LINC n°34 – Lettre d’information No Corrida – 1er novembre 2019

Lettre d’information mensuelle de l’association No Corrida – N°34 – 1er novembre 2019

No Corrida est une association 1901, membre de la Fédération des Luttes pour l’Abolition des Corridas (FLAC), du Réseau International Antitauromachie (RIA), du Collectif Animal Politique, du collectif Tauromaquia Es Violencia et de Convergences Animaux Politique

Pour recevoir LINC par mail tous les mois, envoyer vos prénom/nom/email à : contact@nocorrida.com

_______________________________________

A la une

– H I S T O R I Q U E –

Le Colloque Protection de l’Enfance se conclut sur l’annonce d’une PPL protégeant les mineurs des corridas et des écoles de tauromachie

L’événement majeur du mois écoulé et même de l’année est sans aucun doute le colloque qui s’est tenu à l’Assemblée nationale le 17 octobre 2019. Organisé par la députée Samantha Cazebonne, ce colloque comportait une section intitulée “Protéger les enfants de l’exposition à la violence exercée sur les animaux”, dans laquelle une seule organisation anticorrida était invitée à parler : la FLAC, seule structure unitaire en France rassemblant de nombreuses associations et fondations luttant contre la corrida. Le sujet exposé, conçu par Roger Lahana et présenté par David Joly, montrait l’obsession du lobby tauromachique pour favoriser l’accès des corridas aux mineurs depuis leur plus jeune âge, la réalité de ce à quoi ils étaient exposés en tant que spectateurs et surtout, les écoles de tauromachie qui officient en France. Les recommandations du Comité des droits de l’enfant de l’ONU sur ces aspects étaient alors rappelées et un appel à légiférer en ce sens était lancé.

Samantha Cazebonne présentait ensuite en conclusion du colloque une PPL visant à interdire l’accès des corridas aux mineurs, ainsi que l’interdiction de leur participation à des écoles de tauromachie. Elle a reçu lors du colloque le soutien public de Gilles Le Gendre, président du groupe parlementaire LREM auquel elle appartient, groupe dont on rappelle qu’il détient la majorité absolue à l’Assemblée.

Les prochaines étapes seront le dépôt de la PPL, la mise à l’ordre du jour et le débat dans l’hémicycle, probablement d’ici six à huit mois, le tout suivi, nous l’espérons, de son vote positif.

Il s’agirait là d’une avancée historique pour notre combat, sans aucun précédent à un tel stade, dans un contexte aussi favorable.

Un extrait de la présentation faite à l’Assemblée

Vous trouverez sur notre site plusieurs articles consacrés à cet événement majeur et en particulier :

  • le compte-rendu de la session consacrée à la protection des mineurs face aux violences exercées sur les animaux, repris sur notre site tel qu’il a été publié sur le site de la FLAC,
  • le texte intégral de la PPL de Samantha Cazebonne (voir également plus bas).

Tous nos articles sur le sujet : cliquer sur PPL (articles postérieurs au 1er octobre 2019)

_______________________________________

France

No Corrida agit en partenariat avec d’autres structures anticorrida, soit en tant que co-organisateur, soit en relayant des actions de collectifs ou associations qui se mobilisent dans leurs régions. Ces informations sont rassemblées dans la section nommée Actions, qui est accessible directement sur la page d’accueil ou en allant dans le menu Agir.

Calendrier et comptes-rendus des actions annoncées sur le site

Lorsqu’ils sont disponibles, les comptes-rendus des actions qui se sont déroulées dans le mois écoulé peuvent être lus en cliquant sur les liens indiqués dans le tableau ci-dessous.

Rassemblement Sensibilisation Pont De Vitrolles, 5/10/19

Comme tous les deux mois, France Anti Corrida a organisé avec notre présence un rassemblement avec affichage géant sur le pont de Vitrolles dans les deux sens de circulation de l’autoroute A7. L’action a débuté le 5 octobre à partir de 10 h et s’est poursuivie jusqu’à 18 h.

