LINC n°28 – Lettre d’information No Corrida – 1er mai 2019

Lettre d’information mensuelle de l’association No Corrida – N°28 – 1er mai 2019

No Corrida est une association 1901, membre de la Fédération des Luttes pour l’Abolition des Corridas (FLAC), du Réseau International Antitauromachie (RIA), du Collectif Animal Politique, du collectif Tauromaquia Es Violencia et de Convergences Animaux Politique

Pour recevoir LINC par mail tous les mois, envoyer vos prénom/nom/email à : contact@nocorrida.com

_______________________________________

A la une

Fin de course pour l’ardoise fiscale de Casas devant le Conseil d’Etat

Article très intéressant du Midi Libre le 30 mars : Casas est arrivé au bout des recours juridiques qu’il met en oeuvre depuis des années pour échapper à un redressement fiscal record, suite à ses fraudes fiscales bien connues sur la TVA. Notons au passage que le Midi Libre ne peut pas s’empêcher de mettre un titre à son article qui laisse croire que Casas pourrait presque avoir raison en faisant mine de s’interroger « Quelle TVA pour les spectacles taurins ? ». Comme s’il y avait débat…

Le 29 mars 2019, le Conseil d’Etat, plus haute juridiction en ce qui concerne le droit administratif, a examiné l’ultime recours de Casas. Le rapporteur public, dont l’avis a ensuite été suivi par le Conseil, a réfuté les tergiversations et arguments fallacieux de Casas pour tenter d’échapper au remboursement de ses taxes impayées depuis 2011.

Cet échec de Casas, confirmé quelques jours après la sortie du premier article du Midi Libre par un second, a deux conséquences importantes :

  • la première, c’est que le Conseil d’Etat a établi une fois pour toutes que la corrida n’est pas et ne sera jamais classée en tant que “spectacle vivant”, ce qui lui aurait permis de bénéficier d’une TVA réduite.
  • cela signifie également la fin pour ses petits copains dans la même situation – Margé, Jalabert et consorts. Certes, ils ont toujours trouvé jusque-là divers subterfuges pour jouer la montre, mais tôt ou tard, la réalité les rattrapera : ils ont fraudé sciemment le fisc et ils seront donc condamnés.

Article à lire en cliquant ici.

Suite à ce désastre judiciaire pour la tauromachie, Casas et l’UVTF se déchirent en public. Cette dernière a déclaré en particulier : ““M. Casas en porte toute la responsabilité et il le sait parfaitement“. Ça sent la fin de règne et nous nous en réjouissons. Détails en cliquant ici.

Opération discrétion absolue à Béziers (un article de David Joly)

Nous ne pensions pas reparler de sitôt des talents de gestionnaire de Robert Margé. À vrai dire, comme indiqué dans l’article consacré aux comptes 2017 de la SAS du Plateau de Valras, nous imaginions plutôt annoncer son enterrement au vu du passif énorme qui ne peut déboucher que sur un état de cessation de paiement si la société devait compter uniquement sur sa rentabilité. Mais le monde de la torturomachie est vraiment à part et il réserve bien des surprises, y compris, comme nous l’avons constaté à maintes reprises, en matière comptable et fiscale.

Au prix de diverses entourloupes, toutes parfaitement légales mais aussi parfaitement trompeuses, ses comptes 2018 font apparaître un solde positif important. Pour commencer, l’exercice 2018 est arrêté au mois d’août, retirant ainsi les quatre derniers mois de l’année qui ne rapportent quasiment rien mais coûtent cher en charges diverses. Et pour continuer, des décalages de dettes et de créances permettent d’embellir le résultat comptable de façon totalement artificielle, alors que les arènes de Béziers sont, la plupart du temps, désespérément vides ou presque (voir plus bas).

Il existe cependant bien des recettes autres que le chiffre d’affaires habituel et/ou des économies de charges qui sont intervenues durant l’exercice 2018. Quelle est la nature exacte de ces éléments ? Subventions publiques ? Ristourne sur la location des arènes ? Nous l’ignorons, mais une chose est sûre : Robert Margé a estimé qu’il fallait absolument la dissimuler. En effet, il a, comme l’année précédente, pris soin de ne pas déposer au greffe le compte de résultat de l’exercice et a ordonné à son commissaire aux comptes d’en faire de même. Ce dernier l’écrit noir sur blanc dans son rapport : « En raison d’une clause de confidentialité signée par le Président de votre société, le présent exemplaire de notre rapport sur les comptes annuels est uniquement destiné aux fins de publication et ne comprend que le bilan. »

Article complet en cliquant ici.

_______________________________________

Actions en France

No Corrida agit en partenariat avec d’autres structures anticorrida, soit en tant que co-organisateur, soit en relayant des actions de collectifs ou associations qui se mobilisent dans leurs régions. Ces informations sont rassemblées dans la section nommée Actions, qui est accessible directement sur la page d’accueil ou en allant dans le menu Agir.

Calendrier et comptes-rendus des actions annoncées sur le site

Cyberaction contre la campagne de l’UVTF, 9/4/19

No Corrida lance une cyberaction contre la campagne publicitaire de l’UVTF, qui montre un taureau en parfaite santé pour promouvoir les sanglantes corridas.

Compte-rendu stand Valenciennes, 13-14/4/19

Les 13 et 14 avril derniers se tenait la deuxième édition du festival de la protection animale de Valenciennes. No Corrida a répondu présent à l’invitation des organisateurs et faisait ainsi partie de la quarantaine d’associations venues informer et sensibiliser le public.

Happening du collectif Paris Anti Corrida, 13/4/19

Le collectif Anti Corrida Paris a organisé le 13 avril 2019 un happening très suivi devant la fontaine des Innocents à Paris. Bravo à tous les militants présents. Photos et vidéo en cliquant ici.

Manifestation Landes Anti Corrida à Mugron, 22/4/19

Le collectif Landes Anti COrrida a organisé le 22 avril une manifestation à Mugron, dans les Landes, pour montrer son opposition aux novilladas qui se sont tenues ce jour-là.

Grand happening et stand anticorrida lors de la feria d’Arles, 20/4/19

Samedi 20 avril, nous avons tenu le matin notre stand mensuel d’information pour l’abolition de la corrida et l’après-midi, nous avons réalisé un grand happening avec haie de déshonneur d’une cinquantaine de mètres sur le passage du public se rendant aux arènes. Une vidéo a été réalisée à cette occasion.

Manifestation et stand à Vesoul, 4 mai 2019

Le samedi 4 mai 2019 à Vesoul (70), l’association Combactive organise une grande manifestation unitaire face à l’élevage de visons de Montarlot les Rioz. A cette occasion, Chantal Girot, référente de No Corrida et présidente de Défense Animale Belfort, tiendra un stand pour les deux associations.

Stand FLAC-No Corrida au VeggieWorld, Paris, 18-19/5/19

Il s’agit de la première participation d’organisations anticorrida à ce salon prestigieux qui attire chaque année des milliers de visiteurs. Une conférence sur les dessous de la tauromachie sera, de plus, donnée par Roger Lahana.

Stand d’information anticorrida, Arles, 11/5/19

Comme tous les mois, nous serons présents à Arles le 11 mai 2019 de 9 h à 12 h 30, au niveau du 10 boulevard des Lices en plein marché, pour tenir un stand d’information sur la réalité macabre des corridas. Vous êtes les bienvenus pour nous aider à tracter, faire signer nos pétitions et participer aux discussions avec les personnes qui ne manquent jamais de venir parler avec nous.

Vegan place, Lyon, 25/5/19

Nous tiendrons un stand commun No Corrida / FLAC à la prochaine Vegan Place organisée par L214 à Lyon le 25 mai 2019 à partir de 12 h. Le stand sera tenu par Catherine Martin, administratrice de No Corrida et référente pour la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Campagne de sensibilisation, pont de Vitrolles, 25/5/19

Rassemblement affichage géant prévu sur le pont de Caucadis à Vitrolles à partir de 10 h 30 le 25 mai 2019. Neuf banderoles et huit drapeaux seront installés. Des actions seront prévues sur place jusqu’à 18 h 00. Rejoignez-nous pour cette action importante : 70 000 véhicules passeront sur l’autoroute ce jour-là. Organisé par France Anti Corrida en partenariat avec No Corrida.

Stand No Corrida au Festiveg, Besançon, 8/6/19

No Corrida tiendra un stand au Festiveg le 8 juin 2019, de 14 h à 20 h au Scènacle à Besançon. Cet événement est organisé par Humanimo. Notre stand sera tenu par Chantal Girot, référente No Corrida pour la région Bourgogne-Franche-Comté.

Stand No Corrida à Planète en fête, Gassin (83), 22/6/19

No Corrida participera comme l’an dernier à Planète en fête, lors de sa seconde édition, le 22 juin 2019. Le village d’associations se tiendra au Domaine Tropez, à Gassin (83), aux milieux des vignes. L’organisation est supervisée par NALA 83. Le stand sera tenu par un petit groupe de militantes anticorrida de la région.

Stand et happening pendant la féria d’Arles, 20/4/19 (un article de Dominique Arizmendi)

Ce 20 avril restera mémorable. Jamais nous n’aurons été si nombreux pour le stand. Quant au happening, il a été réalisé avec plus de quarante militants alors que nous attendions une quinzaine. Du jamais vu à Arles pour un mode opératoire de ce genre.

Lors du nouveau stand le matin, nous avons encore inlassablement expliqué aux touristes l’ignominie qu’est la corrida et échangé avec les habitants de la région, pour lesquels la corrida n’est ni leur tradition , ni leur culture. Petit à petit, le message passe et fait évoluer les consciences. Nous avons pu noter, comme à chaque fois, que les passants locaux sont de plus en plus nombreux à ne plus soutenir les corridas dans leur ville dont la tradition n’a rien d’espagnole.

Quant aux touristes, nombreux à cette période de l’année, ils sont unanimement anticorrida. Nous avons pu parler avec certains d’entre eux venus de Belgique, de Suisse, d’Allemagne, des USA, du Mexique, d’Andalousie et de Catalogne. Les Français n’étaient pas en reste, tous horrifiés de la réalité de la barbarie tauromachique lorsqu’ils découvraient les photos que nous exposions.

Le happening a commencé à 14 h pour se terminer à 16 h 30 (heure de début de la corrida). Comme en septembre, il consistait en un alignement silencieux de la quarantaine de militants, certains portant des fausses cornes de taureau ou le visage maculé de faux sang, tous tenant des photos de taureaux suppliciés dans les arènes, des banderoles et des drapeaux No Corrida.

Compte-rendu complet et nombreuses photos en cliquant ici.

A voir également, une série de très belles photos prises par Julie Wayne.

Happening d’Arles le 20 avril 2019, la vidéo

Une vidéo d’une minute a été tournée pendant le happening d’Arles le 20 avril. Elle montre la haie de déshonneur. Merci à toutes les personnes qui combattent la barbarie des corridas.

Pour voir la vidéo, cliquer ici.

Le vrai visage du “gala taurin” de Béziers (un article de Sophie Maffre-Baugé)

Opposée aux corridas par principe, j’ai voulu voir de mes yeux ce spectacle si controversé. J’ai vu des taurillons malingres hésiter à sortir du toril puis s’élancer, de façon irrégulière, manifestement affolés ; des taureaux plus imposants courir avec fougue mais souvent, ils trébuchaient, désorientés par le jeu des capes.

Et puis la torture, la barbarie : la pique qui, sous le poids de l’homme à cheval, s’enfonce tout contre la colonne vertébrale; les banderilles, harpons d’acier lancés dans la chair vivante ; l’épée du matador qui transperce le corps épuisé, immobile. J’ai entendu un taureau beugler de douleur et de détresse. Après l’estocade, alors qu’il vacille, les hommes l’encerclent, lui courent autour et le fouettent avec leur cape pour le déséquilibrer. […] Je n’ai rien vu de beau ou de courageux, je n’ai même pas vu de combat. […]

L’arrogance, la suffisance des toreros fiers de tuer, est indécente et immorale. Les supplices que j’ai vus, les tortures, les mises à mort, les mutilations, des enfants très jeunes présents dans les gradins les ont vus aussi. Est-ce acceptable ?

La seule vision qui m’a réjouie est celle des gradins quasiment vides. Tellement vides qu’il est légitime de se demander si Béziers est encore une ville taurine !

Article complet en cliquant ici.

Pauvre Arles, pauvre Camargue… (un article de Dominique Arizmendi)

Pauvre Arles, pauvre Camargue… Faut-il que leurs intérêts soient à ce point en danger pour qu’ils s’unissent dans leurs leitmotivs répétitifs sur leurs traditions, leur culture, leur identité, etc. ?

