Le silence d’Élise Lucet face à notre demande d’enquêter sur les écoles de tauromachie

Nous avons contacté Élise Lucet par mail le 30 mai pour lui proposer d’enquêter sur le fonctionnement opaque des écoles de tauromachie en France. Nous n’avons reçu à ce jour aucune réponse. Voici le texte intégral du message que nous lui avons adressé.

Chère Élise Lucet,

En 2006, nous recevions un courrier d'”Envoyé Spécial” (voir ci-dessous) en réponse à un sujet que nous lui proposions. À savoir : le monde opaque de la corrida…

Cette fois-ci, nous aimerions vous sensibiliser sur un autre aspect de la corrida encore plus opaque : les écoles taurines en France, actuellement au nombre de six.

Les enfants peuvent être inscrits dans ces associations dès avant 10 ans. On leur apprend, dans des lieux privés à l’abri des regards (bien souvent en tout illégalité), mettant à profit  le flou juridique, à se faire la main à l’arme blanche sur des veaux apeurés et fous de douleur. Dans le monde taurin, on redoute terriblement la diffusion de telles images qui choqueraient l’opinion publique. Sans parler du financement souvent occulte de ces écoles taurines. Il faut savoir aussi que le Comité des Droits de l’Enfant des Nations Unis s’est prononcé en 2016 contre l’accès des mineurs aux corridas en France.

Nous pensons, chère Élise Lucet, compte tenu de votre vocation à cibler courageusement des activités dissimulées, que ces écoles très “particulières” seraient susceptibles de vous intéresser. Parmi les cinq structures qui vous font cette demande, seule l’association One Voice a réalisé un travail d’investigation sur ces écoles. https://www.stop-corrida.fr/ Autre vidéo : https://flac-anticorrida.org/enfance-pervertie-images-insoutenables/ Protec, collectif de psychiatres et de psychologues, est également signataire de ce courriel.

Le collectif Protec a écrit en 2016 à chaque école taurine pour leur demander des précisions sur l’entrainement des élèves, mais n’a reçu aucune réponse. https://www.collectif-protec.fr/2016/07/unicef-france-prend-acte-de-la-position-du-comite-des-droits-de-l-enfant.html#Le%20courrier%20du%20PROTEC

En espérant que vous donnerez suite à notre demande, veuillez croire, chère Élise Lucet, à l’assurance de toute notre considération,

Un grand merci à l’avance pour votre réponse.

Thierry Hély, président de la FLAC

Pour One Voice, Protec, No Corrida, le Colbac et la Flac

Manifestement, Élise Lucet ne répondra pas… Il parait qu’elle serait aficionada ? Cela expliquerait sa gêne à aborder ce sujet indéfendable avec son sens critique impitoyable tant apprécié lors de ses autres enquêtes.

Nous avons bien sûr vérifié que l’adresse mail que nous avons utilisée est la bonne. Une journaliste de France 3 nous l’a confirmé.

Devant tant de mépris, et en accord avec nos partenaires cosignataires de notre mail, nous avons donc décidé de rendre public le texte intégral de notre requête, que nous renouvelons à cette occasion.