Pamela Anderson dénonce la corrida à Nîmes

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit

pamela-anderson-francesoir_field_mise_en_avant_principaleLe 21 juillet vers 18 h, l’actrice internationale et grande défenseuse de la cause animale Pamela Anderson est venue poser aux pieds de la statue de Nimeno 2, devant les arènes de Nîmes en tenant des panneaux anticorrida. L’action n’avait été annoncée nulle part, afin de préserver l’effet de surprise. Son origine remonte à la projection-débat qui a été organisée par la FLAC le 24 mai dernier. « Elle devait venir, mais sa venue a été annulée au dernier moment » a révélé Thierry Hély, président de la FLAC, dans la presse. « Mais nous avions gardé le contact de façon continue depuis. »

Aussi, lorsque Pamela Anderson a eu l’opportunité de venir à Nîmes pour assister au concert de Christophe Maé qu’elle connait de longue date, elle a tenu à profiter de sa présence pour faire une action symbolique. La FLAC a aussitôt été contactée. Thierry Hély était donc présent, avec Roger Lahana, secrétaire fédéral de la FLAC et président de No Corrida, accompagnés de quatre militants de No Corrida, dont ceux qui avaient activement participé à la projection-débat de Cannes, Dominique Arizmendi et Cyril Vaucelle. L’actrice a également informé d’autres organisations de sa venue.

Dans une dépêche AFP largement reprise par les médias, Pamela Anderson a déclaré : « En 2017, il n’y a pas de raison de blesser des animaux pour se divertir, c’est si cruel et inquiétant« . Le terme « inquiétant » est intéressant, car il souligne à lui seul les parties sombres de la nature humaine… Thierry Hély a ajouté : « Pendant des décennies, la corrida était soutenue par beaucoup de « people ». Aujourd’hui, de plus en plus de personnalités s’érigent contre ». C’est en particulier le cas de Julien Doré qui a repris la chanson de Francis Cabrel  « La corrida », lors de son passage dans les arènes de Nîmes et a également enregistré un clip avec Pamela Anderson, ainsi que de Renaud (membre du comité d’honneur de la FLAC) qui a arboré récemment un tatouage anti-corrida, également dans les arènes de Nîmes. Roger Lahana a conclu : « La corrida est un divertissement basé uniquement sur la torture et la mort d’un animal. Elle doit être abolie ».

Revue de presse complète sur le site de la FLAC en cliquant ici.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit