Interdiction des corridas et autres divertissements avec animaux à San Rafael, Veracruz (Mexique)

Dans le cadre de notre campagne « Sauver nos traditions sans violence » et de la campagne Protégeons les Enfants, le Règlement sur la protection et le bien-être des animaux de la municipalité de San Rafael, Veracruz, a été publié au Bulletin officiel le 7 mars 2018. Tous les événements barbares basés sur la torture et la souffrance des animaux sont désormais interdits, à commencer par la corrida.

san rafael

Voici le texte du décret :

CHAPITRE VII

Des spectacles, des ferias, des événements et des expositions avec des animaux.

Article 41. Les spectacles suivants sont interdits dans la municipalité :

– Tout événement, féria ou corrida impliquant des mauvais traitements, des souffrances ou la mort des animaux et / ou mettant en péril ou en danger l’intégrité physique de la population.
– Les combats de chiens.
– Les cirques avec animaux
– Les spectacles publics ou privés impliquant la maltraitance ou la mort d’animaux.

Il s’agit bien sûr d’une victoire très importante pour les animaux et leur droit inné à la vie et au bien-être, mais il faut souligner que c’est également  une victoire pour toute la société dans son ensemble, dans la mesure où éradiquer des sources de violence permet d’avancer sur le chemin du plein respect de la création et de la paix, une paix qui fait cruellement défaut, en particulier au Mexique et surtout dans l’État de Veracruz.

Les organisations pour les Droits des Animaux, les Droits de l’Homme et les Droits de l’Enfant au niveau national et international félicitent le Président Municipal de San Rafael, Luis Daniel Lagunes Marín, sans qui de telles mesures n’auraient pas été prises. Nous saluons respectueusement sa vision éthique et d’avant-garde.

Au milieu de la guerre sanglante qui existe au Mexique, la voie officielle pour faire face à la violence est pour certains une source inépuisable de spéculation, de profit et d’intérêt personnel pour satisfaire des penchants morbides et des plaisirs pervers, ce qui conduit à encore plus de violence. Mais à San Rafael, le maire a pris une autre voie, proposant de générer un changement social profond dans un cadre juridique et administratif qui permettra l’accès universel à l’éducation, aux services de base, aux loisirs sains, tout en garantissant le respect des droits de l’homme. Dans les deux premiers mois de sa prise de fonction, il a construit des espaces de culture, garanti le mariage égal, accordé une bourse à tous les lycéens et cristallisé l’approbation dans une séance de mairie, en publiant le “Règlement pour la protection et le bien-être des animaux “.

Avec lui, le Mexique change et la protection des animaux n’est pas oubliée. Le Président Municipal de San Rafael, Luis Daniel Lagunes Marín, un exemple à suivre…

Source : Movimiento Consciencia
Adaptation en français : RL