Le Guatemala approuve une loi contre les maltraitances animales

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit

guatemala

7 mars 2017 – Le Parlement du Guatemala vient d’approuver aujourd’hui une loi contre les maltraitances animales (« ley de bienestar animal »). Toute personne coupable de telles maltraitances pourra encourir une amende allant jusqu’à 12 mois de salaire. La loi a pour but d’empêcher toute forme de maltraitance des animaux qui pourrait leur causer de la souffrance, des blessures ou la mort.

L’organisation de combats de chiens, la vente d’animaux sur la voie publique et celle de viande de chien ou de chat sera sanctionnée d’une amende allant de 4 mois à 12 mois de salaire. Il sera également illégal de laisser des chiens sans surveillance sur la voie publique.

L’euthanasie d’animaux de compagnie devra être effectuée par un vétérinaire professionnel. Cette mesure pourra être décidée dans le cas où l’animal risque de transmettre une maladie dangereuse pour les humains.

Toute négligence criminelle à l’encontre d’un animal sera punie d’une amende de 12 mois de salaire, qui pourra être triplée en cas de récidive.

La nouvelle loi interdit les cirques avec animaux, qui auront un délai d’un an pour confier ces animaux à une organisation dédiée à leur prise en charge. Il sera interdit à un cirque avec animaux d’entrer ou de traverser le pays.

La loi crée une Unité du Bien-être Animal, rattachée au ministère de l’Agriculture. Elle sera en charge de surveiller la bonne application de la nouvelle réglementation et d’enregistre les ONG dédiées aux animaux.

Les infractions les plus sérieuses sont les suivantes:

  • Ne pas enregistrer les animaux
  • Promouvoir une attitude agressive des animaux sur ordre des humains
  • Utiliser les animaux pour des expériences de cosmétique
  • Utiliser des animaux comme cibles pour entraîner d’autres animaux
  • Causer la mort par des méthodes qui prolongent les souffrances
  • Empoisonner ou intoxiquer des animaux
  • Pratiquer la zoophilie ou la pornographie avec des animaux
  • Promouvoir la violence et les maltraitances contre les animaux

Les directives qui encadrent le bien-être animal sont les suivantes :

  • Favoriser une vie sans faim, soif ou malnutrition
  • Favoriser une vie sans peur et sans détresse
  • Eviter tout inconfort physique ou thermique
  • Eviter la douleur, les blessures, les maladies
  • Laisser les animaux libres de manifester leur comportement naturel.

Source communiquée par Anima Naturalis : Prensa Libre
Adapatation en français : RL

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit