Le gouvernement espagnol exige que les arènes du pays donnent tout leur matériel médical

Le gouvernement espagnol demande aux arènes de fournir toutes leurs fournitures médicales. La Fédération espagnole des municipalités et des provinces (FEMP) a envoyé une lettre aux municipalités pour qu’elles fournissent tous les respirateurs et l’équipement d’anesthésie qui se trouvent dans leurs infirmeries, à commencer par les équipements des nombreuses arènes du pays.

La situation d’urgence en Espagne oblige toutes les administrations à prendre des mesures exceptionnelles pour atténuer les conséquences de l’épidémie de coronavirus. Le système de santé est le principal protagoniste de la situation, luttant sans cesse contre les chiffres qui continuent d’augmenter, positionnant l’Espagne parmi les plus touchés avec la plus forte incidence de coronavirus dans le monde. Selon le dernier bilan du Ministère de la Santé, 40 000 personnes seraient diagnostiquées infectées et 2 700 décédées à ce jour (24 mars 2020).

L’Exécutif déploie des efforts acharnés contre la montre pour garantir l’approvisionnement en matériel nécessaire aux hôpitaux, centres de santé et résidences. Des masques, des gants, des respirateurs et des fournitures médicales de toutes sortes sont demandés par les communautés autonomes.

Le ministre de la Santé, Salvador Illa, a expliqué mardi après la réunion du conseil des ministres que plus de cinq millions de masques avaient déjà été distribués. En outre, la coordination avec la Communauté de Madrid, principale source de contagion en Espagne, sera renforcée. Plus précisément, le ministre a annoncé trois mesures spécifiques : déployer des ressources de santé dans d’autres régions d’Espagne, doubler l’achat de certains produits tels que les respirateurs et activer toute la capacité nationale de fabrication de produits de santé.

Compte tenu de la rareté du marché et du coût d’obtention de tous ces produits, le gouvernement a exigé que le tissu industriel espagnol, chaque fois que possible, réoriente ses opérations vers la fabrication de ces produits. Par ailleurs, le Comité Technique de Gestion a fait une demande publique aux entreprises, municipalités et particuliers de signaler la collecte de ce type de matériel en leur possession, exigeant ainsi un exercice de solidarité pour donner ce qui est nécessaire à la communauté.

C’est le cas des arènes. Forcées d’avoir une infirmerie, du moins les plus grandes, les installations taurines bénéficient de ventilateurs et autres matériels qui peuvent être utiles. Pour cette raison, le ministère de la Santé a exigé des municipalités “qu’elles mettent immédiatement à leur disposition les respirateurs et le matériel d’anesthésie trouvés dans les infirmeries des arènes“. Dans un courrier envoyé par la FEMP, il est écrit que “les mairies doivent contacter les délégations gouvernementales et les subdélégations afin de tenir compte des équipes disponibles et articuler la collecte et le transfert de ces équipes vers les centres correspondants“.

Source (en espagnol) : El Plural
Adaptation en français : RL