Action anticorrida à Puebla (Mexique)

Des militants de différentes organisations telles que Animal Heroes, le Mouvement Animaliste de Puebla et Puebla sans Corrida ont exigé que le gouverneur de l’État, Luis Miguel Barbosa Huerta, tienne parole pour écouter les défenseurs des animaux et annuler les corridas, ainsi que la construction d’espaces dans lesquels les êtres vivants meurent au regard des personnes et des visiteurs. Dans le même temps, les militants ont demandé le respect de l’environnement dans la ville de Puebla et ont rejeté les actes de violence contre les animaux.

Une partie des jeunes membres du mouvement de défense des animaux a décidé de porter du noir, de mettre de la peinture rouge sur le corps simulant le sang des taureaux et a effectué une performance. Les militants ont présenté un spectacle dans lequel des éléments de divers arts et domaines ont été combinés, tels que la musique, la danse et les arts plastiques pour demander à la population d’éviter de faire des corridas et d’autres activités dans lesquelles il y a violence contre les animaux.

Pour les militants, le gouvernement de Puebla ne peut tolérer ou célébrer la violence, ni commettre des actes violents pour des motifs culturels. Antonio Franyuti, président de l’organisation Animal Heroes, a déclaré que torturer et tuer un animal dans une arène entourée de célébrations, alors que des violences et des agressions sont commis, est contraire à la paix dont le pays a besoin.

Nous promouvons des lois qui interdisent cette tradition cruelle, qui n’est autorisée que dans huit pays du monde. Le Mexique a réussi à l’interdire dans certains États et nous voulons le faire dans tout le pays. Nous demandons que plus de Puebliens et de Mexicains soient des héros pour les animaux et rejoignent la demande faite aux législateurs et aux gouverneurs d’interdire ce genre de traditions cruelles. Nous avons besoin d’une nouvelle culture de paix. Nous avons besoin d’un Mexique sans corrida “, a-t-il expliqué.

Les militants ont rappelé que lors de leur première campagne électorale pour le gouvernement de l’Etat en tant que candidat du Mouvement national de régénération (Morena), Barbosa Huerta avait promis de respecter les animaux et déploré qu’au début de février de cette année, le président lui-même a annoncé la construction d’une nouvelle arène dans la ville.

Source (en espagnol) : Milenio.com
Adaptation en français : RL