Corrida – Une ancienne parlementaire s’adresse au CHU de Béziers

Muriel Marland-Militello, membre du comité d’honneur de la FLAC et première parlementaire à avoir déposé en 2004 une Proposition de Projet de Loi pour l’abolition de la corrida, choisit de s’adresser au CHU de Béziers à travers un média. En effet, à la stupeur de beaucoup, y compris au sein du personnel de l’hôpital de Béziers, la direction du CHU, en étroite collaboration avec la mairie de Béziers, accepte l’argent d’une corrida qui se déroulera le 16 août à son profit.

Voici son message :

Le CHU de Béziers qui est un lieu de soin pour sauver des personnes, ne peut recevoir de l’argent de ceux qui torturent avant de tuer. Cet argent acquis sur la souffrance est indéfendable pour un établissement de santé. Les organisateurs de corrida font cela pour se donner une bonne image ! Je suppose que la direction du CHU en a conscience et, à l’instar de nombreuses structures caritatives, n’acceptera pas cette aide éthiquement très discutable“.

Nous précisons qu’en 2018, la FLAC avait fait un don pour les sinistrés de l’Aude. Pas besoin d’effusion de sang pour apporter une aide financière…

Thierry Hély, président de la FLAC

Article original publié par L’Indécapant et Occitanie Tribune