Stand No Corrida à la 1e Journée Mondiale des Animaux à Lescar (12/10/19)

La Fondation Brigitte Bardot a organisé la “Journée Mondiale des Animaux” 2019 dans les Hautes-Pyrénées le 12 octobre à Lescar (64). Nous y étions.

Stand mensuel d’information anticorrida, Arles, 12/10/19

Notre stand mensuel d’information anticorrida d’Arles s’est tenu le 12 octobre 2019, au niveau du 10 boulevard des Lices comme d’habitude. La population était moins nombreuse que d’habitude en raison du temps incertain.

Marche canine et salon du bien être du chien et du chat, 13/10/19

Le Centre de Protection des animaux (département 42) a organisé sa deuxième marche canine de 7 kilomètres ouverte à tous le 13 octobre 2019. No Corrida a participé à cet événement.

Stand mensuel d’information anticorrida, Arles, 16/11/19

Notre prochain stand mensuel d’information anticorrida d’Arles se tiendra le 16 novembre, au niveau du 10 boulevard des Lices comme d’habitude. Distributions de tracts, signatures de pétitions abolitionnistes, vente d’objets militants et discussions avec toutes les personnes qui le souhaitent.

Le texte intégral de la PPL de Samantha Cazebonne

Il est à remarquer que cet article viendrait s’insérer dans la partie du Code pénal intitulée “Des crimes et délits contre les personnes” au chapitre “Des atteintes aux mineurs et à la famille”, section 5 “De la mise en péril des mineurs”.

«Article 227-21-1

Le fait de provoquer un mineur à exercer, publiquement ou non, des sévices graves, ou à commettre un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 150 000 euros d’amende. Est puni des mêmes peines le fait pour toute personne physique ou morale d’organiser ou de commettre les faits visés à l’alinéa 1 en présence d’un mineur. Les dérogations prévues à l’alinéa 7 de l’article 521-1 du code pénal ne s’appliquent pas à cet article

Pour retrouver l’exposé des motifs de la PPL, cliquer ici.

Interview de Roger Lahana sur France 3 Occitanie (5/10/19)

Le samedi 5 octobre s’est tenue à Nîmes une conférence de presse et une mini manifestation d’aficionados devant les arènes (un peu plus d’une centaine de personnes pour une ville de plus de 150 000 habitants), avec l’appui ouvert du maire. Une équipe de France 3 en a profité pour recueillir le point de vue de Roger Lahana, en tant que futur intervenant au colloque du 17 octobre au nom de la FLAC. Un court extrait en a été diffusé au journal de 19 h de France 3.

“La réaction du comité des droits de l’enfant a été de vouloir interdire l’accès des mineurs aux spectacles violents que sont les corridas, parce que ça a un impact sur leur psychisme, parce que ça va leur apprendre que la loi du plus fort est la meilleure, et que torturer un animal ça peut être un spectacle.” a déclaré entre autres Roger Lahana.

Débat sur Sud Radio avec Jean-Paul Richier

Suite au colloque du 17 octobre et au cataclysme qu’il génère dans l’aficion française, excellent débat le 24 octobre 2019  sur Sud Radio avec notre ami Jean-Paul Richier, psychiatre et membre du collectif PROTEC, qui a démonté les poncifs en faveur de l’accès des arènes aux mineurs.

“Les auditeurs se feront leur opinion”. A retrouver en cliquant ici.

Interview de David Joly dans La Provence (25/10/19)

Le séisme provoqué par le colloque à l’Assemblée de Samantha Cazebonne vient de produire un petit miracle : pour la première fois, le quotidien très prolixe pour parler de corridas nous a accordé un espace significatif pour exprimer notre point de vue, avec une interview de David Joly, trésorier de la FLAC (et de No Corrida) qui a présenté lors de ce colloque notre argumentaire pour interdire l’accès des corridas et des écoles de tauromachie aux mineurs.

2600 vétérinaires demandent l’abolition de la corrida

Le Collectif des vétérinaires pour l’abolition des corridas (COVAC) compte 2600 membres. Il vient de publier une vidéo de quelques minutes extrêmement bien faite où vingt d’entre eux viennent expliquer ce que subit cliniquement un taureau pendant une corrida.

A retrouver sur le site du COVAC ou en cliquant ici.

En recherche d’emploi ? Taisez vos passions suspectes (un article de Catherine Martin)

Les temps sont durs en matière d’embauche, aussi, que vous soyez au chômage ou bien que, démotivé par votre emploi actuel, vous recherchiez un autre poste que celui que vous occupez, autant mettre toutes les chances de votre côté. Le très sérieux site Cadremploi, référence pour l’emploi des cadres, liste un certain nombre de préconisations concernant la rédaction de votre CV.

Parmi celles-ci, ô surprise, il est vivement recommandé de passer sous silence votre « aficion » – tout comme votre propension à taquiner la gâchette sur des animaux des bois lors des weekends d’automne.

Article de Catherine Martin en cliquant ici.

Des droits constitutionnels pour les animaux (un article d’Arno Klarsfeld)

Si l’homme a une conscience, il en va de même de l’orang-outan emprisonné, du taureau martyrisé dans l’arène ou du renard affolé et déchiré vivant par les chiens, pour le plaisir de chasseurs à courre indifférents à la souffrance animale.

Oui, les animaux ont des droits et le meilleur moyen de les protéger est de garantir une partie de ces droits constitutionnellement. La France ne serait pas le premier pays à consacrer ainsi la protection des animaux, trois pays frontaliers l’ont déjà fait : l’Allemagne, la Suisse et le Luxembourg. Plus loin de nous, la Constitution de l’Inde assure un devoir de compassion envers les animaux et celle du Brésil prohibe la cruauté.

Un article de fond passionnant écrit par Arno Klarsfeld sur le site de la FLAC. Arno Klarsfeld est membre du Comité d’honneur de la FLAC, avocat et conseiller d’Etat.

Article intégral à lire en cliquant ici.

Grosse déprime et hypocrisie à Samadet

C’est un communiqué fort réjouissant à plus d’un titre que vient de rendre public l’organisateur des novilladas de Samadet après un ratage total de sa dernière tentative d’attirer du monde sur les gradins d’une énième séance de torture dont les victimes ont été des veaux (pour eux, malheureusement, l’histoire se termine toujours de la même épouvantable manière).

Cette novillada se prétendait « caritative », un habillage grossier bien connu et utilisé plus d’une fois pour tenter de rendre respectable le supplice et l’agonie de ruminants qui n’ont rien vu de caritatif à leur sort horrible. Une pratique déjà ancienne puisqu’elle a valu à Simon Casas son premier redressement fiscal au début des années 90, c’est dire. Hé bien, non seulement ce spectacle de souffrance n’a intéressé quasiment personne, mais son odieux alibi humanitaire n’a pas attiré qui que ce soit de plus. Du coup, les aficionados dépriment plus que jamais sur la fin qui se rapproche de leur passion sinistre.

Article complet en cliquant ici.

_______________________________________

International

Une fois n’est pas coutume, lors du mois écoulé, le point fort de l’actualité internationale s’est déroulé… en France.

13e sommet du Réseau International Antitauromachie, 18-19 octobre, Paris

Pour la première fois depuis la création du RIA, le Sommet annuel de cette organisation internationale a eu lieu à Paris les 18 et 19 octobre 2019. Les dates n’avaient rien de fortuites : il s’agissait des deux jours suivant immédiatement le colloque sur la protection de l’enfance organisé à l’Assemblée par Samantha Cazebonne.

Bien entendu, une forte délégation No Corrida / FLAC était présente, ainsi que des leaders d’autres associations nationales pour qui c’était la première fois. Nous avons bénéficié de la présence exceptionnelle de Sara Oviedo (ex vice-présidente du Comité des droits de l’enfant de l’ONU) et de l’ancienne ministre indienne Maneka Gandhi, qui avaient participé le jeudi 17 au colloque à l’Assemblée.

Plus de détails et de nombreuses photos en cliquant ici.

Un avis de Nicole Sugier sur le sommet du RIA

Nicole Sugier, qui a été présidente de la SNDA pendant de nombreuses années et en reste l’une des administratrices, nous a adressé le message qui suit, peu après le Sommet :

Félicitations , très bonne organisation, programmation originale et surtout intéressante et fructueuse du fait des idées qui ont pu été échangées en partant des exposés qui ont été présentés. j’ai d’autant plus regretté de ne pas pouvoir être présente l’après-midi pour les conclusions.

Par ailleurs j’ai également beaucoup apprécié l’atmosphère fraternelle , que l’on doit sans doute aux membres de No Corrida fort attentifs à chaque participant et à l’organisation.

Un grand merci à vous, Madame.

Interdiction des corridas aux mineurs dans le monde

De nombreuses restrictions d’accès aux mineurs sont déjà en vigueur dans un certain nombre de pays tauromachiques.

  • Colombie : entrée libre avec un « adulte responsable »
  • Equateur : interdit aux moins de 18 ans
  • Espagne :
    • Baléares : interdiction aux moins de 18 ans (le Tribunal constitutionnel espagnol n’a pas pu casser cette disposition)
    • Catalogne espagnole : interdiction aux moins de 18 ans (même raison et aucune corrida prévue)
    • Açores : corridas abolies depuis plusieurs décennies
  • France: aucune restriction d’accès dans les 12 départements où la corrida est exemptée de poursuites (article 521-1), les corridas étant interdites à tout le monde partout ailleurs
  • Mexique : entrée interdite aux moins de 18 ans dans l’Etat de Veracruz et aux moins de 13 ans dans l’Etat de Michoacan
  • Pérou : aucune restriction
  • Portugal : interdiction aux enfants de moins de 12 ans, mais en fait tolérance à partir de 3 ans si accompagnés d’un parent
  • Venezuela: interdit aux moins de 18 ans dans la plupart des villes. Dans quelques-unes, les restrictions d’accès vont de 12 à 17 ans mais elles n’organisent plus de corridas.

Merci aux membres du RIA qui ont participé à cette collecte d’information.

_______________________________________

Autres événements marquants

Plusieurs autres sujets ont également été traités sur notre site ou nos pages sur les réseaux sociaux dans le mois qui vient de s’écouler :

  • Le magazine Consoglobe a publié un excellent article à l’approche du colloque du 17 octobre. Le parcours exemplaire de Samantha Cazebonney est retracé.
  • Suite à la présence très médiatisée du ministre de l’Agriculture Didier Guillaume à une corrida l’été dernier, Kevin Volturno, président de France Anti Corrida a écrit au Premier ministre pour s’en indigner. Il a reçu une réponse qui contient certaines informations à suivre de près.
  • Sophie Vandeveugle nous a adressé un très beau texte intitulé “Otage“, qui décrit à la première personne le sort d’un taureau envoyé à une corrida. A lire en cliquant ici.

_______________________________________

Tous nos articles

Vous pouvez retrouver tous nos articles, rassemblés par thèmes, en suivant les liens ci-dessous :

Merci pour vos dons et adhésions, ainsi que pour les achats faits dans notre boutique, vous êtes notre seule source de financement et c’est ce qui nous permettra de poursuivre et de déployer de nouvelles actions dans les mois qui viennent.

L’équipe de No Corrida

Pour recevoir LINC par mail tous les mois, envoyer vos prénom/nom/email à contact@nocorrida.com

Facebook : No Corrida
Twitter : @no_corrida
Site officiel : http://nocorrida.com