Corridas à Bayonne : la mairie recrute des toreros (salaires jusqu’à 709 000 euros)

Pour la deuxième année consécutive, la majorité du Conseil municipal de Bayonne a transformé les toreros des corridas en salariés municipaux contractuels, lors de la séance du 2 juin 2022, avec des salaires mirobolants pouvant atteindre un total de 709 000 euros.

Mixel Esteban, conseiller municipal EELV s’est opposé à cette délibération avec un autre élu (sur 43). Il nous a contactés par téléphone pour nous en informer et nous préciser que les corridas étaient un gouffre financier par la ville, qui les organise en régie directe (ce qui signifie sur le budget municipal). Il a publié l’essentiel des informations relatives à ce sujet sur sa page Facebook.

Mixel Esteban demande la création d’une “charte des animaux”. Ceci pour mettre notamment un terme à des corridas dont le déficit chronique est supporté par le budget de fonctionnement de la Ville et donc par toutes et tous les habitants de Bayonne.

Des salaires allant jusqu’à 709 000 euros en 2022 + 220 000 euros pour les taureaux

D’autant que les frais et salaires des toreros et de leurs équipes, pris sur la masse salariale des agents municipaux, est en nette augmentation : 450 000 euros en 2021 et une fourchette de 567 000 à 709 000 euros cette année. A ce budget de rajoute l’achat par la Mairie de taureaux pour 220 000 euros (7 corridas cet été).

Sur 43 élus, deux conseillers municipaux ont voté contre la délibération : Mixel Esteban et Jean-Marc Abadie. La majorité a voté pour et les 8 autres élus d’opposition n’ont pas pris part au vote.

Voir le rapport sur le site de la Ville de Bayonne, Conseil municipal du 2 juin 2022, délibération n°34.