LINC n°29 – Lettre d’information No Corrida – 1er juin 2019

Lettre d’information mensuelle de l’association No Corrida – N°29 – 1er juin 2019

No Corrida est une association 1901, membre de la Fédération des Luttes pour l’Abolition des Corridas (FLAC), du Réseau International Antitauromachie (RIA), du Collectif Animal Politique, du collectif Tauromaquia Es Violencia et de Convergences Animaux Politique

Pour recevoir LINC par mail tous les mois, envoyer vos prénom/nom/email à : contact@nocorrida.com

_______________________________________

A la une

Dans quels cas les corridas sont-elles exonérées de TVA ? (un article de Sophie Maffre-Baugé et de Roger Lahana)

Diverses dispositions réglementaires, parfois très complexes, décrivent les cas de figure où les corridas sont légalement exemptées de TVA, à commencer par les hypocrites “corridas de bienfaisance”. Il en est de même lorsqu’elles sont organisées par la municipalité en régie directe pour animer la ville (c’est le cas par exemple des corridas de Bayonne, ce qui ne les empêche pas d’être lourdement déficitaires).

L’exemption de TVA ne s’applique que dans la limite de 6 manifestations de bienfaisance ou de soutien par an, qu’il s’agisse ou non de corridas. Par exemple, si deux concerts de rock et un gala de danse « de bienfaisance » ont déjà été organisés par la municipalité, il ne restera plus que trois manifestations tauromachiques susceptibles d’être exonérées. Les clubs taurins sont un cas à part. Leurs corridas ne peuvent pas être exonérées car cela relève de leur activité habituelle et leur caractère social n’est pas établi.

Article complet en cliquant ici.

Corridas : exception culturelle, exception pénale et exception fiscale (un article de Jean-Paul Richier)

En complément de l’article cité ci-dessus, il faut lire celui, très détaillé, écrit par Jean-Paul Richier. La société Simon Casas Production, gestionnaire des arènes de Nîmes, premières arènes de France, essaie depuis des années d’obtenir un taux de TVA réduit pour la corrida, comme pour les autres spectacles. Après l’estocade du tribunal administratif de Nîmes en septembre 2016, puis le descabello de la Cour administrative d’appel de Marseille en février 2018, le Conseil d’État vient en ce mois d’avril 2019 de donner la puntilla à cette prétention fiscale.

Le mundillo, le petit monde de la corrida, manque cruellement de cohérence : il invoque l’exception culturelle qui justifierait son existence, se targue à répétition de la validation par le Conseil constitutionnel de l’exception pénale dont il bénéficie, mais se lamente sur l’exception fiscale dont il est l’objet par rapport aux autres spectacles.

L’article de fond de Jean-Paul Richier, passionnant et très fourni, est à lire dans son intégralité sur le site du COVAC (collectif des vétérinaires anticorrida) en cliquant ici. Il cite abondamment le travail remarquable accompli par David Joly en particulier et No Corrida en général sur ces questions depuis des années.

_______________________________________

Actions en France

No Corrida agit en partenariat avec d’autres structures anticorrida, soit en tant que co-organisateur, soit en relayant des actions de collectifs ou associations qui se mobilisent dans leurs régions. Ces informations sont rassemblées dans la section nommée Actions, qui est accessible directement sur la page d’accueil ou en allant dans le menu Agir.

Calendrier et comptes-rendus des actions annoncées sur le site

En raison à nouveau du très grand nombre d’actions dans la présente édition de notre lettre d’information, vous en trouverez la plupart des comptes-rendus détaillés en cliquant sur les liens indiqués dans le tableau ci-dessous.

Manifestation pour les animaux, Vesoul, 4 mai 2019

Le samedi 4 mai 2019 à Vesoul (70), l’association Combactive a organisé une grande manifestation unitaire face à l’élevage de visons de Montarlot les Rioz. A cette occasion, Chantal Girot, référente de No Corrida et présidente de Défense Animale Belfort, a tenu un stand pour les deux associations.

Stand d’Arles du 11/5/19, affluence et péripéties

Notre stand mensuel d’Arles qui s’est tenu le 11 mai 2019 a connu, comme à chaque fois, une belle affluence, avec de très nombreuses signatures de nos pétitions et aussi quelques péripéties, à lire en cliquant ici.

Action anticorrida à Carcassonne organisée par le CAAC, 11/5/19

A l’occasion de la présentation du programme de la feria 2019 à Carcassonne, un petit groupe de militants s’est réuni à l’appel du CAAC pour montrer son opposition, en particulier des représentants de la FLAC, du COLBAC, du FLAC66 et de No Corrida.

Stand FLAC-No Corrida au VeggieWorld, Paris, 18-19/5/19

Il s’agit de la première participation d’organisations anticorrida à ce salon prestigieux qui attire chaque année des milliers de visiteurs. Une conférence sur les dessous de la tauromachie sera, de plus, donnée par Roger Lahana.

Campagne de sensibilisation, pont de Vitrolles, 25/5/19

Le samedi 25 mai 2019, le Collectif France Anti Corrida et No Corrida ont mené une opération commune et unitaire de sensibilisation contre la corrida : 9 banderoles et 8 drapeaux ont été installés dans les deux sens de la circulation par les militants sur le Pont de Caucadis à Vitrolles.

Vegan place, Lyon, 25/5/19

Pour la deuxième fois, nous avons répondu à l’invitation de nos compagnons de lutte L214. Le samedi 25 mai 2019, nous avons ainsi tenu un stand commun No Corrida / FLAC à Lyon, lors de la Vegan Place de cette association, pour dénoncer la tauromachie espagnole. Les stands dénonçant l’imposture tauromachique reçoivent toujours un bon accueil du public et cette fois-ci, cet accueil a dépassé nos frontières.

Stand No Corrida au Festiveg, Besançon, 8/6/19

No Corrida tiendra un stand au Festiveg le 8 juin 2019, de 14 h à 20 h au Scènacle à Besançon. Cet événement est organisé par Humanimo. Notre stand sera tenu par Chantal Girot, référente No Corrida pour la région Bourgogne-Franche-Comté.

Stand mensuel d’Arles, 15/6/19

Notre prochain stand d’info anticorrida à Arles aura lieu le 15 juin 2019 de 9 h à 12 h 30 en plein marché, au niveau du 10 boulevard des Lices. N’hésitez pas à passer nous voir et/ou à nous aider à distribuer nos tracts d’information + faire signer nos pétitions.

Stand et vide-grenier, les Arcs-sur-Argens (83), 15/6/19

Notre prochain stand d’info anticorrida à Arles aura lieu le 15 juin 2019 de 9 h à 12 h 30 en plein marché, au niveau du 10 boulevard des Lices. N’hésitez pas à passer nous voir et/ou à nous aider à distribuer nos tracts d’information + faire signer nos pétitions.

Landes Anti Corrida, Aire sur Adour, 16/6/19

Le collectif Landes Anti Corrida organisera une action de protestation contre la tenue d’une corrida à Aire sur Adour le 16 juin 2019. Tout notre soutien accompagnera les militants et militantes qui y participeront.

Stand No Corrida à Planète en fête, Gassin (83), 22/6/19

No Corrida participera comme l’an dernier à Planète en fête, lors de sa seconde édition, le 22 juin 2019. Le village d’associations se tiendra au Domaine Tropez, à Gassin (83), aux milieux des vignes. L’organisation est supervisée par NALA 83. Le stand sera tenu par un petit groupe de militantes anticorrida de la région.

Sensibilisation anticorrida, pont de Vitrolles, 22/6/19

Une nouvelle action de sensibilisation anticorrida aura lieu sur le pont de Vitrolles le 22 juin 2019. Action organisée par le collectif France Anti Corrida en partenariat avec No Corrida.

Marche unitaire contre la captivité, Nice, 7/7/19

Pour la quatrième année consécutive, le collectif Sans Voix PACA organisera une marche unitaire contre la captivité à Nice. No Corrida y participera.

Animal’s Pride, Bordeaux, 28-29/9/19

La 3ème édition de l’Animals Pride est programmée cette année les 28 et 29 Septembre 2019 à Bordeaux. Cette année encore, un village associatif organisé par l’association Vénus avec des stands pour les partenaires et les associations qui le désirent sera mis en place. Un stand No Corrida / FLAC sera tenu par Rosy Gonzalez.

Cyril Juglaret, le Tartarin d’Arles qui piétine la démocratie (un article de Dominique Arizmendi et Roger Lahana)

Cyril Juglaret est conseiller municipal d’Arles (LR), après avoir échoué à en devenir le maire en 2014. Cela ne nous intéresserait pas spécialement s’il n’était pas aussi – et avant tout – un aficionado viscéral, au point d’en oublier que la ville dont il convoite le poste de numéro un aux prochaines élections municipales fait encore partie de la France et que, de ce fait, la liberté d’expression y est garantie comme partout ailleurs sur notre territoire.

Pour M. Juglaret, le simple fait d’être anticorrida constitue déjà un insupportable trouble à l’ordre public. Sauf que le trouble à l’ordre public n’est pas quelque chose que M. Juglaret a le droit de définir suivant son bon vouloir. Notre droit administratif précise de façon très claire quelles sont les situations relevant du trouble à l’ordre public : ivresse, exhibitionnisme, manifestations entraînant des dégâts sérieux sur le voisinage (vitrines cassées, émeutes, vandalisme, etc.). Et là, manque de bol pour sa vision intégriste de ce qui est permis et de ce qui ne l’est pas, nos stands et autres actions à Arles ne sont jamais entrés dans aucune de ces catégories depuis plus de quatre ans qu’il s’en tient tous les mois.

En fait, ce monsieur nous fait grand plaisir : si on le dérange à ce point (et sans causer le moindre début d’ombre de trace de soupçon d’émeute), c’est que cette aficion voit sa fin arriver et ce malgré les corridas dites “de bienfaisance”, malgré les écoles taurines subventionnées par nos impôts, malgré les places gratuites pour les enfants dans les arènes, malgré les places à prix réduits pour les jeunes dans ces mêmes lieux de torture animale, malgré le racolage dans les quartiers, les centres sociaux, les écoles, les garderies, crèches, hôpitaux, centres aérés, tous transformés en lieux de propagande éhontée, malgré leurs mensonges, manipulations et autres tricheries.

Article complet à lire en cliquant ici.

Bel article dans La Dépêche du Midi sur notre cyberaction contre l’affichage taurin

Suite au lancement de notre cyberaction contre l’affichage procorrida organisé par l’UVTF d’un splendide taureau au corps ne montrant aucune blessure, nous avons également dénoncé cette campagne de propagande hypocrite dans la ville de Toulouse. Rappelons qu’il n’y a plus aucune corrida à Toulouse depuis des décennies et plus aucune dans tout le département de la Haute-Garonne depuis 2015.

Cela nous a valu un bel article dans La Dépêche du Midi, qui cite largement notre réaction, ce dont nous remercions le journaliste Philippe Emery et la rédaction de ce quotidien. L’adjoint au maire aficionado a, du coup, été obligé de préciser publiquement qu’aucune corrida n’était envisagée à nouveau à Toulouse. Encore heureux…

Et, en réponse à l’UVTF, voici la version de leur affiche revue et corrigée par le talentueux graphiste Bertrand Monboisset :

Fantastique Veggie World

L’édition 2019 du salon Veggie World a eu lieu les 18 et 19 mai à Paris. No Corrida et la FLAC y ont tenu un stand commun, le tout premier consacré à la cause anticorrida dans cette célébration annuelle de toutes les facettes du véganisme, depuis la nourriture jusqu’à l’engagement pour les animaux en passant par les vêtements, les sacs, les bijoux et plein d’autres produits de fabrication garantie 100% sans composante animale. Plus de 120 stands ont occupé l’immense salle Champerret et des milliers de visiteurs venus de partout en France et même au-delà se sont pressés dans les travées pour les découvrir.

Roger Lahana, président de No Corrida et secrétaire fédéral de la FLAC, a présenté une conférence de 45 minutes devant une salle comble, décrivant les horreurs de la corrida et les multiples turpitudes du monde de la tauromachie. Sa conférence a rencontré un grand succès, ce qui a valu au stand qu’il animait avec Dominique Arizmendi un surcroît net d’affluence, pourtant déjà très élevée tout au long des deux jours du salon. A noter également une excellente conférence de Christophe Marie, porte-parole de la FBB, sur l’Europe et les animaux, à l’occasion de la sortie de son livre co-écrit avec Pascal Durand.

Globalement, notre stand a reçu de très nombreux visiteurs, avec à la clé des centaines de signatures pour les pétitions de la FLAC et de No Corrida. Le compte-rendu détaillé peut être lu en cliquant ici.

Le nom de Simone Veil bafoué par les aficionados à Nîmes

Le centre social “Simone Veil” de Nîmes n’a pas hésité à organiser une séance d’initiation à la corrida à des enfants alors que cette grande figure humaniste s’était opposée publiquement à l’accès des moins de 16 ans lors de corrida. Nous vous demandons d’exprimer votre indignation à ces adresses suivantes :

  • jean-stephane.policand@ville-nimes.fr
  • farid.bouziane@ville-nimes.fr
  • karim.agniel@ville-nimes.f
  • Ou alors, appeler au 04 30 06 77 60

Cette campagne a été lancée par la FLAC et, bien entendu, nous la soutenons et y participons activement.

La psychologue pour enfants Josette Benchetrit a adressé aux responsables du centre un courrier que nous avons publié avec son aimable autorisation. On peut le lire en cliquant ici.

Superbes visuels anticorrida créés par Bertrand Monboisset

Bertrand Monboisset est un graphiste indépendant, engagé entre autres contre la barbarie des corridas. Il a fait parvenir à plusieurs associations dont No Corrida des visuels basés sur les logos officiels de Nîmes, de Lunel et d’Arles. Nous les publions ici avec son autorisation.

Pour voir la totalité des visuels, cliquer ici. D’autres suivront.

Un tableau original de Stef mis en vente au profit de No Corrida

L’artiste Stef, bien connue du milieu militant anticorrida grâce à son personnage d’Amarillo, le taureau anticorrida, a offert une de ses toiles originales à No Corrida, pour une mise en vente aux enchères dont le produit sera intégralement versé à notre association.

On peut acheter le tableau sur Ebay, à l’adresse suivante : https://www.ebay.fr/itm/Stef-Tableau-Amarillo-37-x-45-5-cm-Vente-realisee-au-profit-de-No-Corrida/233215874605

Un très grand merci à Stef pour son soutien et sa générosité !

_______________________________________

Actions internationales

Equateur : les arènes de Belmonte transformées en centre de loisirs

L’autorisation d’organiser des corridas dans les arènes de Belmonte ne sera pas renouvelée. Ce lieu deviendra un centre de loisirs. L’information a été confirmée dans la lettre officielle n° EPMGDT-2019 adressée à Carlos Campaña, représentant de la Commission des animaux de spectacles publics, qui avait demandé à savoir ce que devenait le contrat de location, signé le 5 août 2011 avec une validité de huit ans. Alex Lozano Guerrero, administrateur dudit contrat, a informé la société Triana de la résiliation de l’accord le 30 avril 2019. Yunda a annoncé que la Plaza Belmonte serait utilisée pour des activités culturelles et récréatives.

Nouveau recul de 5% des corridas en Espagne

En Espagne, le nombre de corridas en 2018 a encore reculé de 5% par rapport à l’année précédente, selon les statistiques publiées début mai par le ministère de la Culture et des Sports. Le rapport note également que quatre communautés autonomes – Andalousie, Castille et León, Castille-La Mancha et Madrid – ont représenté 78% des corridas de l’année dernière.

Article détaillé en cliquant ici.

L’Espagne plus anticorrida que la France

Le grand média catalan espagnol La Vanguardia a organisé un sondage en ligne avec une seule question : “Voulez-vous interdire les spectacles avec des taureaux et d’autres animaux ?”Le résultat est sans appel : 86 % de OUI, avec environ 50 000 votants en tout.

Même s’il s’agit là d’un sondage réalisé principalement en Catalogne, région d’Espagne qui a montré sa très large opposition depuis longtemps, l’Espagne elle-même est bien plus largement opposée à la corrida que la France (clairement anticorrida avec 74% en faveur de l’abolition).

_______________________________________

Autres événements marquants

Plusieurs autres sujets ont également été traités sur notre site ou nos pages sur les réseaux sociaux dans le mois qui vient de s’écouler :

  • Une pétition demandant l’abolition des corridas à Béziers a été diffusée par nos partenaires du COLBAC. Elle totalise actuellement environ 36 000 signatures. Elle a été remise en mains propres à M. Robert Ménard, maire de Béziers, par Sophie Maffre-Baugé, présidente du COLBAC.
  • Belle interview de Christophe Marie et Pascal Durand dans Paris Match autour de la sortie de leur livre passionnant “L’Europe des animaux“.
  • Scène de la violence ordinaire à Béziers le 19 mai dans une arène, cette fois à l’encontre de la présidente du COLBAC venue prendre des photos en ayant pourtant payé sa place. Elle raconte ce nouvel incident inacceptable (cliquer ici). Deux plaintes ont été déposées.
  • La corrida “spectacle de mort” selon le Figaro après l’échec monumental de Casas devant le Conseil d’Etat. On ne peut pas dire mieux.

_______________________________________

Tous nos articles

Vous pouvez retrouver tous nos articles, rassemblés par thèmes, en suivant les liens ci-dessous :

Merci pour vos dons et adhésions, ainsi que pour les achats faits dans notre boutique, vous êtes notre seule source de financement et c’est ce qui nous permettra de poursuivre et de déployer de nouvelles actions dans les mois qui viennent.

L’équipe de No Corrida

Pour recevoir LINC par mail tous les mois, envoyer vos prénom/nom/email à contact@nocorrida.com

Facebook : No Corrida
Twitter : @no_corrida
Site officiel : http://nocorrida.com