Nouveau recul de 5% des corridas en Espagne

En Espagne, 369 corridas ont eu lieu en 2018, ce qui représente une baisse de près de 5% par rapport à l’année précédente, selon les statistiques publiées début mai par le ministère de la Culture et des Sports. Le rapport note également que quatre communautés autonomes – Andalousie, Castille et León, Castille-La Mancha et Madrid – ont représenté 78% des corridas de l’année dernière.

Au total, 1 521 corridas, novilladas et autres formes de pratiques tauromachiques ont eu lieu :

  • 369 corridas, soit 24,3% du total
  • 169 corridas de rejon (11,1%)
  • 217 novilladas avec picadors (14,3%)
  • 219 des festivals (14,4%)
  • 118 “fêtes mixtes” (7,8%)
  • Le reste, soit 28,2%, correspond à des séries mixtes avec rejones, becerradas, novilladas sans picadores et corrida dite comique.

Alors que le nombre de corridas diminue, le nombre de toreros augmente de 2,5 à 3,7% selon les spécialités (matadors, banderilleros, picadors, etc.), signe certain de marasme économique. Le nombre de ganaderias (élevages) enregistrées est de 1 337. Il y a 62 écoles de tauromachie en activité.

Source (en espagnol) : El Pais
Adaptation en français : RL