Pas de “chèque culture” pour la corrida en Espagne

Décidément, la corrida est ouvertement rejetée par le gouvernement espagnol depuis qu’il est tenu par le PSOE et Podemos. Le prochain congrès du PSOE le confirme largement. Le 6 octobre 2021, le gouvernement a lancé un “chèque culture pour les jeunes” d’un montant de 400 euros afin de les inciter à participer à toutes les activités culturelles du pays. Ce montant pour être utiliser pour des livres, des spectacles de théâtre, des séances de cinéma et toutes autres manifestations artistiques.

Toutes ? Presque. La tauromachie, qui relève pourtant du ministère de la Culture en Espagne, en est explicitement exclue, comme l’a annoncé Miguel Iceta, ministre de la Culture.

Article de La Provence

Suite aux réactions multiples dans les médias espagnols et hors d’Espagne, la ministre des Finances Maria Jesus Montero est intervenue pour confirmer qu’il y avait d’autres priorités en matière de culture. Selon les commentateurs médiatiques, il s’agit là d’une prise de position directement issue de Podemos qui a, depuis sa création, toujours annoncé vouloir abolir la corrida et, en attendant d’y parvenir, l’affaiblir au maximum.

La pandémie de Covid-19 a infligé de lourdes pertes au secteur tauromachique et seules des subventions régionales lui ont permis de survivre, le gouvernement s’opposant systématiquement à tout soutien financier du pouvoir central à cette activité qui est très largement décriée par la population espagnole où, selon les statistiques officielles du ministère de la Culture, 92% des Espagnols disent ne jamais aller voir des corridas, ni même les suivre dans les médias.

RL