Les Espagnols largement indifférents aux corridas

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit

Un article de Jean-Paul Richier

Parmi les arguments qui rendent le retour de la corrida en Catalogne hautement improbable, il y en a un de poids qui n’a pas été évoqué dans la presse espagnole à notre connaissance depuis la décision du tribunal constitutionnel : celui des résultats de la dernière enquête du ministère de la Culture espagnole sur les habitudes et les pratiques culturelles des Espagnols.

José Enrique Zaldivar a récemment analysé les données du ministère de la Culture espagnol sous l’angle de l’emploi des professionnels de la tauromachie qui augmente, alors que le secteur est en récession. D’autres types de données du ministère de la Culture ont trait à l’intérêt des Espagnols pour les corridas. Il s’agit de la dernière enquête (2014-2015) sur les habitudes et les pratiques culturelles des Espagnols, basée sur des entretiens avec plus de 16 500 citoyens de plus de 15 ans, dont près de 1 800 en Catalogne. Elle comporte, entre autres, un volet sur la tauromachie qui révèle des informations édifiantes.

barcelone-arenas
Les arènes de la place d’Espagne à Barcelone, transformées en centre commercial en 2011

62,2 % des Espagnols ne portent aucun intérêt à la tauromachie, moins d’un sur dix a assisté à une corrida

Sur la période concernée (2014-2015), moins d’un Espagnol sur dix (9,5 %) a assisté à un spectacle taurin dans l’année. Mais surtout, une majorité des Espagnols (62,2 %) portent un intérêt quasi nul à la tauromachie (de 0 à 2 sur une échelle allant jusqu’à 10).

Cette proportion dépasse les deux-tiers :

  • chez les femmes
  • chez les moins de 35 ans
  • chez les catégories socioculturelles moyennes ou supérieures
  • chez les étudiants
  • dans les villes de plus de 100 000 habitants.

Elle frôle ou dépasse les trois-quarts dans les communautés du nord-ouest (Pays Basque, Cantabrie, Asturies et Galice), et bien sûr dans la communauté de Catalogne au nord-est.

94% des Catalans n’ont suivi aucune corrida sur les médias audio-visuels

Les Catalans, durant la période étudiée, ne pouvaient plus assister à des corridas dans leur Communauté. Mais ont-ils compensé en regardant des corridas à la télévision ou sur internet ? La réponse et clairement négative. Les chiffres pour la Catalogne concernant l’intérêt et le recours aux médias sont indiqués ci-dessous.

Pourcentage de répondants selon le degré d’intérêt pour la corrida :

Degré d’intérêt de 0 à 2 de 3 à 4 de 5 à 6 de 7 à 8 de 9 à 10
Pourcentage 82,7% 4,6% 6,4% 3,6% 2,6%

Au total, sur une échelle de 0 à 10, l’enquête précise que l’intérêt des Catalans en moyenne pour la corrida est de 1. En clair, ils n’en ont rien à faire.

Pourcentage de répondants ayant vu un spectacle taurin durant l’année passée à la télévision ou sur internet :

Télévision Internet Total
5,7% 0,4% 5,8% (certains répondants sont dans les deux catégories)

Donc, seulement 5,8 % des Catalans ont vu l’année passée un spectacle tauromachique à la télévision et/ou sur internet. Ce qui veut dire que 94,2% n’ont rien suivi de cette activité.

80% des 16-34 ans se disent « pas fiers » de vivre dans un pays tauromachique

Et selon l’enquête IPSOS  publiée début 2016, à laquelle se réfère Marta Esteban dans sa tribune sur la décision du tribunal constitutionnel :

  • 19 % des Espagnols y sont plutôt ou très favorables
  • 58 % des Espagnols y sont plutôt ou très opposés.

Ce sondage confirme les tendances rapportées ci-dessus selon le sexe, l’âge, et la région. Ainsi, plus de 70% des 16-34 ans y sont plutôt ou très opposés.

De plus :

  • 26 % se disent assez fiers ou très fiers de vivre dans un pays de tradition tauromachique
  • 67 % se disent pas très fiers ou pas fiers du tout.

Avec toujours les mêmes tendances, notamment autour de 80% de « pas très fiers » ou « pas fiers du tout » pour les 16-34 ans.

Jean-Paul Richier

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit