LINC n°47 – Lettre d’information No Corrida – 1er décembre 2020

Lettre d’information mensuelle de l’association No Corrida – N°47 – 1er décembre 2020

No Corrida est une association 1901, membre de la Fédération des Luttes pour l’Abolition des Corridas (FLAC), du Réseau International Antitauromachie (RIA), du Collectif Animal Politique, du collectif Tauromaquia Es Violencia et de Convergences Animaux Politique

Pour recevoir LINC par mail tous les mois, envoyer vos prénom/nom/email à : contact@nocorrida.com

_______________________________________

===> Pour retrouver tous nos articles en lien avec le Covid19, cliquer ici : Covid19 <===

A la une

Le Conseil fédéral d’EELV adopte une résolution contre la corrida et les combats de coqs

Deux motions travaillées par la Commission Condition animale ont été adoptées de façon quasi unanime au dernier Conseil fédéral d’EELV des 20 et 21 novembre 2020 :

  • Contre la corrida et les combats de coqs
  • Pour mettre fin à la captivité des cétacés

Ce n’est bien sûr pas une surprise car l’opposition d’EELV à ces loisirs cruels était déjà mentionnée dans d’autres textes et notamment les programmes pour les élections présidentielles et européennes. De plus, les militants et élus sont présents à la grande majorité des manifestations sur ces sujets et ont déjà porté des propositions de loi d’interdiction à l’Assemblée nationale, des amendements au Parlement européen et des vœux dans des assemblées locales. Par ces deux motions dédiées à ces luttes, EELV réaffirme son opposition à ces pratiques et surtout détaille ses propositions et les actions prévues pour aller vers leur disparition.

Pour plus de détails, en particulier le texte intégral de la résolution contre les corridas et les combats de coqs, cliquer ici.

Louis Schweitzer devient membre d’honneur de la FLAC

Louis Schweitzer est un haut fonctionnaire et homme d’affaires français, particulièrement connu pour sa présidence du groupe automobile Renault de 1992 à 2005. Il a aussi été président de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité de 2005 à 2010. Membre de plusieurs conseils d’administration, il a présidé MEDEF International en 2005. Entre 2011 et 2020, il a été président d’Initiative France, réseau d’associations de prêts d’honneur et d’accompagnement des créateurs d’entreprise. Il est représentant spécial du ministère des Affaires étrangères pour le Japon.

Depuis 2012, il est président du Conseil d’administration de La Fondation droit animal, éthique et sciences (LFDA). Rappelons qu’il avait signé le manifeste de la FLAC en février 2019. Thierry Hély lui a soumis le 24 novembre 2020 la proposition de devenir membre d’honneur de la FLAC. Louis Schweitzer a aussitôt accepté

Plus de détails en cliquant ici.

_______________________________________

France

No Corrida agit en partenariat avec d’autres structures anticorrida, soit en tant que co-organisateur, soit en relayant des actions de collectifs ou associations qui se mobilisent dans leurs régions. Ces informations sont rassemblées dans la section nommée Actions, qui est accessible directement sur la page d’accueil ou en allant dans le menu Agir.

Calendrier et comptes-rendus des actions figurant sur le site

En raison de la crise sanitaire, toutes nos actions de terrain ont été annulées.

En revanche, le COLBAC (membre de la FLAC) a montré une belle dynamique lors du mois écoulé et nous l’en félicitons. Plusieurs de ses initiatives sont détaillées plus bas. Citons également sa prise de position concernant un restaurant de Béziers que son chef aux trois étoiles a décidé de nommer L’Alternative, en hommage, a-t-il déclaré, à la tauromachie. Interpellé par le COLBAC à ce sujet, il a rétropédalé en affirmant qu’il s’agissait de diffamation et en menaçant de poursuivre le COLBAC à ce titre. Nous sommes enchantés de l’entendre dire qu’il est diffamant d’être décrit comme étant un soutien à la barbarie tauromachique. Quant à ses menaces juridiques, personne n’y croit, le seul “délit” commis par le COLBAC étant d’avoir utilisé sa liberté d’expression, un droit garanti par la Constitution de notre pays.

Article publié par Le Petit Journal

Le triumvirat de la torturomachie biterroise (par David Joly)

Le 22 novembre dernier, le Midi Libre nous a appris qu’à compter du 1er janvier 2021, Robert Margé passera la main quant à l’organisation des séances de torture bovine au sein des arènes de Béziers. Ce n’est pas moins de trois personnes qui lui succèderont, via une société baptisée Betarra. Pour l’anecdote, le Midi Libre nous indique que ce nom signifie Béziers en gréco-latin. Raccourci plus que rapide puisque le nom latin de Béziers est précisément Baeterrae, qui est devenu par la suite Beterra sous l’ère gallo-romaine (information relayée en 2013 par… le Midi Libre). De l’aveu même de l’un des protagonistes, cette modification orthographique a pour but d’hispaniser le nom de la société. Car il ne faudrait surtout pas faire référence à l’origine des véritables arènes romaines de Béziers datant du premier siècle (et donc n’ayant absolument rien à voir avec la corrida) mais bien tenter de légitimer cet autre lieu également baptisé « arènes », construit en 1897 et qui résulte de l’importation d’une pratique barbare espagnole pas du tout ancrée dans la culture historique locale et tenue en toute illégalité pendant plus d’un demi-siècle.

Quant aux nouveaux actionnaires locaux, ils sont loin d’être des inconnus et l’opération ressemble avant tout à une manœuvre grossière – mais légale – pour se débarrasser de la dette fiscale de 800 000 euros de Robert Margé suite à ses fraudes à la TVA, en mettant sa société en liquidation.

Tous les détails en cliquant ici.

Le philosophe Alexandre Jollien signe le manifeste de la FLAC

Le philosophe et écrivain Alexandre Jollien signe le manifeste anticorrida de la FLAC. Nous précisons que le Centre d’Action Médico-Sociale Précoce qui porte son nom est situé à Béziers. Ses deux très proches amis, Matthieu Ricard et Christophe André sont également signataires de ce même manifeste.

Plus de détails en cliquant ici.

Bientôt la fin des corridas ? Interview de Thierry Hély par 30 Millions d’amis

La revue Animaux Online de 30 Millions d’Amis (association membre de la FLAC) a interviewé Thierry Hély dans le numéro de décembre 2020 du magazine. Plus de détails en cliquant ici.

Non aux encierros à Béziers, communiqué du Colbac

Malgré la volonté et l’optimisme de la nouvelle direction des arènes, les corridas ne pourront jamais faire rayonner la ville de Béziers car les spectacles de souffrances animales indignent l’opinion publique. Suite à l’annonce de la nouvelle direction des arènes et à la volonté du maire Robert Ménard de promouvoir Béziers à travers la tauromachie, le COLBAC veut rappeler qu’aujourd’hui aucun spectacle mettant en scène la souffrance d’un animal n’est capable de faire rayonner Béziers.

Pour faire venir du monde aux corridas et attirer un public plus jeune, le maire et les nouveaux patrons des arènes envisagent l’organisation d’un « encierro » dans les rues de Béziers à l’image de ceux de Pampelune. Le COLBAC s’indigne de ce projet extrêmement dangereux pour la population et les taureaux. Il n’y a jamais eu de lâchers de taureaux de corrida en France. Dans nos régions, la tradition, c’est les lâchers de taureaux de Camargue. C’est encore un divertissement cruel : faut-il livrer un animal à la foule avant de le torturer dans les arènes ? Béziers, décidément, serait pionnière en matière de cruauté envers les animaux. Pour satisfaire les intérêts d’une minorité d’aficionados, le maire Robert Ménard persiste à ne tenir aucun compte de l’opinion des habitants de Béziers : les corridas indignent et écœurent bien plus de Biterrois qu’elles n’en amusent.

Communiqué complet à lire ici.

_______________________________________

International

Trois toreros espagnols célèbres découverts lors de combats de coqs interdits

Les combats de coqs ont été interdits dans presque tous les pays développés, à quelques exceptions près. C’est un spectacle macabre, où deux animaux sont forcés d’attaquer avec fureur, jusqu’à ce que l’un d’eux meure ou soit si gravement blessé qu’il ne peut plus continuer. Pour beaucoup, cette tradition est encore plus cruelle que la corrida. Il s’agit de pratiques quasi clandestines, honteuses, rarement conformes à toutes les réglementations. Et c’est précisément ce qui s’est passé en juin dernier en Andalousie, lorsque les toreros Morante de la Puebla, López Simón et Juan José Padilla ont été découverts en train d’assister à des combats de coqs en pleine pandémie, alors que ce type de rencontre publique était totalement interdit.

