L’argent de la souffrance n’a pas d’odeur

Honte  à l’hôpital d’Arles qui vient d’accepter 4000 € du Collectif Corrida France grâce à une tombola où étaient mis en jeu des objets “gracieusement offerts” par des toreros, appelés par Juan Bautista, de son vrai nom Jean-Baptiste Jalabert, Arlésien.

Déjà, en 2017, le Collectif avait permis de financer une salle d’attente dédiée aux enfants au sein de l’hôpital. En 2014, la somme de 7100 € avait été remise au service de pédiatrie par le collectif.

La publicité faite autour de ces dons prouve que la “générosité” de ce collectif et de ces braves garçons que sont les tueurs (matadors en espagnol) est tout sauf gratuite : articles dans les médias, dont celui de la mairie, plaques apposées à l’intérieur de l’hôpital, etc.

Honte à ce directeur qui accepte l’argent couvert de sang et de souffrance de l’aficion.

Honte à ce maire qui remercie et fait ainsi de la publicité pour la corrida.

Honte à ce collectif et ces toreros qui utilisent les enfants pour se faire passer pour ce qu’ils ne sont pas.

Dominique Arizmendi