Tout d’abord, le maire Hervé Schiavetti, qui sciemment confond feria et tauromachie : “La feria, c’est la culture de notre territoire, de notre pays. […] C’est le moment d’expressions et d’émotions particulières, mais ce sont aussi des économies, des métiers…” Non, la feria , ce n’est pas une culture. C’est plus prosaïquement une manne économique qui va rapporter à la ville, à travers le commerce, la consommation, le tourisme.

Ses adjoints et conseillers municipaux, y compris ceux qui espèrent prendre sa place, ne valent pas mieux. Le maire n’a pas hésité à se montrer à trois corridas en deux jours, tout sourire. Quelle honte…

Article complet en cliquant ici.

La vidéo de “L’art contre la torture animale” (Lunel, 29/9/18)

Le 29 septembre 2018, une équipe de No Corrida a réalisé un happening scénarisé. Certains éléments importants des tercios qui composent une corrida ont été mis en scène et joués par des acteurs, en l’occurrence des actrices. Le déroulement de l’action a été conçu, mis en scène et dirigé par Chantal Girot, militante de la cause animale, professionnelle du théâtre, qui a dirigé une école d’art dramatique et enseigné cette discipline pendant vingt-cinq ans. Nous en avons raconté l’essentiel en son temps (cliquer ici).

A cette occasion, des rushes totalisant une vingtaine de minutes d’images ont été tournés, mais en raison de divers obstacles techniques, le montage final n’avait jamais été réalisé… jusqu’à maintenant. Le voici, accompagné d’une musique originale spécialement adaptée à l’action représentée.

Pour voir la vidéo, cliquer ici.

La SPA demande l’abolition de la corrida aux députés et sénateurs

La SPA repart en campagne contre la tauromachie demandant aux députés et sénateurs la réécriture de la loi pour l’abolition de la corrida en France, lançant en parallèle une pétition et une vidéo en ligne pour sensibiliser le public. Nous nous joignons bien entendu à cette campagne, d’autant que la SPA est membre de la FLAC.

«En qualité de membre du Parlement, vous ne pouvez plus admettre que sur notre territoire de tels actes puissent être tolérés. Or, chaque année, à la vue de tous, enfants compris, des animaux sont jetés dans des arènes lors des corridas. Un tel spectacle incite à légitimer toutes les violences qui sont commises sur les animaux», a écrit Jacques-Charles Fombonne, président de la SPA.

Article et lien vers la pétition en cliquant ici.

La réplique de Sophie Maffre-Baugé à l’article du Midi Libre sur les écoles taurines

Cinglante réplique de Sophie Maffre-Baugé à un article du Midi Libre qui justifiait l’existence des écoles taurines par le simple fait que la corrida jouit d’une exemption de poursuites dans certains départements. Un extrait :

Votre deuxième argument est tout aussi pertinent. Je vous cite: « Dans le fond, la corrida est autorisée donc il n’y a pas de raisons que la formation (même des mineurs) ne le soit pas. Tout simplement. » C’est, en effet, d’une logique implacable. Il faudrait d’ailleurs interroger le législateur qui a interdit la vente de boissons alcoolisées aux moins de 18 ans, l’entrée des casinos aux moins de 16 ans et les films violents aux moins de 12 ans. Dans le fond, cela n’a pas de sens puisque alcool, machines à sous, et thrillers sont autorisés ! De même, les films érotiques étant diffusés légalement (pas seulement dans onze départements mais dans toute la France…), on ne comprend pas bien pourquoi on devrait les interdire aux plus jeunes, à qui l’on pourrait tout simplement enseigner la pornographie.

Article complet en cliquant ici.

_______________________________________

Actions internationales

Scandaleux prosélytisme des arènes de Bilbao visant des collégiens français lors de voyages scolaires

L’arène Vista Alegre de Bilbao a mis en place depuis des années une organisation très active de voyages scolaires ayant pour but de faire venir des collégiens français sous un prétexte culturel. Les visites se tiennent tous les mois, tout au long de l’année scolaire. Il s’agit bien évidemment avant tout de propagande pro-taurine ciblant des mineurs, afin de faire passer la corrida pour une activité inoffensive et artistique, en masquant la réalité de la souffrance horrible que subissent les taureaux avant d’être mis en mort en public sous les applaudissements d’une foule sans pitié. Sans parler des chevaux qui payent aussi un lourd tribut. Les visites organisées incluent non seulement les arènes Vista Alegre mais aussi le musée taurin de Bilbao.

