50 militants manifestent à Palma de Majorque contre le retour de la tauromachie

Une cinquantaine de militants ont manifesté sur la Plaça de Cort à Palma de Majorque (Baléares, Espagne) contre le retour des corridas à Majorque, à l’appel d’AnimaNaturalis et de CAS International. La manifestation s’est déroulée sans incident. “Nous voulons mettre en avant que beaucoup d’argent est investi pour sauver la tauromachie, et nous avons rassemblé 190.000 signatures pour que cela ne soit plus le cas“, a déclaré Eliana Guerreño, coordinatrice d’AnimaNaturalis. “Avec la pandémie, de nombreuses entreprises ont fermé ou se sont réinventées, et la tauromachie a stagné, exigeant qu’elle soit sauvée“, a-t-elle ajouté.

L’association de défense des animaux a également rappelé quelques données concernant cette industrie : selon le ministère de la Culture, en 2018, dernière année “normale” pour la tauromachie, il y avait 2,1% d’activité en moins qu’en 2017. Par ailleurs, selon le même ministère , 80% des spectacles ont lieu dans cinq provinces : Madrid, Tolède, Salamanque, Ávila et Cuenca.

La tauromachie essaie de nous convaincre qu’elle est de la culture, qu’elle représente les goûts des femmes et des hommes majorquins, mais les massacres des taureaux n’ont manqué à personne lors de leur suspension pendant la pandémie“, a conclu la coordinatrice d’AnimaNaturalis.

Source : communiqué d’AnimaNaturalis (en espagnol).