Arles profite des plus démunis pour redorer son blason

La Ville d’Arles, qui reçoit des subventions astronomiques pour financer les corridas, se la joue sensible et solidaire envers les personnes dans le besoin. Pour redorer son blason et faire sa publicité, le Maire de la commune, aficionado absolument non objectif et Jean Baptise Jalabert, ancien torero en accord avec le CCAS ont pris la décision “d’offrir la viande d’un taureau de corrida qui sera cuisinée par les abattoirs Alazard et Roux” et distribué aux familles dans le besoin via les associations d’Arles.”

Non, nous ne sommes pas le 1er avril ! Ces friqués osent leur proposer la viande de l’un des taureaux maltraité, stressé, torturé pour le loisir avant d’être mis à mort brutalement en public par une puntilla, une arme considérée comme cruelle, interdite dans les abattoirs européens.

L’objectif ? La publicité et la pseudo bienveillance complètement irréaliste et incohérente.

Pour rappel, de nombreuses associations caritatives en faveur des personnes dans le besoin (Restos du Coeur et bien d’autres) refusent tout don provenant de la tauromachie. Nous appelons les associations arlésiennes à privilégier l’éthique et la bienveillance et à refuser eux aussi ce type de dons malhonnêtes et honteux payés par les impôts des Arlésiens.

Jean-Baptiste Jalabert et Patrick de Carolis se porteraient-ils volontaires pour vous accompagner lors de maraudes, ou vous offrir des repas dignes de ce nom, autres que du taureau massacré dans une arène ? Pas d’inquiétude, le Maire d’Arles et le Directeur des Arènes d’Arles en ont les moyens…

Cazarrata