Décidément, il y a des gens pour qui le goût de la souffrance animale et de la mort est irrésistible… Notre partenaire AnimaNaturalis a décidé de réagir. Une procédure judiciaire a été lancée afin que ces trois impitoyables individus se retrouvent devant les tribunaux et soient condamnés à la peine la plus élevée. L’affaire est désormais entre les mains de leurs avocats.

Tous les détails en cliquant ici.

Interdiction de la corrida pour les mineurs, la grande offensive internationale

Les initiatives se multiplient dans les pays tauromachiques pour interdire ou restreindre l’accès pour les mineurs des corridas et écoles de tauromachie. Il s’agit de conséquences logiques des recommandations faites par le Comité des droits de l’enfant de l’ONU ces dernières années dans les pays concernés. Les mesures législatives mises en place ou prévues le sont en coordination active avec le tissu associatif militant anticorrida, et tout particulièrement avec le Réseau International Antitauromachie (RIA), dont No Corrida est le représentant pour la France.

Un descriptif détaillé de la situation dans les huit pays tauromachiques peut être lu en cliquant ici.

Le Sénat espagnol rejette une motion de défense de la tauromachie

La Commission sénatoriale de la culture et des sports a rejeté ce jeudi 12 novembre 2020 une motion du Partido Popular (PP, droite) demandant au gouvernement de promouvoir des actions de défense de la tauromachie et de la reconnaître comme un « signe identitaire de l’Espagne ».

La motion a été rejetée grâce à un vote “contre” venant de tous les groupes de la commission sénatoriale de la culture et des sports, à l’exception du PP et de Vox (extrême-droite), qui ont voté “pour”.

Lors de la défense de la motion, la sénatrice du PP María de las Mercedes Cantalapiedra a assuré que la tauromachie est « le spectacle de masse le plus important de ce pays après le football », ce à quoi le sénateur Bernat Picornell, de l’Esquerra Republicana,  a répondu que « les festivités taurines ne sont pas le deuxième spectacle de ce pays, mais le dixième, derrière le football, le cinéma, les monuments et sites, les musées, les concerts de musique actuelle et de musique classique, les expositions, le théâtre et galeries d’art. Alors disons les choses par leur nom et n’inventons pas n’importe quoi. »  En outre, il a défendu que « tuer un animal n’est pas une culture au 21e siècle » et a ajouté que la corrida « a moins d’adeptes chaque jour ». Il a également rappelé qu’il y a quelques semaines, le Parlement européen avait demandé le retrait de l’aide liée à l’élevage de taureaux de combat. Plusieurs autres arguments très intéressants ont été exprimés par divers sénateurs.

Article détaillé en cliquant ici.

_______________________________________

Autres événements marquants

Plusieurs autres sujets ont également été traités sur notre site ou nos pages sur les réseaux sociaux dans le mois qui vient de s’écouler :

  • Béziers vice-présidente des villes taurines : le COLBAC réagit par un communiqué soulignant que le maire Robert Ménard renouvelle son plein soutien à des spectacles fortement controversés, qui génèrent de grandes souffrances pour les animaux, divisent les Biterrois et nuisent à la réputation de Béziers.
  • Espagne : le 12 novembre 2020, le PSOE a voté contre une motion du PP visant à défendre la tauromachie. Après avoir eu pendant des années une attitude de soutien à la tauromachie, le PSOE (gauche) a radicalement changé de position depuis son accession au gouvernement grâce à une alliance avec Podemos.

Pour retrouver tous nos articles en lien avec le Covid19, cliquer ici : Covid19

_______________________________________

Tous nos articles

Vous pouvez retrouver tous nos articles, rassemblés par thèmes, en suivant les liens ci-dessous :

Merci pour vos dons et adhésions, ainsi que pour les achats faits dans notre boutique, vous êtes notre seule source de financement et c’est ce qui nous permettra de poursuivre et de déployer de nouvelles actions dans les mois qui viennent.

L’équipe de No Corrida

Pour recevoir LINC par mail tous les mois, envoyer vos prénom/nom/email à contact@nocorrida.com

Facebook : No Corrida
Twitter : @no_corrida
Site officiel : https://nocorrida.com