Nous ne sommes pas qu’un numéro

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this pagePin on PinterestShare on Reddit

Un message d’AnimaNaturalis que nous relayons en français ci-dessous.

porc AN

Mon nom est 13920, mais ceux qui s’occupent de moi m’appellent Greta. Ils me font grossir pour vendre ma viande à un supermarché. J’en ai pour moins d’un mois à vivre avant que cela arrive. Rien de ce que vous ferez maintenant ne pourra empêcher ma mort, mais il vous appartient de sauver de nombreux autres tels que moi.

Je vis dans une ferme bio, on ne peut pas imaginer plus luxueux, sauf que cela n’aura aucune importance quand on m’emmènera dans le camion de l’abattoir. Plus de 700 millions d’autres animaux sont entassés dans des conditions bien pires que la mienne. Des lieux insalubres et une alimentation composée d’un mélange de graines, de carcasses séchées, d’antibiotiques et d’hormones. Ils ne sont rien d’un plus qu’un numéro, rien qu’un numéro. Comme moi.

Je sais que nous pouvons compter sur vous. Vous n’êtes pas d’accord avec le fait qu’un animal ne vaut que ce qu’en dit le prix du marché. AnimaNaturalis veut éliminer les cages, interdire l’utilisation d’antibiotique qui permettent à des hommes d’affaire de nous maintenir dans des conditions misérable, vraiment réglementer le transport d’êtres vivants et exiger la surveillance de tous les élevages… bref travailler à réduire autant que possible le nombre des animaux qui souffrent comme moi.

Mais ce n’est pas suffisant. Le plus important est de promouvoir des alternatives à la consommation de viande. Nous devons encourager la consommation de protéines d’origine végétale, qui permettraient aux éleveurs de recevoir les mêmes aides et subventions que lorsqu’ils ont du bétail. AnimaNaturalis travaille aussi sur cet aspect.

Pour aider : http://www.animanaturalis.org/donate

AN logo

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this pagePin on PinterestShare on Reddit