Tentative d’enfumage des aficionados de Béziers sur le dos des sapeurs-pompiers

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit

Il n’est pas rare que certains organisateurs de corrida annoncent que les recettes d’une de leurs séances de torture animale seront versées au profit d’une association caritative. Ces méthodes grossières pour tenter de donner une image respectable à des spectacles d’agonie de bovins ne trompent pas grand monde, en dehors des aficionados eux-mêmes qui croient ainsi qu’une cause populaire va parvenir à masquer – si ce n’est à justifier – la barbarie de leurs divertissements macabres.

bousquet pompiersUn exemple récent vient encore d’être donné récemment.

Le blog d’Hugues Bousquet, plus connu sous le pseudonyme de Lo Taure Roge, a ainsi fait la promotion d’un « grand gala taurin » (euphémisme d’apparence festive pour dénommer le supplice et la mise à mort de sept taureaux adultes et de trois veaux âgés de moins de deux ans, tous voués à une fin atroce) aux arènes de Béziers, au profit d’une « association caritative de sapeurs-pompiers du centre de secours de Béziers ».

La FLAC, représentée par son président Thierry Hély, s’en est émue dans une lettre ouverte adressée au commandant de la caserne des Sapeurs-Pompiers de Béziers.

logo FLAC adresse

Lettre ouverte.

Le 9 mars 2017.

A l’attention du commandant de la caserne des pompiers de Béziers.

Monsieur le Commandant,

Beaucoup de personnes nous contactent afin d’exprimer leur indignation en apprenant que dimanche 12 mars, des animaux seront torturés à mort dans les arènes de Béziers au profit d’une association caritative de sapeurs pompiers

Dans le passé, beaucoup d’associations de même nature, pour des raisons éthiques, avaient refusé cet argent provenant d’une souffrance. A fortiori, quand on compare le véritable héroïsme des sapeurs pompiers qui risquent leur vie régulièrement, avec celui des toreros (5 matadors tués dans les arènes européennes en 50 ans…). Et c’est tant mieux. En 2008, le magazine VSD l’avait mentionné.

Monsieur le commandant, nous aimerions connaître votre sentiment au sujet de cette opération qui sert principalement à donner bonne conscience à cette pratique cruelle en plein déclin.

Merci à l’avance pour votre réponse.

Bien à vous.

Thierry Hély
Président de la FLAC
www.flac-anticorrida.org

Ce à quoi le commandant Castillon a aussitôt opposé un démenti clair et cinglant pour les enfumeurs en mal de reconnaissance :

De : Eric Castillon, commandant de la caserne des Sapeurs-Pompiers de Béziers
A : Thierry Hély, président de la FLAC

Le 9 mars 2017

Bonjour Monsieur,

En réponse à votre indignation, ma réponse sera très simple :

La seule association reconnue et autorisée pour utiliser le nom et la représentativité des Sapeurs-Pompiers de Béziers est l’amicale des Sapeurs-Pompiers de Béziers.

Sauf erreur de ma part, l’association mentionnée dans la publicité, dont vous me communiquez le lien, n’est pas l’amicale des Sapeurs-Pompiers de Béziers.

Je ne suis pas non plus responsable de la publication erronée du lien que vous m’avez communiqué…

Par conséquent, il me sera inutile de vous donner mon sentiment sur un sujet dont je ne suis en aucun cas partie prenante.

Etant donné que vous m’adressez une lettre ouverte, je vous saurai gré si cette dernière a été publiée de bien vouloir enlever votre publication ou bien de rétablir la vérité sur l’image des Sapeurs-Pompiers de Béziers.

Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

Commandant Eric CASTILLON

Thierry Hély lui a répondu en ces termes :

De : Thierry Hély, président de la FLAC 
A : Eric Castillon, commandant de la caserne des Sapeurs-Pompiers de Béziers

Monsieur le commandant,

Merci pour votre réponse,

Je note, en effet, à vous lire, que cette publication de Lo Taure Roge est erronée.

Par conséquent, je mets en copie tous les destinataires susceptibles de publier ma version. Dont Lo Taure Roge qui ne manquera pas, nous l’espérons, de rétablir la réalité... En ce qui nous concerne, c’est fait.

Veuillez croire, Monsieur le Commandant, à l’expression de nos meilleurs sentiments.

Thierry Hély
Président de la FLAC

Bousquet a, certes, répliqué sur son blog… complètement à côté de la plaque, comme d’habitude. Pour lui, peu importe que le commandant Castillon précise que « la seule association reconnue et autorisée pour utiliser le nom et la représentativité des Sapeurs-Pompiers de Béziers est l’amicale des Sapeurs-Pompiers de Béziers », ce qui n’est pas du tout le cas de « l’association caritative de sapeurs-pompiers du centre de secours de Béziers », qui n’a aucune légitimité, selon ses termes, à représenter ni à utiliser le nom des Sapeurs-Pompiers de cette ville.

Bousquet n’y voit qu’une simple « nuance », là où le commandant Castillon considère qu’il s’agit d’une « publication erronée » et demande à « rétablir la vérité  sur l’image des Sapeurs-Pompiers de Béziers ».

Rétablir la vérité ? Voilà une expression que les aficionados ont décidément beaucoup de mal à comprendre et encore moins à mettre en oeuvre.

RL

COMPLÉMENT D’INFORMATION – Le responsable de l’association caritative est un pompier qui réside à Montblanc, où se trouve le siège de l’association, mais rien ne précise sur la déclaration de l’association en quoi il s’agirait d’une « association de sapeurs-pompiers professionnels », contrairement à ce qui est mentionné sur les affiches ou repris par Hugues Bousquet sur son blog.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit