Conditionnement à la torture, ça continue

Si l’année aura été catastrophique pour la corrida, malheureusement 2020 n’aura pas été une année totalement “blanche”, pour autant. Des taureaux, des taurillons y laisseront la vie dans quelques arènes et pour les plus nombreux d’entre eux, dans des ganaderias privées.

En juin juillet août., comme nous l’avons déjà évoqué, les taurillons – becerros et novillos – auront été et seront toréés par les élèves des écoles taurines de Nîmes et d’Arles. Ils appellent cela des “classes pratiques” dans le cadre de “unis pour faire vivre la tauromachie”.

En Arles, la plupart auront lieu dans la ganaderia de Jalabert, avec son bétail. Il n’y a pas de petit profit… Bien entendu , l’entrée gratuite : ainsi les enfants pourront recevoir leur conditionnement de barbarie. Si vous voulez leur donner votre sentiment, sans insultes ni menaces : manade.jalabert@orange.fr ; 04 90 97 01 34 / 04 90 97 00 75.

Quant à la ganaderia Valverde, 20 taureaux prévus pour des corridas, leur sont “restés sur les bras “; ils organiseront donc 4 soirées payantes pour des toreros débutants, sans cachet ; avec apéro et repas, ce sera encore plus rentable… La moitié de ces taureaux sont des 5 ans, ces soirées sont beaucoup plus intéressantes financièrement pour cette manade, que l’abattoir ! Si vous voulez leur donner votre sentiment, sans insultes ni menaces : ganaderiavalverde@gmail.com ; 06 08 18 20 86

Dernière minute – le massacre de six becerros prévu le 12 août à la Monumental de Gimeaux a été annulé.