4 Catalans sur 5 opposés aux correbous

Communiqué d’AnimaNaturalis – Une enquête promue par la nouvelle plateforme #ProuCorrebous, qui rassemble AnimaNaturalis et huit autres entités, dont CAS International, a révélé que quatre Catalans sur cinq, soit 81,3 % des répondants, considèrent que les correbous impliquent la maltraitance des animaux. Selon la même enquête, commandée à l’Institut Opinomètre, dans la province de Barcelone, la perception des correbous comme maltraitance animale atteint 83 %, tandis qu’à Tarragone, la province où le plus grand nombre de ces spectacles se tiennent de tout le territoire catalan, le pourcentage est de 74 %.

Les résultats de l’enquête sont plus positifs que ceux que nous avons menés il y a sept ans. La sensibilité et l’empathie catalanes ont augmenté“, a déclaré Aïda Gascón, directrice d’AnimaNaturalis, lors de la présentation officielle de la plateforme le 5 février 2020.

L’enquête a été menée auprès de 600 personnes de plus de 18 ans, représentatives de la population résidant en Catalogne, entre le 11 et le 20 novembre 2019. 85,5 % des personnes interrogées ne considèrent pas justifié que les administrations utilisent l’argent public pour la tenue de correbous lors de fêtes populaires.

Plus de 800 000 euros de fonds publics sont destinés à subventionner les 450 correbous qui se tiennent chaque année dans 31 communes de Catalogne“, a expliqué le représentant de Todos Somos Pueblo (Amposta), Neus Mangrané.

Par rapport à une enquête similaire menée en 2012 par Sigmados, l’opinion selon laquelle ces fêtes avec animaux ne devraient pas exister a augmenté de 9 %, passant de 68 % en 2012 à 77 % en novembre de l’année dernière.

L’objectif de la plateforme #ProuCorrebous est de demander le respect de la résolution approuvée au Parlement le 26 septembre 2019, qui exhorte le gouvernement à apporter les changements nécessaires dans la réglementation des fêtes traditionnelles avec des taureaux et d’abroger l’exception actuelle dans la législation aux lois de protection des animaux.

Le temps est venu d’éliminer les correbous en Catalogne, assez d’excuses, nous voulons une Catalogne 100 % anticorrida. Le moment est venu pour que la loi sur la protection des animaux soit cohérente et équitable“, a ajouté Mangrané.

Les organisations animalistes ont rencontré tous les groupes parlementaires et, fin septembre, le Parlement a approuvé une proposition de résolution d’En Comú Podem pour mettre fin aux différentes formes de correbous en Catalogne, approuvée par 50 voix pour, 17 contre et 61 abstentions.

AnimaNaturalis et #ProuCorrebous ont annoncé qu’ils lanceraient une deuxième série de réunions avec tous les groupes parlementaires pour rédiger une proposition concrète pour le Parlement qui interdit les fêtes populaires avec des taureaux. Ils leur donneront également les résultats de l’enquête et un rapport préparé par des vétérinaires qui démontre la souffrance des animaux dans ces célébrations.

Texte original en espagnol en cliquant ici.
Adaptation en français : RL

Aïda Gascon est membre du Comité d’honneur de No Corrida.