L’analgésie comateuse de la planète taurine en Espagne

Dans un réjouissant article publié par El Mundo le 1er janvier 2020, le chroniqueur taurin Vicente Zabala de la Serna se lamente de l’indifférence générale de la part des aficionados espagnols face à l’annonce de la disparition de l’émission radiophonique “Los Toros” sur la chaîne Ser après 49 ans de présence à l’antenne.

Il considère que cela “a une nouvelle fois révélé l’état comateux de la planète tauromachie. Elle souffre d’une maladie rare, probablement auto-immune, comme le lupus, qui provoque une analgésie absolue. Elle ne ressent ni ne souffre pendant que sa chair pourrit. La disparition du dernier espace d’informations taurines sur les ondes de la station de plus grande audience de la radio espagnole n’a pas provoqué de sursaut chez les taurins […] Le silence s’étend sur la fiesta brava (les corridas), déjà disparue depuis trop longtemps de la télévision grand public. Ce qui n’est pas vu n’existe pas. Ce qui n’est pas entendu non plus.

Et il ajoute en conclusion : “Jusqu’à ce que la panne totale arrive à son terme et que l’ère de l’extinction soit consommée.”

Nous ne pourrions pas mieux espérer.