« Il n’y aura jamais de corrida à Fréjus durant toute la durée de ma mandature. » David Rachline

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit

David Rachline Var Matin

Le 10 août dernier, nous vous rapportions l’information recueillie par l’une de nos militantes, Ghislaine Lecocq, auprès de l’Office de Tourisme de Fréjus. Il lui avait été répondu qu’il n’y aurait pas de festivités taurines prévues en 2017, sur décision de la Mairie. Restait à en obtenir une confirmation officielle de la part du maire en personne, David Rachline, également sénateur du Var.

Notre vice-présidente, Sylvie Germain, l’avait contacté en ce sens le 6 août. Elle vient d’obtenir sa réponse par mail et c’est sans ambiguïté :

Expéditeur: David Rachline
Date: 23 août 2017 à 17:13:19 UTC+2
Destinataire: Sylvie Germain
Objet: David Rachline – Maire de Fréjus et sénateur du Var « Feria de Fréjus »

Madame,

J’ai bien reçu votre mail en date du 6 aout dernier et je tenais à vous répondre personnellement.

Sachez qu’il n’y aura pas de féria cette année dans nos arènes, de même qu’il n’y aura jamais de corrida à Fréjus durant toute la durée de ma mandature.

Mon adjoint aux animations, Monsieur Charles Marchand reste néanmoins disponible pour un éventuel entretien si vous le souhaitez.

Comptant sur votre compréhension, je vous prie de croire, Madame, l’expression de ma sincère considération.

David Rachline
Maire de Fréjus
Sénateur du Var

La population de Fréjus est très largement opposée au retour des corridas dans sa ville, comme on le sait grâce au fantastique travail de terrain réalisé par Sylvie Germain avec des militants de la région d’avril à juillet 2016. Devenue vice-présidente de No Corrida, elle a poursuivi sans relâche depuis début 2017 les contacts et les démarches auprès de David Rachline en vue d’obtenir une déclaration ferme de sa part, qui mettrait fin aux rumeurs alarmantes et contradictoires qui couraient ces derniers mois. C’est désormais le cas et nous en remercions chaleureusement David Rachline.

Le Var sera donc libre de tout spectacle public de torture bovine au moins jusqu’en 2020, comme il l’a été depuis novembre 2010.

Avec la Haute-Garonne qui a également mis fin aux corridas en 2016, cela fait deux départements sur douze à ne plus être souillés par la barbarie tauromachique, alors qu’ils en auraient la possibilité. Un très grand merci aux maires concernés.

Roger Lahana

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit