Impact de l’épidémie de Covid-19 sur les corridas dans le monde

De nombreuses corridas prévues dans les semaines qui viennent ont été annulées dans les pays tauromachiques en raison de l’épidémie de Covid-19. L’article qui suit est basé sur des éléments fournis principalement par CAS International (voir ici en anglais), AnimaNaturalis, FATA, AST, Animal et Colombia Sin Toreos. Les informations figurant ci-dessous sont celles qui étaient connues au 19 mars 2020, mais ont été régulièrement mises à jour depuis.

Dernière mise à jour : 3 avril 2020

De nombreuses corridas sont actuellement annulées dans les pays tauromachiques en raison de l’épidémie mondiale de coronavirus. Cela comprend toutes les formes de spectacles tauromachiques. Nous ne pouvons que déplorer l’aggravation de la crise sanitaire majeure qui frappe une large partie de la population humaine. Cela ne nous empêche pas de continuer à agir pour notre cause là où nous le pouvons. Le secteur de la tauromachie commence déjà à faire savoir qu’il veut des compensations pour les énormes pertes financières résultant de l’annulation de ces événements. Nous pensons que cela est d’autant plus inacceptable que la situation sanitaire devrait primer sur tous les autres domaines d’activité en ce qui concerne des aides financières.

Espagne

On sait actuellement que toutes les corridas prévues en mars et en avril ont été annulées. On ne sait pas encore si ces corridas – ou une partie d’entre elles – auront lieu plus tard en 2020. On sait également qu’aucune corrida n’aura lieu dans la ville de Séville avant septembre. Il y avait 14 corridas prévues dans la ville andalouse. 17 corridas ont également été annulées à Valence et Castellón.

Voici la liste des corridas annulées au 19 mars 2020 : Valence, Castellón, Morón de la Frontera, Piel Ubrique, Huelva, Andújar, Coria, Huelva, San Raimundo Fitero, Málaga, Arroyo, Brozas, Brihuega, Cehegín, Villaluenga del Rosario, Guadalajara, Córdoba, Jaén, Astorga, Brihuega, Séville. Cela totalise une cinquantaine de corridas, certaines villes en organisant plusieurs.

Mise à jour 27 mars 2020 : les corridas prévues en avril ont également été annulées.

En Espagne, un soutien financier a déjà été demandé au gouvernement. Le secteur taurin reçoit chaque année des millions d’euros de subventions aux niveaux national, régional et municipal. Chaque année, 130 millions d’euros de subventions agricoles de l’Union européenne vont aux élevages qui élèvent des taureaux de combat. Ce sont des millions d’euros qui sont utilisés pour torturer et tuer des animaux à des fins de divertissement. Cet argent peut être mieux utilisé dans des secteurs vitaux tels que les soins de santé et l’éducation. En Espagne, ces secteurs peuvent utiliser tous les soutiens financiers. Spécifiquement en ce moment, les soins de santé sont fortement impactés par l’épidémie de coronavirus. Pourquoi le gouvernement espagnol devrait-il compenser un secteur sanglant qui ne peut même pas compter avec le soutien de la majorité des Espagnols ? On sait déjà que plus de 85% des Espagnols sont contre le subventionnement de la corrida. Nous pensons que tout l’argent disponible devrait être dépensé en soins de santé pour lutter contre le coronavirus.

Vous pouvez envoyer à partir du site de AnimaNaturalis une lettre au gouvernement espagnol lui demandant de ne pas soutenir financièrement le secteur de la tauromachie.

Lorsque vous ouvrez le lien, faites défiler vers le bas et vous verrez le mot ¡ACTÚA! en majuscules. Sur le côté droit, il y a un exemple de lettre en espagnol mais si vous le souhaitez, vous pouvez changer le texte et écrire un message dans une autre langue. Traduction des principaux champs à remplir :

  • Nombre : Prénom
  • Apellidos : Nom
  • Ciudad : Ville
  • Correo electrónico : e-mail
  • Envía mensaje : Envoyer un e-mail

Cliquez ici pour envoyer la lettre.

