27e stand d’Arles, le compte-rendu

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit

17349186_10155086338274727_329443628_o
17 mars 2017 – Ce matin, beau soleil pour ce 27ème stand mensuel anticorrida à Arles tenu par six militants. Très peu de touristes, les vacances sont finies. De nombreux Arlésiens et régionaux nous remercient, nous encouragent, saluent notre courage et signent nos pétitions. Des amis de L214 tenant un stand pour la Journée sans Viande, nous font un petit coucou ; bravo à eux .

17349255_10155086338459727_1859162089_o

Le maire, malgré son engagement écrit, ne semble pas pressé de faire appliquer la loi quant à l’affichage illégal des arènes et de faire retirer ces panneaux : déjà 10 jours de retard… nous ne lâchons rien et avons ressaisi le préfet. Nos juristes vont prendre la suite du dossier en charge, puisque le simple rappel de la loi ne semble pas suffire.

17360517_10155086338534727_917821779_n

Un amateur de toro-salon et corridas s’adresse à nous uniquement pour nous demander ce que nous pensons des lames de cutter adressées à des aficionados…

Discussion avec un élu Les Républicains, candidat aux municipales :
– « Vous allez exterminer la race des taureaux de combat » (ce n’est plus une race depuis longtemps)
– « Vous allez mettre en péril l’économie d’une ville qui vit avec les corridas » (non, elle vit avec les ferias et certaines villes font déjà des ferias sans corridas)
– « Vous allez mettre en péril les paysans qui vivent de cet élevage » (seuls 8% des taureaux vont à l’arène)
– « Ce sont nos traditions, ce sont mes racines, vous êtes d’ici ? Vous êtes nés ici ? Nous, on a ça dans le sang ! » ( tiens, tiens, ça nous rappelle d’autres discours !… Eh bien NON, Monsieur, la corrida n’est pas une tradition française ni même camarguaise ! La corrida, malgré vos mensonges, ne fait pas l’unanimité à Arles.)
– « Ce qui m’ennuie, c’est que vous allez réussir… » (eh oui, et c’est bien que vous le réalisiez. Nous savons que nous allons obtenir l’abolition. Les gens ouvrent les yeux, ne veulent plus voir de telles horreurs et ne sont plus d’accord pour que leurs impôts servent à cela).

Dominique Arizmendi
Administratrice de No Corrida

17361191_10155086338104727_1680781462_n

17393070_10155086338649727_1828947238_n

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit