“Pourquoi il rit, le monsieur ?”

Une petite fille de 7 ans avec un col en fausse fourrure est venue samedi 8 février avec sa maman visiter l’exposition anticorrida de la FLAC. Elle nous a posé de nombreuses questions sur certains visuels : le cheval couché encorné, le sang coulant des blessures des taureaux…

A propos de l’affiche montrant le tueur Juan Bautista hilare devant le taureau agonisant, elle m’a demandé : “pourquoi il rit, le monsieur” ?

Que répondre ? La vérité : il rit car c’est lui qui vient de le tuer et il est content de ce qu’il a fait.

“C’est nul”, me dit-elle.

“Et l’autre derrière, il rit aussi”.

Oui, il est content aussi (il s’agit de Simon Casas).

Que répondre à cette petite ?

Comme ancienne enseignante, je n’ai jamais endoctriné les enfants, mais je les ai amenés à penser par eux-mêmes en ne leur cachant rien. Les enfants ont une empathie naturelle envers les animaux. Des barbares les dévoient avec des histoires de traditions, de culture, de “il est né pour ça ” au point que ces petits baignant dans ce milieu finissent pas trouver ça “normal”. Ça s’appelle de l’endoctrinement.

Protégeons les enfants. Merci Samantha Cazebonne. Et en même temps nous mettrons un coup de grâce à la corrida.

Dominique Arizmendi