Capea annulée par la Guardia Civil à Villamarchante (Espagne)

capea annivUne capea, c’est aussi de la maltraitance animale même si ce n’est qu’un simulacre de corrida. Certes, l’animal n’est pas tué, ni même blessé, mais il subit un stress intense et un épuisement inacceptable lors de ces “démonstrations” d’utilisation de la cape.

A la demande de Justicia y Defensa Animal, la guardia Civil et la Police Autonome de Villamarchante (région de Valence, Espagne) ont annulé une capea prévue le 11 février dans la ganaderia Luis El Gemelo pour fêter l’anniversaire d’un certain Jonathan, en raison d’irrégularités administratives sur le transport des animaux.

Il faut en finir avec les divertissements qui créent de la souffrance pour les animaux.

Source : La Tortura No Es Cultura