No Corrida

Conférence de presse de Yannick Jadot à Nîmes, signature du manifeste par Dirk Offringa

De gauche à droite : Sibylle Jannekeyn, Roger Lahana, Yannick Jadot

Yannick Jadot, eurodéputé EELV, a tenu une conférence de presse à Nîmes le 4 mai 2021, aux Jardins de la Fontaine. Sa venue avait pour but de soutenir le candidat EELV aux prochaines régionales en Occitanie, Antoine Maurice, et de rappeler ses principaux engagements politiques sur tout un ensemble de thèmes. Celui qui nous intéressait tout particulièrement est son engagement contre la corrida, en cohérence avec la charte de son parti. Un engagement largement confirmé par le nombre important de personnalités d’EELV qui ont signé le manifeste de la FLAC contre l’accès des corridas aux mineurs, dans l’attente de son abolition définitive.

Parmi ces personnalités, on peut citer Yannick Jadot lui-même, Antoine MauriceThierry Antoine (conseiller municipal de Béziers), Sybille Jannekeyn (secrétaire EELV Nîmes) et bien d’autres (voir liste complète en cliquant ici).

Ne manquait à l’appel, parmi les présents à cette conférence de presse, que Dirk Offringa, tête de liste EELV du Gard aux prochaines élections. Le secrétaire de la FLAC et président de No CorridaRoger Lahana, lui a donc demandé s’il accepterait de signer à son tour le manifeste à l’occasion de cette rencontre, ce qu’il a aussitôt accepté de faire.

Un autre signataire l’a rejoint, Raphaël Valette, membre EELV des Jeunes Écologistes de Nîmes. Qu’ils reçoivent nos chaleureux remerciements.

Un journaliste a posé la question de la position d’EELV sur la tauromachie. Antoine Maurice et Yannick Jadot ont confirmé qu’ils étaient contre les corridas, ce qui ne voulait pas dire contre les ferias. Ils ont précisé que vouloir promouvoir la culture et la fête à Nîmes était parfaitement en ligne avec la suppression des corridas, qui étaient un spectacle indigne basé sur l’agonie d’un animal. Yannick Jadot a ajouté : “Soyons sérieux. La corrida n’attire que quelques milliers de personnes alors que la fête dans les rues en attire un million. Vous voyez bien que cela n’a rien à voir“.