liste d’union EELV – LFI – Place publique – Ensemble – Toulouse idées neuves – Nouvelle Donne – Parti Pirate, Toulouse), Hélène Cabanes (Archipel Citoyen, Toulouse), Manuel Leick-Jonard (Archipel Citoyen, Toulouse), sans oublier un message très chaleureux de soutien de Nathalie Dehan, partenaire de longue date de No Corrida, qui se présente comme tête de liste Métropole Lyon Sud-est pour la liste “Maintenant la Métropole pour nous Les Écologistes avec Bruno Bernard”.

Côté associatif, nous avons eu le plaisir d’échanger avec des militants de diverses organisations : plusieurs d’Adeo Animalis, Chantal de PETA (qui nous a parlé de la fin du soutien financier de Pernod-Ricard à la tauromachie en France, pour laquelle PETA US a été particulièrement active auprès de l’actionnaire américain), Sophie-Maffre-Baugé du COLBAC, Catherine et Corinne du Var, Sarah du Vaucluse, plusieurs membres du CLAN (CLub des Amis de la Nature et des animaux) dont le siège est à Villeneuve -Lez-Avignon), le collectif Tous Terriens des Alpes Maritimes, des militants du CRAC et de l’AAC, et, bien sûr, plusieurs de No Corrida qui était co-organisateur de l’événement comme pour les expos précédentes (dont Rosy Gonzalez venue de Bordeaux, Joël Lunel de Tarascon, Dominique Arizmendi d’Arles et Roger Lahana de Nîmes, liste non exhaustive). Le chanteur Jacky était aussi des nôtres.

Le film de Thierry Hély “Juste pour le plaisir” a été projeté avant de lancer le débat avec tous les participants présents. Rappelons que ce film, aux images extrêmement éprouvantes, tourné le 12 août 2000 montre l’alternative de Sébastien Castella à Béziers, qui va “fêter” ses vingt ans de tueur de taureaux l’été prochain. Chaque nouvelle blessure infligée aux taureaux déclenche des applaudissements de la foule. Parmi les rares moments de silence, on peut entendre les animaux suppliciés gémir de façon épouvantable avant de succomber.

Les échanges étaient supervisés par Thierry Hély et Roger Lahana, ce dernier donnant des nouvelles réjouissantes de la morosité et de la déprime de plus en plus marquées des taurins, non seulement en France (PPL de Samantha Cazebonne, tableau apocalyptique de la fin proche de la tauromachie dressé par la FSTF), mais aussi en Espagne (création de la Direction de la Protection Animale et disparition de l’émission Toros de la radio Ser), en Colombie suite à la percée des candidats animalistes aux dernières municipales et au Mexique.

En conclusion à la soirée, un buffet a été proposé aux personnes présentes. Il était composé de produits à 100% végétaux, la plupart bio et locaux (terrines végétales, pains, fruits secs, pâtisseries, jus de fruits).

A lire en complément : “Pourquoi il rit, le monsieur ?

Roger Lahana
Secrétaire fédéral de la FLAC, président de No Corrida