La cause anticorrida présente au cœur des Journées d’été de EELV à Toulouse

Un article de Thierry Hély – Durant ces trois jours, notre cause éthique fut étalée au grand jour et sans concession. Un grand merci à Europe Écologie Les Verts de nous avoir permis de l’exprimer ! Et pardon d’avoir choqué, par nos descriptions de toutes ces atrocités, un certain nombre de visiteurs et d’élus venus nous rencontrer sur notre stand. Mais il faut dire la vérité !  Exemple :  nous avions eu la riche idée d’apporter l’extrémité de l’effroyable pique du picador. Il fallait voir leur expression saisie de stupeur à la découverte de cet instrument de torture. A fortiori quand nous expliquions que celle-ci pouvait pénétrer, en vrillant, jusqu’à 14 cm de profondeur dans la chair du taureau afin de l’affaiblir et de le faire souffrir le plus possible. Et comble de l’horreur, devant des enfants souvent apeurés et effrayés par tout ce bain de sang… Sans parler des pauvres chevaux de corrida, qui, eux aussi, paient un lourd tribut dans cette barbarie indigne d’un pays civilisé.

Les trois ministres en exercice assistant à des corridas furent également évoqués ainsi que le souhait de la porte-parole de LREM d’interdire l’accès des moins de 16 ans dans les arènes lors de corridas. Le formidable travail de One Voice, vidéo à l’appui, dénonçant les écoles taurines où l’on apprend à de jeunes de toreros dès l’âge de 13 ans à torturer à mort de jeunes animaux fut aussi soigneusement expliqué. Autre aspect qui intéressa certains enseignants en histoire : la proximité de la corrida avec le franquisme… Ces spécialistes ne le démentirent jamais… L’ancienne ministre, Delphine Batho, demanda à ce qu’on lui  adresse des documents sur Victor Hugo et Emile Zola, entre autres, attestant leur opposition à la corrida. Deux représentantes des associations membres de la FLAC, FLAC 66 et CCAC étaient venues nous rejoindre pendant une demi-journée. A cette occasion, elles mirent en exergue les scandaleuses subventions publiques accordées aux corridas. Un tract de No Corrida (membre de la FLAC), très pertinent, était également sur notre stand.

Nous avons eu la chance d’avoir à nos côté pendant une journée un reporter qui tournait un long documentaire sur la cause animale. Mais là, en la circonstance, il se consacra uniquement à la corrida… Avec des interviews décapants et particulièrement indignés d’un certain nombre de personnalités politiques : Damien Carême, Claude Gruffat, Jacques Boutault et Gérard Onesta.

Quant à moi, j’ai pu intervenir lors d’un atelier consacré à “L’empathie et le respect des animaux chez les enfants”. Et bien évidemment, j’ai évoqué ces enfants spectateurs ou acteurs de corridas à qui l’on apprend à martyriser légalement et de la manière la plus cruelle certains animaux dans les arènes…

Je tiens à remercier particulièrement Martial Mouqueron, adhérent EELV/Amiens, qui resta avec moi pendant ces 3 jours. Grâce à lui, qui connait parfaitement ce mouvement politique et ses visages, j’ai pu m’entretenir avec beaucoup de parlementaires de manière très constructive. D’autant que lors d’une seule journéee, nous avons pu compter jusquà 2000 personnes !

Liste des personnalités signataires à l’occasion de ces Journées de EELV (par ordre alphabétique) :

  • Delphine Batho (Députée et ancienne ministre)
  • Damien Carême (Député Européen)
  • David Cormand (Député Européen et Secrétaire national de EELV)
  • Benoît Biteau (Député écologiste au Parlement Européen. Paysan)
  • Brigitte Gothière (Directrice de L214)
  • Rosy Inaudi (Conseillère Départementale des BDR)
  • Ingrid Levavasseur (Ancienne Figure des Gilets Jaunes)
  • Eric Piolle (Maire de Grenoble)
  • Inès Rau (Mannequin/Top Model/Ecologiste)
  • Sandra Regol Porte-parole nationale de EELV)
  • Michèle Rivasi (Députée Européenne)
  • Caroline Roose (Députée Européenne)
  • Mounir Satouri (Député Européen)
  • Nicolas Thierry (Elu Régional Nouvelle-Aquitaine)
  • Marie Toussaint (Députée Européenne)
  • Claude Gruffat (Futur Député Européen après le Brexit)
  • Véronique Vinet (Conseillère Régionale Occitanie)

Nous rappelons que Yannick Jadot était déjà signataire.

Je terminerai sur une petite note d’émotion :  sur une estrade en plein air, Yannick Jadot et Allain Bougrain-Dubourg conversaient au micro face au public. A la fin, Yannick Jadot demande à Allain Bougrain-Dubourg de clore avec une anecdote. Petit flottement de la part d’Allain… Je lui souffle, Théodore Monod, toi qui l’as bien connu ! En effet, me répond-il. “Quatre jours avant son décès, j’étais dans sa chambre au bord de son lit. Il avait ses petites lèvres gercées, et son visage creusé par l’âge et ses innombrables traversées du désert. Il m’a serré une dernière fois mon poignet en me disant : il faut toujours marcher, toujours, toujours… En même temps, j’observais les yeux de Yannick Jadot. L’émotion était palpable… Nous rappelons que Théodore Monod est le président d’honneur de la FLAC.

“La corrida est le symbole cruel de l’asservissement de la nature par l’homme”. Théodore Monod.

Encore merci à EELV de nous avoir accueilli avec tant de chaleur et bienveillance. Et n’oublions jamais que cette pratique cruelle n’a jamais connu un tel déclin !

Thierry Hély
Président de la FLAC
http://flac-anticorrida.org/