Corrida d’Arles, racolage honteux des enfants

On le sait, le plus gros problème pour les organisateurs de corridas en pleine déconfiture, c’est de tenter d’attirer des enfants pour renouveler leur public. En effet, la fréquentation de ces spectacles barbares est non seulement en érosion continue, mais les gens qui s’y rendent encore sont de plus en plus âgés. Dès la création de l’Observatoire national des cultures taurines dans la mairie d’Arles le 22 mars 2008, André Viard mettait l’accent sur ce point crucial : “Objectif prioritaire – L’accès des mineurs aux arènes sera notre objectif prioritaire en raison de sa symbolique et du danger que ferait courir sur la transmission de notre culture une coupure générationnelle.

Les promotions les plus variées visant les plus jeunes n’ont jamais cessé depuis. Pour donner un exemple, les prix des places des corridas le dimanche 9 septembre 2018 lors de la prochaine feria du riz seront les suivants :

tarifs arles 2018

A cela s’ajoute un “pass jeunes” qui permet à longueur d’année d’assister à des corridas à prix réduits. Les moins de 6 ans ont même droit à une entrée gratuite. Mais ce n’est pas suffisant pour attirer les enfants.

promo arles LPAussi, le 9 septembre, une promo encore plus agressive a été lancée à l’attention des moins de 20 ans : 5 euros la place. C’est dire si les aficionados sont désespérés.

Le quotidien La Provence, jamais avare en soutien à la tauromachie, ajoute que cela fait moins cher qu’une place de cinéma et que c’est même “fort bien pour le cartel proposé“. Inutile de chercher un responsable marketing, c’est le média régional qui s’en charge gratuitement.

Il est grand temps qu’une loi vienne au moins mettre un terme à l’accès des mineurs à ces pratiques violentes et sadiques. Le Comité des Droits de l’Enfant de l’ONU le demande à la France depuis 2016, sans aucun effet à ce jour malgré le fait que la France est signataire de la Convention internationale des droits de l’enfants (CIDE).

Plusieurs députés ont déposé un projet de loi en ce sens depuis des années ou prévoient de le faire prochainement. L’initiative la plus récente revient à Michel Larive, député LFI donc sans la moindre chance d’obtenir une majorité. Des députés LREM travaillent également sur le sujet. Reste ensuite à faire inscrire un tel projet à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale, ce qui n’est encore jamais arrivé.

En attendant, entraînés par des parents irresponsables qui se réjouissent de ces promos révoltantes, les enfants trinquent.

Roger Lahana

Post-scriptum : l’école taurine du Pays d’Arles organise une novillada le 1er septembre avec entrées gratuites pour les jeunes de moins de 16 ans et réduction (20%) pour les achats groupés des clubs taurins du Pays d’Arles.