De nombreux établissements scolaires français ont déjà accepté de participer à ces visites qui relèvent bien plus de la propagande tauromachique que de l’éducation. Tous se trouvent dans des départements français où la corrida est interdite. Beaucoup d’entre eux, parmi les plus récents, sont des établissements catholiques privés.

Nous rappelons que le Comité des droits de l’Enfant de l’ONU a demandé à la France et à l’Espagne d’interdire l’accès des mineurs à la tauromachie en raison de sa violence bien réelle. La France et l’Espagne, bien que signataires de la Convention international des droits de l’enfant, n’ont tenu aucun compte de ces recommandations à ce jour.

Nous protestons contre cette entreprise de glorification de la souffrance animale, visant des mineurs à qui sont ainsi inculquées des valeurs inacceptables de cruauté envers les animaux. Nous demandons à toutes les personnes qui le peuvent d’envoyer des messages de protestation aux établissements concernés.

Non aux visites de mineurs français dans les arènes de Bilbao !

Écrivons de façon courtoise au ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse, ainsi qu’au consulat de France à Bilbao pour protester contre ce dévoiement organisé de mineurs.

  • Ministère : https://www.education.gouv.fr/pid33441/nous-contacter.html#ministre
  • Consulat à Bilbao : ecrire@consulfrance-bilbao.org

Une campagne lancée par No Corrida en partenariat avec le CAAB (Colectivo Antitaurino y Animalista Bizkaia), CAS International et la FLAC

Article complet, incluant la liste nominative des établissements français qui ont participé à cette propagande honteuse de 2016 à 2019 en cliquant ici.

Non à l’exception protégeant les corridas et les combats de coqs au Pérou

Au Pérou comme en France et dans d’autres pays torturomachiques, la corrida et les combats de coqs subsistent malgré les lois protégeant les animaux en raison d’une exception indigne. Soutenons les organisations péruviennes qui demandent au Conseil constitutionnel de leur pays de supprimer cette exception et d’abolir ces pratiques barbares.

Pétition : cliquer ici.

Page Facebook officielle de Fuerza Toros : cliquer ici.

_______________________________________

Autres événements marquants

Plusieurs autres sujets ont également été traités sur notre site ou nos pages sur les réseaux sociaux dans le mois qui vient de s’écouler :

  • Réjouissant article dans le média espagnol El Confidencial, repris par Courrier International : la corrida est décrite comme ayant “le cul à l’air”. Selon un critique taurin cité dans le même médial’avenir [de la corrida] est sombre. La jeunesse s’en éloigne de plus en plus.
  • La chanson “La corrida” de Francis Cabrel a été interprétée en langue des signes. Le résultat est extraordinaire.
  • L’Europe des animaux” est le livre-événement de l’année pour toutes les personnes qui se sentent concernées par la cause animale. Il a été écrit par Christophe Marie et Pascal Durand, deux grands militants et fins spécialistes du fonctionnement de l’UE sur tous les sujets qui touchent au sort des animaux en Europe. Un ouvrage indispensable, disponible partout à partir du 2 mai.
  • TF1 met les corridas d’Arles à l’honneur dans son journal télévisé de 13 h au nom de la “tradition”. Si vous voulez leur écrire , voici deux adresses mail : contact@tf1vision.fr ou bien telespec@tf1.fr

_______________________________________

Tous nos articles

Vous pouvez retrouver tous nos articles, rassemblés par thèmes, en suivant les liens ci-dessous :

Merci pour vos dons et adhésions, ainsi que pour les achats faits dans notre boutique, vous êtes notre seule source de financement et c’est ce qui nous permettra de poursuivre et de déployer de nouvelles actions dans les mois qui viennent.

L’équipe de No Corrida

Pour recevoir LINC par mail tous les mois, envoyer vos prénom/nom/email à contact@nocorrida.com

Facebook : No Corrida
Twitter : @no_corrida
Site officiel : http://nocorrida.com