2023, les actions continuent

‌Notre premier happening anticorrida de l’année, a eu lieu ce 7 janvier 2023, au marché d’Arles. Comme depuis sept ans, No Corrida organise un happening mensuel de sensibilisation pour l’abolition de la corrida. Nous réalisons à quel point et à quelle vitesse, les mentalités changent. Tous nos remerciements aux habitants de la ville, de la Camargue et des alentours qui viennent nous poser des questions, demander des renseignements et signer nos pétitions.

Nous avons une fois de plus “bénéficié” des réflexions peu argumentées comme :

– Et les enfants ? ( ???)

– C’est une culture ancestrale (ce n’est pas une culture et pas si ancestrale, le 1er taureau a été tué à Arles lors d’une corrida en 1894 ; ici, c’est le pays de la bouvine et nous n’attaquons pas la course camarguaise comme l’a précisé le député Aymeric Caron)

– Vous préférez qu’ils aillent dans les abattoirs ? (la corrida est un spectacle, elle n’est pas là pour nourrir les gens).

– Ils nourrissent la population d’Arles (bigre, 96 taureaux par an suffisent à nourrir le peuple d’ Arles ?)

– Vous vous asseyez sur nos traditions (non, la corrida est d’origine espagnole)

– Le torero joue avec la mort (ah bon ? Et le taureau ?)

– Votre ministre (non, il n’est que député) a retiré sa PPL car il a eu peur (non, traiter avant minuit plus de 600 amendements plus ridicules les uns que les autres déposés par une douzaine de députés était impossible).

Voilà quelques remarques, mais le fait qu’elles soient plus dérisoires les unes que les autres nous prouve à chaque fois, que les aficionados n’ont pas d’arguments qui tiennent.

Encore merci aux militants présents : Estelle, Nathalie, Cathy, Emma, Dominique, Joël, Quentin, Philippe, Roger et amitiés aux malades.

Prochain happening à Arles le 11 février 2023, même lieu, mêmes horaires.