Stand d’Arles du 16/11/19, soutien à Samantha Cazebonne

Ce samedi 16 novembre, un petit froid automnal a accompagné notre stand mensuel anticorrida au marché d’Arles. Cette fois-là, notre démarche a été : ” Non à la présence des enfants à la corrida, soutenons le Projet de Proposition de Loi de la députée Samantha Cazebonne” relatif à l’interdiction des mineurs dans les arènes.

Nous avons beaucoup parlé avec les habitants de ce projet et rassuré certains leur expliquant que Gilles Le Gendre, président du groupe parlementaire LREM, s’est engagé à porter ce projet à l’ordre du jour des débats de l’Assemblée dans les mois à venir.

Cette interdiction aura aussi pour conséquence la remise en question des écoles taurines où actuellement les enfants dès l’âge de 8 ans, apprennent comment devenir un matador – un tueur, en français dans le texte. Il existe six écoles, en France, toutes subventionnées directement par les mairies, agglomérations de communes etc. : une à Arles, l’autre à Fourques – à 2 kms d’Arles – deux à Nîmes, une à Béziers et une près d’Aire-sur-Adour.

Nous avons eu, des témoignages d’adultes traînés enfants à cette barbarie et qui s’en souviennent “comme si c’était hier”. Comme à chaque fois, de nombreuses signatures aux pétitions de No Corrida et de la FLAC réclamant l’abolition des corridas et, en attendant de l’obtenir, l’interdiction d’accès aux corridas pour les mineurs.

Les irréductibles aficionados, plus remontés que d’habitude, avaient troqué leurs arguments habituels (“vous n’y connaissez rien, c’est normal vous êtes du Nord”, “vous ne mangez pas de viande ?” , “il n’y a pas de causes plus importantes ?”, “vous n’avez rien d’autre à faire le week-end ?”, “c’est de l’art “, “c’est une tradition”) par ceux d’André Viard “c’est notre droit”, “c’est nous qui décidons comment élever nos enfants”, “nous transmettons à nos enfants nos traditions”. Ils sentent probablement que notre progression vers l’abolition est en train de sérieusement avancer.

Notre prochain stand d’information aura lieu le 14 décembre au même emplacement, 10 boulevard des Lices, de 9 h à 12 h 30.

Merci aux militants fidèles venus des Bouches du Rhône, du Gard, du Vaucluse : Stéphanie, Catherine, Viviane, Sarah, Kevin, Hervé, Dominique. En attendant de revoir très vite notre président convalescent,

pour No Corrida, Dominique, référente des Bouches-du-Rhône