La culture de paix de Juan Fernando Cristo Bustos, ministre de l’Intérieur colombien

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit

Le combat des militants colombiens contre la tauromachie est d’autant plus admirable que, dans ce pays miné par la violence, les corridas sont très souvent contrôlées par les cartels de la drogue qui s’en servent pour blanchir l’argent de leurs activités illégales. Ceux qui se dressent contre la corrida se dressent donc contre eux, mettant ainsi leur propre vie et celles de leurs proches en danger.

juan cristoParmi eux, le ministre de l’Intérieur, Juan Fernando Cristo Bustos, qui vient de déposer un projet de loi d’abolition de la corrida dans son pays, projet conçu et rédigé en coordination étroite avec les militants anticorrida colombiens réunis dans le collectif Colombia Sin Toreo, dont nous avons souvent parlé sur ce site.

Voici ce que déclarait récemment cet homme courageux et tourné vers le respect de la vie sous toutes ses formes : « En estos momentos que está viviendo el país, con la implementación del Acuerdo con las Farc, es muy importante presentar iniciativas de protección a los animales que generan una cultura de paz ».

Traduction : « Dans ces moments que vit le pays, avec la mise en place de l’accord avec les FARC, il est très important de présenter des initiatives de protection des animaux qui généreront une culture de paix ».

Chapeau bas, monsieur le ministre, et merci.

RL

La citation mentionnée nous a été signalée par Jean-Paul Richier, que nous remercions.
Tous nos articles sur la Colombie : cliquer ici.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit