Éric Dupond-Moretti, l’avocat de la tauromachie sanglante

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit

edm2Un article de Jean-Paul Richier – Compte-rendu de l’intervention de l’avocat Éric Dupond-Moretti le 15 septembre 2017 pour la Féria des Vendanges de Nîmes.

J’avais fait un billet le 4 juin dernier sur le médiatique avocat Éric Dupond-Moretti (“EDM” dans l’article ci-dessous) et sa passion pour la corrida, puis annoncé sa prestation inaugurant la Féria des Vendanges de Nîmes.

Je me suis donc senti obligé d’écouter son “brindis”, comme l’intitule l’association Les Avocats du Diable sponsorisée par l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard . Ah, qu’est ce qu’il ne faut pas faire quand on est impliqué dans une cause !

Bon, au final c’était tout à fait réconfortant. J’aurais eu tort de m’en priver.

En effet, EDM a consacré le plus clair de sa prestation à déverser des flots de rage contre les opposants à la corrida, rage qu’il tente vainement de faire passer pour du mépris. Dorénavant, lorsque les aficionadeaux font des interventions publiques, leur discours consiste immanquablement à attaquer leurs opposants, tant ils n’ont rien d’autre à dire. Preuve s’il en était besoin que c’est le mouvement anticorrida qui a le vent en poupe, et ça va s’amplifier.

Je retranscris ci-dessous les extraits significatifs de son discours, car il faut les graver dans la postérité, en les accompagnant de quelques commentaires.

La suite ici : Éric Dupond-Moretti, l’avocat de la tauromachie sanglante

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit