Facebook supprime la page de l’Asociación del Toro de Madrid qui avait 100 000 abonnés

La page Facebook de l’Asociación del Toro de Madrid a été annulée. “Nous espérons qu’ils ne l’ont pas complètement éliminée, mais seulement suspendue“, a déclaré Roberto Yuste, le président de l’association qui rassemble certains des abonnés de Las Ventas (arènes de Madrid). “La même chose nous est arrivée avec YouTube“, rappelle-t-il. “Cette fois, ils nous reprochent que le contenu puisse être frauduleux ou qu’il corresponde à une activité illégale.”

Facebook a envoyé un e-mail à l’administrateur de la page Asociación El Toro de Madrid. Selon les administrateurs du réseau social, le contenu de la page pourrait “violer les conditions d’utilisation” et recommande de “revoir le reste du contenu publié“. Il prévient qu’une “mauvaise utilisation répétée” pourrait faire disparaître définitivement la page.

Pour Facebook, c’est clair : soit ils arrêtent de télécharger du contenu frauduleux au sujet des corridas, soit la page disparaîtra à jamais. “Nous comptions déjà près de 100 000 abonnés. Nous téléchargions des rassemblements, des rapports, des documents historiques. Il y avait des archives très intéressantes” ajoute Roberto Yuste. Cela pourrait être l’une des raisons de la suspension de la page : de nombreux contenus qui pourraient enfreindre la réglementation sur les droits d’auteur. “Lorsque cela est arrivé avec YouTube, nous avons perdu beaucoup de choses. Dans le cas présent, nous avons des sauvegardes sur disque dur pour beaucoup de choses. Nous perdrions beaucoup, mais pas tout.”

Une “dictature des animalistes”

Pour Roberto Yuste, les aficionados subissent sur les réseaux sociaux “une dictature des animalistes“. Il ajoute : Nous sommes très en colère. Il y a eu une avalanche de signalements. Je ne sais pas exactement le nombre de plaintes qu’ils ont faites mais elles ont dû être nombreuses. On s’est pris un gros coup de gourdin.”

Merci beaucoup pour cette précieuse information ! Que les militants anticorrida n’hésitent donc pas à faire des signalements en masse contre d’autres pages taurines qui reproduisent des contenus illicites, c’est à dire protégés par des droits d’auteur : photos de presse, vidéos professionnelles (diffusées par des émissions de télévision), archives diverses au-delà de quelques phrases.

Source principale : El Mundo (en espagnol)
Adaptation en français : RL