Des mineurs torturent et tuent des veaux en France, le weekend dernier

Pendant la crise sanitaire, le massacre de veaux par des mineurs vient de reprendre près de Nîmes, à Garons. Il y a eu trois mises à mort après d’interminables souffrances.

C’est l’école de torture taurine de Nîmes, nommée pompeusement le Centre français de tauromachie, qui nous l’apprend avec fierté sur son site, en titrant l’événement “La liberté bientôt retrouvée“. Liberté de supplicier et de tuer des herbivores…

Le déroulement du rituel morbide a eu lieu le 23 mai dans l’arène de Garons avec quinze très jeunes adolescents et leurs parents. Une fois les agonies et mises à mort exécutés, “la journée s’est poursuivie avec un pique-nique convivial” pour conclure cette pratique macabre.