Anticorrida en Espagne, les temps changent (en bien)

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit

On a vu se multiplier à l’approche de la manifestation anticorrida de Madrid le 13 mai 2017 des expressions de soutien aussi surprenantes que réjouissantes, car venant de là où on ne les attendait pas forcément.

Cela a commencé par des pompiers en uniforme, qui ont posé à visage découvert, ce qui les expose à un risque de sanction, du fait qu’ils sont en tenue de travail :

pompiers madrid

En réponse aux menaces de sanction, ils ont décidé de poser à nouveau… encore plus nombreux :

pompiers 12

Voici également le soutien d’un fonctionnaire de la Police Nationale :

policia nacional

Et celui-ci de la Guardia Civil, tenant un panneau avec les mots suivants :

« Charte internationale des droits de l’homme :
– Article 6 : Droit à la vie (nul ne pourra être privé de vie de façon arbitraire).
– Article 7 : Nul ne pourra être soumis à la torture, à la douleur, aux traitements cruels et dégradants.
Pourquoi les animaux n’ont-ils ni droits ni protection ?
NON AUX CORRIDAS »

guardia civil

Le prestigieux quotidien El Pais a accepté une publicité pour la manifestation dont le visuel montre un taureau à l’agonie. En 2010, le même journal avait refusé toute pub anticorrida et toute photo de taureau en souffrance évidente.

IMG-20170509-WA0014

Aujourd’hui, la prise de conscience en Espagne atteint même les personnes qui ne sont jamais sur les réseaux sociaux, comme par exemple les personnes âgées.

Les temps changent et en bien. L’Espagne montrera bientôt au monde à quel point son rejet de la barbarie tauromachique est une aspiration profonde qui conduira rapidement à l’abolition.

Roger Lahana

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit