Il faut sauver Cauchemar

cauchemar AN

Ce taureau que vous voyez sur la photo s’appelle Cauchemar. Oui, cet animal avec un regard curieux et une respiration paisible a été nommé Pesadilla, cauchemar en espagnol. Pour une raison sinistre, les toreros doivent nous faire croire que ces créatures sont des monstres qui méritent une douleur extrême et sont torturés à mort.

Cauchemar ne sait pas ce qui l’attend, mais vous et moi si, malheureusement. Le lundi 9 juillet, il sera obligé de courir dans les rues de Pampelune, poursuivi par une foule jusqu’à l’arène. Là-bas, un groupe de gens sans coeur ouvriront sa chair avec des lances et des harpons, le feront saigner pendant qu’il tente de s’échapper et finalement le tueront avec une épée qui transpercera son corps.

La vie des animaux est entre nos mains. Leur destin dépend entièrement de ce que vous souhaitez. Nous vous demandons de nous aider s’il vous plaît à continuer notre travail et à sauver la vie de Cauchemar, Liberator, Garçon et les autres taureaux qui mourront.

Notre campagne “San Fermín Sin Sangre” ne s’arrêtera pas tant que nous n’aurons pas réalisé en Navarre ce que nous avons déjà réalisé en Catalogne et aux Baléares. Nous distribuerons des dizaines de milliers de brochures et de cartes postales pour exiger un vrai débat dans cette région, en plus de continuer à ajouter des milliers de signatures contre cette barbarie. Nous sommes sûrs de changer la vie des animaux pour toujours.

Merci beaucoup d’être un héros pour les animaux,

Aïda Gascón Bosch
Directrice d’AnimaNaturalis en Espagne
www.AnimaNaturalis.org
+34 691.05.86.81

PS : si vous aussi vous voulez aider ces animaux, n’hésitez pas à diffuser ce message partout autour de vous.

AN logo

Aïda Gascón Bosch est membre du Comité d’honneur de No Corrida