Éric Dupond-Moretti, l’avocat de la tauromachie sanglante

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit

edm2Un article de Jean-Paul Richier – Compte-rendu de l’intervention de l’avocat Éric Dupond-Moretti le 15 septembre 2017 pour la Féria des Vendanges de Nîmes.

J’avais fait un billet le 4 juin dernier sur le médiatique avocat Éric Dupond-Moretti (« EDM » dans l’article ci-dessous) et sa passion pour la corrida, puis annoncé sa prestation inaugurant la Féria des Vendanges de Nîmes.

Je me suis donc senti obligé d’écouter son « brindis », comme l’intitule l’association Les Avocats du Diable sponsorisée par l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard . Ah, qu’est ce qu’il ne faut pas faire quand on est impliqué dans une cause !

Bon, au final c’était tout à fait réconfortant. J’aurais eu tort de m’en priver.

En effet, EDM a consacré le plus clair de sa prestation à déverser des flots de rage contre les opposants à la corrida, rage qu’il tente vainement de faire passer pour du mépris. Dorénavant, lorsque les aficionadeaux font des interventions publiques, leur discours consiste immanquablement à attaquer leurs opposants, tant ils n’ont rien d’autre à dire. Preuve s’il en était besoin que c’est le mouvement anticorrida qui a le vent en poupe, et ça va s’amplifier.

Je retranscris ci-dessous les extraits significatifs de son discours, car il faut les graver dans la postérité, en les accompagnant de quelques commentaires.

La suite ici : Éric Dupond-Moretti, l’avocat de la tauromachie sanglante

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit