Nice, 17 mars 2018, compte-rendu

nice 01

C’est sous une petite pluie fine et un ciel plombé, que nous sommes arrivés à 3, le matin du Samedi 17 mars sur la place Masséna. A l’abri des arcades, nous avons préparé notre stand sous le regard étonné de quelques passants pressés…

Les militants, non découragés par le temps maussade, nous rejoignant les uns après les autres, nous avons commencé le tractage et la récolte de signatures sous les diverses arcades de la place. Au bout d’une heure, et quelques dizaines de signatures plus tard, le soleil daigne enfin se réveiller et nous apporter une foule de passants curieux et bien décidés à profiter de leur journée.

Ce sont alors 25 militants motivés qui arpentent la place, en tee shirt No Corrida pour la plupart, en abordant les promeneurs plus ou moins réceptifs.

nice 04

Nous croisons quelques aficionados égarés, qui nous disent “ne pas signer car ils aiment les corridas”. Comme toujours, dès que nous leur proposons calmement d’en débattre, ils sont subitement très pressés.

Autrement, beaucoup de personnes surprises d’apprendre la présence de corridas avec mise à mort en France, et de six écoles taurines. Elles pensaient qu’en France, il y avait seulement des “jeux taurins” et “courses de taureaux”, et également qu’il n’y avait que Nîmes, Arles et Béziers où se pratiquait ces “spectacles”.

L’un des passants fait même demi-tour pour venir signer, lorsqu’il entend l’argument de l’utilisation de notre argent public pour la barbarie des arènes. Plusieurs personnes viennent jusqu’au stand pour engager la conversation et poser des questions avant de signer la pétition et repartir avec des badges, bracelet ou/et tracts.

Quelques 550 signatures et euros plus tard nous rangeons notre stand en nous promettant de renouveler l’expérience très rapidement.

 

nice 02

nice 05

Prochain rendez-vous avec covoiturage à Arles le samedi 31 mars et, pour un nouveau stand dans le 06, fin juin.

Un immense merci à Régine Canivet pour sa précieuse collaboration, à Stéphanie Perez qui était présente dans notre coeur et nous rejoindra bientôt, aux Associations : le Collectif animalier 06,  L214, les Sans Voix Paca pour leur efficace soutien, ainsi qu’à tous les militants présents qui nous ont offert leur temps et leur générosité pour faire en sorte que la barbarie des arènes recule.

Ghislaine Lecocq

nice 06

nice 08