France

Les corridas prévues pour Pâques à Arles ont toutes été annulées. D’autres villes ont formellement annoncé des annulations similaires. Quoi qu’il en soit, avec les mesures mises en place par l’Etat, toutes les corridas et, de façon générale, tous les rassemblements à but distractif de ces prochaines semaines sont annulés jusqu’à nouvel ordre, en particulier les corridas ou novilladas prévues à Aignan, Arles,  Mugron, Gamarde et Garlin.

Mise à jour 3 avril 2020 : toutes les corridas prévues en avril et en mai sont annulées ou en passe de l’être.

Si le confinement venait à être prolongé, cela pourrait concerner les corridas de Saint-Martin-du-Crau (26/4), Aire-sur-l’Adour (1/5), Boujan-sur-Libron (10/5), Alès (23-24/5), Nîmes (29/5 au 1/6). Bien d’autres corridas sont prévues en France au-delà de ces dates, mais rien ne permet de savoir à ce jour si elles seront impactées ou non.

Portugal

Au Portugal, les corridas de Santarém, Almeirim et Moita do Ribatejo d’avril et mai ont été annulées.

Mise à jour 20 mars 2020 – L’état d’urgence général est déclaré. Toutes les corridas sont annulées.

Mexique

Les corridas sont également annulées au Mexique. L’Amérique latine arrive en fin de saison taurine. Les corridas qui étaient prévues bientôt dans la plus grande arène du monde, à Mexico, ont été annulées. A l’heure actuelle, les corridas prévues dans les villes d’Aguascalientes, de Puebla, de Ciudad Juarez et de Guanajuato ont aussi été annulées.

Pérou

Le Pérou vient d’être mis en état d’urgence.

Mise à jour 3 avril 2020 : tous les événements publics sont annulés au moins jusqu’à fin avril et probablement en mai.

Les suspensions des ferias de Puquio à Ayacucho et de Torokuna au sud de Lima sont celles qui affectent directement le secteur taurin. Jusqu’à maintenant, ce dernier n’a demandé aucune subvention ou  compensation pour ces événements suspendus.

Venezuela

La seule corrida prévue  en cette période est celle de San José, mais cela fait 4 ans qu’elle n’a pas lieu et rien n’indique qu’elle sera organisée en 2020. En revanche, ce qui est suspendu en raison de la crise sanitaire, c’est le championnat national de Coleo (taureaux coleado) et les tournois réguliers de fins de semaines.

Colombie

En Colombie, l’essentiel de la saison taurine est terminé. Les corridas ont été presque toutes annulées, spécialement dans les villages.

Mise à jour 20 mars 2020 – La Colombie passe en confinement général « à partir de mardi 24 mars à 23h59 jusqu’au lundi 13 avril à 00h00 », a annoncé le président Ivan Duque. Près de la moitié des habitants du pays, dont ceux de la capitale Bogota, sont déjà soumis à un exercice grandeur nature d’isolement de vendredi à lundi soir minuit.

Equateur

Tous les événements publics sont suspendus. Cela inclut les combats de coqs, les corridas et toutes les autres formes de spectacles tauromachiques.

Et les taureaux?

On ne sait pas encore ce qui arrivera aux taureaux. Certains animaux retourneront probablement dans les élevages d’où ils viennent. D’autres taureaux seront envoyés à l’abattoir. Selon la réglementation, un taureau ne doit pas être âgé de plus de 6 ans pour participer à une corrida. Pour une novillada, ils ne doivent pas avoir plus de 4 ans et pour les becerradas, l’âge du taureau doit être au maximum de 2 ans.

La possibilité de modifier ces réglementations, même temporairement, n’est pas encore claire mais elle reste peu probable. Les taureaux qui vivent plus longtemps coûtent également plus cher et deviendront plus chers à l’achat. La question est, seront-ils encore achetés pour de futures corridas ou iront-ils directement à l’abattoir ?

Gardez un œil sur notre site Web et nos médias sociaux pour en savoir plus sur l’épidémie de coronavirus et ses conséquences sur les corridas.

No Corrida remercie Marius Kolff, Aïda Gascon, Roger Pacheco Eslava, Luis Berrospi, Carlos Crespo, Estefania Pampin Zuidmeer, Elideth Fernandez, Rita Silva et Carlos Campaña pour leurs apports précieux à cet article. Toutes ces personnes sont membres du Comité d’honneur de No Corrida et du RIA.

Illustration par AnimaNaturalis.