Les arène de Gijon (Espagne) resteront fermées

La Maire socialiste de Gijón (Espagne) Ana Gonzalez a pris la décision de fermer l’arène de la commune de 300 000 habitants jusqu’à nouvel ordre pour “risques d’affaissements”.

Pour les aficionados, il s’agit plutôt d’une excuse permettant d’écarter la corrida. En 2021, elle mettait déjà fin aux corridas après que deux taureaux nommés Féministe et Nigerian aient été mis à mort. Ces dénominations abjectes données à des animaux suppliciés et tués ne l’avaient pas du tout fait rire.

Elle avait déclaré face à ces initiatives écœurantes de bêtise et de haine le 19 août 2021 sur la radio Cadena Ser : « Plusieurs lignes ont été franchies, deux en fait : une avec “Féministe” et une autre avec “Nigérian” ». La gestion des arènes dépendant de la ville, elle avait pris la décision d’y interdire désormais les corridas. “Dans une ville qui croit en l’égalité entre les femmes et les hommes, dans l’intégration […], nous ne pouvons pas permettre ce genre de chose“.

La maire avait indiqué vouloir utiliser les arènes pour des activités plus éthiques. Voilà qui est réglé.

Source principale : Cazarrata