Campagne internationale “À Pampelune, le sang court à vos côtés”

Animal Guardians et La Tortura No Es Cultura appelent à la fin des corridas à Pampelune avec la campagne internationale “À Pampelune, le sang court à vos côtés”

  • Avec une vidéo d’une cruauté extrême, la campagne a pour but d’informer sur le fait internationalement inconnu que les taureaux qui courent dans la rue sont ensuite torturés et tués dans l’arène.
  • La seconde édition de cette campagne, qui sera diffusée initialement en Espagne, France, Italie, Allemagne, Pays-Bas, Royaume Uni, Autriche, Suisse et USA, demande au public de ne pas participer à ces événements cruels et demande à la mairie de Pampelune de supprimer les corridas pendant les festivités de San Fermin.

Madrid, 15 juillet 2019. Animal Guardians et la plateforme La Tortura No Es Cultura (la torture n’est pas la culture, Espagne) lancent aujourd’hui une campagne qui montre la terrible agonie des animaux qui participant aux courses de taureaux de Pampelune le matin et agonisent ensuite l’après-midi dans les arènes.

La vidéo montre sans ambiguïté la dureté du destin de ces taureaux que peu de gens soupçonnent, surtout hors d’Espagne. Avec les gros plans sur les animaux dans l’arène, leur lente agonie est révélée, avec des images très dures, telles que celles des larmes qui jaillissent de leurs yeux, la façon dont ils sursautent en raison de la douleur des piqûres des banderilles, la pression avec laquelle le bout du sabre émerge de l’un des côtés de l’abdomen de l’animal, le coup de grâce sanglant qui semble ne jamais se terminer avec un poignard, ou les taureaux aux yeux affolés qui vomissent du sang.

Les organisations qui lancent cet appel demandent aux citoyens de ne pas participer à ces spectacles cruels et écrivent à la municipalité de Pampelune pour éliminer les corridas lors des festivités de San Fermín.

La campagne a été traduite en anglais, français, néerlandais, italien et allemand et sera lancée au niveau international avec la collaboration d’organisations locales qui seront responsables de leur diffusion dans leurs pays. Dans une première phase, elle sera lancée en Espagne, en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas, en Suisse, en Autriche, au Royaume-Uni et aux États-Unis. D’autres pays viendront plus tard.

« On ne peut pas construire une société de paix, libérée de la violence, sans éliminer au préalable les spectacles publics qui incluent le sang et la mort. Nous avons déjà vu comment la violence appelle la violence lors des années précédentes, avec une série de viols atroces ayant lieu pendant ces festivités. Cette année, en seulement 3 jours, 6 plaintes pour abus sexuel ont été reçues, ce qui est une conséquence du “tout est permis” dans lequel le machisme, le sang, l’alcool et la mort donnent la tonalité générale. Nous ne pouvons en être fiers en tant qu’Espagnols. Nous demandons qu’au moins la partie la plus sanglante qu’est la corrida soit éliminée à Pampelune » a déclaré Marta Esteban, directrice internationale d’Animal Guardians.

Carmen Ibarlucea, de La Tortura No Es Cultura en Espagne a déclaré : « Les taureaux subissent non seulement le stress et les blessures lors de leur course dans les rues, mais ils sont ensuite terriblement torturés dans l’arène. Le monde doit connaître cet aspect noir des festivités de San Fermín. » Et elle lance un appel : « Nous demandons donc aux citoyens du monde entier de ne pas y participer et de se mobiliser en faveur de ces animaux. Ne les laissons pas seuls face à un destin aussi cruel et demandons au conseil municipal de Pampelune d’éliminer les corridas. »

Roger Lahana de No Corrida, organisation partenaire de cette campagne en France, a déclaré : « Nous voulons que les Français sachent ce qu’il advient des taureaux après leur course dans les rues, parce qu’ils l’ignorent la plupart du temps. De nombreux touristes vont à l’arène après les courses et en ressortent écœurés. Ils ne connaissaient pas cet aspect de San Fermin et nous leur demandons de ne pas en être complices ».

Laura Moretti, de Animal Voice aux États-Unis, ajoute : « Les encierros de Pampelune sont très populaires ici, à cause des romans d’Hemingway, mais les gens doivent savoir ce qu’il advient des taureaux par la suite et que leur participation favorise la cruauté de la corrida en Espagne et qu’ils contribuent à la cruauté atroce contre ces beaux et nobles animaux. Nous pensons que ceux qui font cela le font par ignorance et non parce qu’ils soutiennent la cruauté de ces tortures ainsi que la souffrance prolongée qu’ils endurent lors des corridas. Notre mission est d’éduquer le public sur tout cela. C’est pourquoi nous avons lancé cette campagne dans notre pays. »

Marius Kolff, de CAS International aux Pays-Bas déclare : « Les taureaux qui courent, l’attente horrible dans les arènes, le tout au milieu d’une jeunesse ivre, et les corridas qui tuent cruellement des taureaux dans l’après-midi, tout cela constitue un terrible mépris pour le respect des créatures vivantes sur notre planète. La violence conduit aussi à des actes brutaux à l’encontre de femmes dans les rues. Mettons fin à ce théâtre ridicule d’horreur. Cela doit se terminer. »

Contacts:

Marta Esteban, Animal Guardians, Espagne
+34 606 300 906 (espagnol, anglais)
Carmen Ibarlucea, La Tortura No Es Cultura, Espagne
+34 691 24 57 01 (espagnol)
Laura Moretti, The Animals Voice, USA
+1 530 774 4634 (anglais)
Marius Kolff, CAS International
+31 6 27023625 (hollandais, espagnol, anglais)
Roger Lahana, No Corrida, France
+33 6 11 54 02 83 (français, anglais)
Sandro Zara, La Tortura No Es Cultura, Espagne
+34 637 22 79 66 (espagnol, italien)
Martina Szyszka, La Tortura No Es Cultura, Allemagne
+49 170 4873596 (allemand, espagnol)

Animal Guardians est une organisation basée aux Etats-unis qui soutient des projets contre la corrida dans les huit pays où elle est encore légale.

La Plateforme Tortura No Es Cultura est une coalition espagnole composée de 47 organisations de protection animale ayant pour objectif l’élimination de l’exception de la corrida dans les lois de protection animale en Espagne, qui font des taureaux les seuls animaux pouvant être maltraités et tués en spectacle public.

Vidéo en français : https://youtu.be/6CAxVUSjqh4

Ce communiqué et cette vidéo sont également disponibles en espagnol, anglais, allemand et italien. Si vous souhaitez les recevoir dans d’autres langues, merci d’écrire à martaltnec@latorturanoescultura.com