Proposition de loi de Michel Larive

michel lariveMichel Larive, député La France Insoumise de l’Ariège, a déposé une proposition de loi le 16 mars 2018 demandant l’interdiction d’accès aux corridas et écoles taurines pour les enfants âgés de moins de 14 ans. Il déclare entre autres points qu'”il faut éloigner les enfants de ces spectacles violents“. Il ajoute : “Les mineurs qui assistent aux spectacles tauromachiques sanglants, à savoir la corrida espagnole et la corrida portugaise, encourent des conséquences néfastes, comme les effets traumatiques ou l’accoutumance à la violence.

Il met en avant un aspect maintes fois évoqué dans nos colonnes : “La France est signataire de la Convention internationale des droits de l’enfant. En janvier 2016, le Comité des droits de l’enfant, l’organe de l’ONU chargé de vérifier l’application de cette convention, recommandait à la France d’interdire les spectacles de tauromachie aux mineurs. Non seulement notre pays fait fi de cette recommandation, mais des villes taurines organisent pour les enfants des “ateliers tauromachie”, ou leur offrent des entrées gratuites aux corridas !”

Michel Larive est membre du groupe d’études Condition animale récemment créé à l’Assemblée sous la présidence de Loïc Dombreval. Il s’était déjà fait remarqué le 1er février 2018 en déposant une question écrite au gouvernement sur le même sujet.

Cette PPL est une excellente nouvelle qui permet à notre combat d’avancer. Il faut cependant garder à l’esprit qu’elle n’a pas plus de conséquence concrète qu’une question écrite tant qu’elle n’est pas inscrite à l’ordre du jour des débats dans l’hémicycle. Si la proposition de loi de Michel Larive parvenait à l’être, ce serait une première sans précédent dans le domaine du combat contre la corrida.

Reste que ses chances d’être ensuite soutenue lors du vote par d’autres élus que ceux du groupe La France Insoumise seraient réduites du fait de la quasi-étanchéité entre les différents groupes parlementaires, dont aucun n’aime à montrer qu’il en soutient un autre. Du fait de la configuration actuelle à l’Assemblée, seules les PPL proposées ou soutenues par le groupe LREM peuvent obtenir une majorité.

Michel Larive s’est aligné sur la PPL déposée par Laurence Abeille (en 2015, donc désormais caduque) qui prenait 14 ans comme âge limite. On peut s’interroger sur le choix d’une limite aussi basse. Les différents experts de l’enfance, tels que les psychiatres et psychologues du PROTEC ou le professeur Montagner, se prononcent tous pour une limite à 16 ans. Quant à la Convention internationale des droits de l’enfant citée dans l’argumentaire de Michel Larive, elle fixe explicitement la majorité à 18 ans et c’est donc celle que nous retenons dans nos propositions faites aux députés.

Pour une analyse détaillée, voir ici un remarquable article de Jean-Paul Richier.

Rappelons que la corrida est rejetée par 74% des Français selon le récent sondage réalisé par l’IFOP pour 30 millions d’amis. Tout ce qui la fait reculer est un pas de plus vers l’abolition.

Roger Lahana